Affichage des articles dont le libellé est Auteurs en W. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Auteurs en W. Afficher tous les articles

lundi 18 janvier 2016

Coeur de lapin - Annette Wieners

Coeur de lapin - Annette Wieners
Synopsis : Il est des secrets de famille plus mortels qu'un poison.
Elle était l'une des meilleures à la brigade criminelle. Aujourd'hui, Gesine Cordes s'occupe des fleurs dans un cimetière, immense, à la périphérie d'une grande ville allemande.
Un matin sans histoire, elle comprend que les couronnes mortuaires déposées à la chapelle par ses soins sont destinées aux obsèques de sa propre sœur, Mareike. Les deux femmes ne s'étaient pas vues depuis que Philipp, le petit garçon de Gesine, a perdu la vie dans des circonstances troubles. Si Mareike lui apparaît toujours comme la responsable du drame, sa disparition mystérieuse se met à hanter Gesine.
La police, qui privilégie l'hypothèse du suicide, risque de classer l'affaire sans suite, comme pour Philipp. Peut-être Gesine a-t-elle renoncé à la vérité depuis trop longtemps ? Cette fois, il lui faudra mener à bien cette enquête et se confronter au passé...

Je remercie La Bête Noire / Robert Laffont pour l'envoi de ce  livre!

Mon avis : Encore une belle découverte en ce début d’année grâce à "La Bête Noire". Et comme "La bête" le dit, elle aime s'entourer d'auteurs talentueux et c'est ici encore le cas. Annette Wieners a su me plonger dans son univers noir dès les première phrases et le fait que tout débute dans un cimetière y est sans doute pour quelque chose!
J'ai aimé cette lourde ambiance familiale ou le dialogue est rompu depuis dix ans, date à laquelle Philipp, le petit garçon de Gesine est décédé d'empoisonnement alors qu'il était sous la garde de Mareike la sœur de cette dernière. Chacun remettant la faute sur le dos de l'autre, cette famille ne s'était plus côtoyée depuis ce drame. Mais le passé va brusquement refaire surface lorsque Gesine va se retrouver  malgré elle à assister aux obsèques de sa sœur. Meurtre? Suicide? Vu la rancœur qu'éprouvaient les deux femmes l'une envers l'autre, Gesine a plutôt intérêt à avoir un bon alibi surtout pour contrer les accusations de ses propres parents...
En plus de l'originalité de l'histoire, ce livre recèle de nombreux points forts à commencer par la forme : le récit est entrecoupé de nombreux flash-backs et de feuilles de carnet sur lesquelles Gesine a  répertorié une certaine catégorie de plantes... Ces retours en arrière nous dévoilent petit à petit le déroulement du drame.   Ensuite, les personnages sont hauts en couleurs et ont des avis très tranchés. Même si je ne me suis pas spécialement attachée à l'un d'entre eux à cause de leurs forts caractères, j'ai apprécié Gesine et les jumelles. Gesine car elle me semble être une femme forte qui a réussi à reprendre le dessus après la perte de son fils en passant d’inspectrice à la brigade criminelle à employée de cimetière. Malgré sa part de mystère (ses nouveaux collègues au cimetière ne sont pas au courant de son passé d'enquêtrice), son comportement imprévisible (comme emmener ses deux nièces au cimetière en pleine nuit!) et son absence de stress et peur (certainement dus à son passé professionnel), je l'ai trouvé attachante. Marta et Frida, les jumelles de Mareike m'ont émue par leur naïveté et leur univers d'histoires et de secrets de jumelles.
Et finalement l'écriture : j'ai beaucoup aimé cette plume qui transmet si bien l'ambiance et qui nous happe des premières lignes au dernier chapitre sans qu'on ait vu le temps passer.
Apparemment l'auteure nous a prévu d'autres tomes... J'espère qu'ils sont déjà écrits car j'ai hâte!


Extrait : "Le chemin était cahoteux. Le bitume sillonné de nombreuses racines d'arbres et, attachées sur le plateau du pick-up, les couronnes de fleurs commençaient à glisser. Or, Gesine n'avait pas une minute à perdre. Elle s'engagea à vive allure dans l'allée qui menait à la chapelle. Sur le parvis, un homme était accroupi et regardait dans sa direction. Il tenait par la main deux petites filles qui se retournèrent à l'approche du véhicule. A quelques mètres de la porte principale, Gesine donna un brusque coup de frein et abaissa le pare-soleil.
Elle ne connaissait pas cet homme. Il correspondait peut-être en terme d'âge, mais elle ne l'avait jamais croisé. Par contre, elle éprouva un choc à la vue des petites filles. Leurs cheveux étaient longs et bouclés, acajou.
Gesine eut beaucoup de difficultés à passer la marche arrière et se révéla incapable d’effectuer un demi-tour sous leurs regards. Surtout ne pas attirer l'attention, ne pas éveiller les soupçons. De toute façon, elle était coincée avec les couronnes. Que pourrait-elle faire de ces fleurs hors de prix si elle quittait le cimetière comme une fugitive? Les emmener avec elle? Et après? Si seulement elle avait lu les ordres de mission ce matin avant de charger le pick-up..."

Éditions Robert Laffont - Collection La Bête Noire - Thriller - 352 pages

samedi 9 août 2014

La fille qui ne croyait pas aux miracles - Wendy Wunder

La fille qui ne croyait pas aux miracles - Wendy Wunder
Synopsis : Campbell a 17 ans. Atteinte d’un cancer, elle est persuadée qu’elle va mourir avant ses 18 ans. Déterminée à la sauver, sa mère l’embarque dans un road-trip en direction de Promise, une ville magique réputée pour ses miracles. Résignée, Campbell ne croit pas plus à une possible rémission qu’aux superstitions ridicules de sa mère, mais se laisse tout de même entraîner dans cette aventure. Arrivées à destination, elles sont vite témoins d’événements inhabituels : les pissenlits deviennent pourpres, on aperçoit des flamants roses au large de l’Atlantique et Campbell retrouve une mystérieuse enveloppe contenant une liste de choses à faire avant de mourir… Aidée d’Asher, un garçon non moins mystérieux, Cam exécute peu à peu chaque point de la liste et apprend à croire en elle, en l’amour, et même… aux miracles.

Merci beaucoup à Matéïa des Éditions Hachette pour l'envoi de ce livre qui fut une très belle découverte!

Mon avis : J'ai beaucoup aimé et l'ai dévoré en une journée! Wendy Wunder a réussi à nous parler d'un sujet dramatique sans jamais tomber dans le larmoyant ou le pathos. La leçon qu'on peut en tirer est qu'il faut profiter de la vie et vivre au jour le jour les petits bonheurs du quotidien.
Les personnages sont tous très attachants en particulier Cam. J'ai aimé suivre son évolution tout au long du roman.  Elle sait que son cas est désespéré et qu'elle a davantage besoin d'un miracle que de traitements médicaux, mais elle ne croit pas aux miracles. Elle très terre-à-terre, résignée, pessimiste, ne se berce plus d'illusions et ramène vite ses proches qui ont encore des espoirs pour elle à la triste réalité.
Quelques temps avant d'aller à promise, Cam avait rédigé "La liste Flamant Rose", une liste de choses qu'elle devait faire avec sa copine Lilly  avant de mourir :

* Perdre ma virginité pendant une fête de lycéens bien arrosée.
* Me faire briser le cœur par un sale type.
* Me morfondre misérablement, pleurer, bouder et dormir durant un samedi entier.
* Faire tomber une vache qui dort debout.
* Détruire les rêves de ma petite sœur.
* Commettre des vols à l’étalage.

Cam a accepté ce voyage avec sa mère et sa sœur à Promise car il parait que là-bas, des miracles se produisent souvent. Même si elle ne croit pas aux miracles, elle va être forcée de se rendre à l'évidence : cette ville a un pouvoir magique. En effet, toutes les taches de sa liste  vont se réaliser d'elles mêmes sans qu'elle ait à les provoquer. Petit à petit, son comportement va alors changer. On se rend compte que son attitude défaitiste est en fait une carapace. Elle a peur de mourir et les événements qu'elle va vivre à Promise vont lui faire comprendre qu'elle doit arrêter de casser les rêves de sa mère Alicia et de sa petite sœur Perry. Grâce à Asher (un garçon rencontré à Promise) elle va même retrouver une certaine joie de vivre et connaître l'amour. Elle regrette alors que sa liste de choses à faire avant de mourir n'ait pas été un peu plus ambitieuse car elle aurait pu vivre des moments inoubliables...
Alicia, la mère de Cam et de Perry évolue aussi au fil du livre. Au début on la croit plus femme que mère à collectionner les conquêtes masculines. On croit qu'elle ne s'occupe pas de ses filles, mais, comme Cam, c'est une carapace qu'elle s'est construite. Elle tente de cacher son désarroi mais ferait n'importe quoi pour sauver sa fille quitte à consulter les pires charlatans de Floride ou même de croire aux miracles.
Perry, quant à elle, est une bouffée d'oxygène. Elle a la naïveté de son jeune âge et croit aux miracles. J'ai été peinée de Cam lui brise toujours tous ses espoirs. 
Lily, la meilleure amie de Campbell souffre de la même maladie. Elles se sont rencontrées à l’hôpital. Elle reste optimiste aussi bien sur les traitements que sur l’expérience amoureuse qu’elle est en train de vivre. Cam préfèrera lui briser ses illusions de bonheur pour la ramener vers la réalité, comportement que j’ai trouvé assez injuste de sa part, même si elle ne cherche que le bien de son amie.
Asher est le garçon rencontré à Promise. J'ai aimé sa patience et sa douceur envers Campbell.
Rose, la grand-mère des filles est beaucoup moins présente dans l'histoire, mais j'ai aimé sa personnalité. Elle adore ses petites filles et fait semblant de se disputer avec elles avant chaque séparation pour rendre l'éloignement moins difficile. Cependant, elle leur dit à chaque fois, qu'à cause de la dispute, elle va passer dix jours à pleurer. 
En fait, c'est le manque de communication et les maladresses des unes et des autres  qui rend cette famille terriblement attachante! 
Le seul (tout petit) bémol de cette histoire est qu'elle est racontée à la troisième personne. Je pense que si la narratrice avait été Campbell, l'histoire aurait été encore plus poignante. Là, j'ai parfois eu l'impression de n'être qu'une simple spectatrice.
La fin est véritablement belle  et vous fera sans doute sortir vos mouchoirs!
Si vous avez aimé "Nos étoiles contraires" je pense que vous allez adorer "La fille qui ne croyait pas aux miracles". Je vous recommande cette lecture qui sortira le 24 septembre prochain en format poche.

Extrait : "- Venir ici n'a servi à rien. Tu n'as pas changé d'un pouce.
- Qu'est ce que tu attends de moi?
- Que tu te mettes à croire.
[...]
- C'est étonnant que les flamants roses soient venus ici. Mais cela n'a aucun rapport avec moi. Je refuse de faire ce lien. Les gens meurent. Mon père est mort. Flamants roses ou pas, je vais mourir. Bientôt.
- Mais tu vas mieux insista Perry. Tu ne t'en rends pas compte? Tu manges même des sandwiches au beurre de cacahuète. Cette ville est un endroit spécial.
Perry la regardait pleine d'espoir.
Depuis leur arrivée dans le Maine, Cam était beaucoup plus en forme. Néanmoins, elle avait attribué ça à l'air marin et à la phase de rémission qui précédait parfois la mort. Cela permettait aux gens de dire adieu à leurs proches, de prévoir leur enterrement, de s'organiser."

Éditions Hachette Black Moon - Young Adult - 376 pages

mardi 18 février 2014

Les micro-humains (Troisième humanité Tome 2) - Bernard Werber

Mon résumé : Composée de chercheurs et de militaires, la société française Pygmée Prod commercialise les services d'une nouvelle race d'humains créée de toute pièce : les Emachs, des femmes et quelques  hommes ne dépassant pas 17 cm. Ces êtres réduits servent sur la planète entière à diverses tâches : leur petite taille et la minutie de leurs gestes font des merveilles ; certains se sont même illustrés dans des actes héroïques. Tout pourrait continuer ainsi, si un fait divers sordide ne venait tout bouleverser. En Autriche, un adolescent se filme en train de torturer trois de ces Emachs. Sur internet, la vidéo fait un buzz.
Le Dr David Wells, à l'origine du projet, prend alors conscience que ses créatures ne sont pas considérées comme des êtres humains. Il milite activement pour que les grands de ce monde changent leur point de vue sur ces minis humains et leur donnent des droits.
De leur coté, les Emachs prennent le maquis et entrent en résistance...
 
Mon avis : Second tome de la trilogie "Troisième humanité".
L'expérience d'Aurore et David a réussi. ils ont crée la nouvelle race humaine, les Emachs (prononcer MH pour micro-humains) et ont fondé la société Pygmée Prod qui permet de louer ces petites humaines de Microland. Cette troisième humanité est maintenant connue du monde entier. Les Emachs sont "commercialisées" avec les avantages et inconvénients du développement de marché. Croissance de l’entreprise, récupération politique, concurrence chinoise et détournement de produit.
Elles sont louées par des professionnels ou des particuliers pour remplir toutes les taches que les Grands ne peuvent pas faire ou ont du mal à faire, comme par exemple déboucher des canalisations et, comme elles sont très résistantes, elles sont même envoyées à Fukushima pour désactiver un réacteur nucléaire. Mais une vidéo postée sur Youtube mettant en scène un adolescent torturant et tuant trois  Emachs ne va pas tarder à faire le buzz et indigner Aurore et David. Il s'en suivra un procès houleux dans lequel apparaîtra la problématique suivante : faut il considérer les Emachs comme de véritables humaines ou comme un produit de consommation courante? David va tenter de faire respecter ses petites protégées, mais cette micro-société a bien évolué depuis ses débuts. Les Emachs sont intelligentes et instruites et la rébellion commence à faire son apparition. Les collègues de David prennent peur de l'essor des Emachs et abandonnent petit à petit le projet laissant David seul. Et il est bien déterminé à faire respecter le petit peuple qu'il a crée quitte même à défendre leur cause devant l'ONU ou à les suivre lorsqu'elles s'évadent de Microland pour s’exiler et vivre  libres.
Emma 109 est à la tête de cette rébellion et elle fait comprendre à ses congénères que les Grands ne sont pas Dieu et qu'ils n'ont aucun droit de vie ou de mort sur elles et que le temps de l'esclavage arrive à son terme!
Comme le tome précédent, cette lecture a été un coup de cœur! J'adore m'imaginer cette micro société dirigée par de petites femmes intelligentes et malignes.
Vivement Octobre 2014 pour connaître la suite des aventures de ce petit peuple!
 
Extrait : A propos des Emachs "Il faudra limiter leur éducation et leur accès aux livres. C'est la lecture qui leur a fait prendre conscience de leur état véritable, et qui leur a donné le goût de la désobéissance et de la liberté".
"En informatique, la miniaturisation augmente la puissance de calcul. On peut être plus petit et plus intelligent."
 
A lire aussi :
La montre karmique
Troisième humanité ♥♥♥
 
Éditions Albi Michel - Science-fiction - 426 pages
 

Troisième humanité - Bernard Werber

Mon résumé : Charles Wells, un paléontologue découvre des squelettes humains de 17 mètres de long près du lac de Vostok en Antarctique. Parfaitement conservés, il arrive à les dater au carbone 14. Ils auraient apparemment 8000 ans!  Malheureusement, il ne pourra pas faire profiter le monde de sa découverte : ses deux acolytes et lui meurent noyés  à cause d'un accident géologique.
A la Sorbonne, lors d'un concours pour obtenir du budget pour leurs recherches, son fils, David Wells et Aurore Kammerer présentent leurs mémoires respectifs  sur l'évolution du genre humain par le rapetissement pour David et sur l'évolution par la féminisation du monde pour Aurore. Sélectionnés, ils vont être amenés à travailler avec le colonel Natalia Ovitz et le lieutenant Martin Janicot pour tenter de créer une nouvelle humanité plus petite et plus féminine afin de protéger la Terre des guerres et  des dérives écologiques.
 
Mon avis : Comme pour la trilogie des fourmis, ce livre fut un nouveau coup de cœur! Au départ,  l'auteur nous informe que cette histoire se passe dans un futur très proche :  10 ans jour pour jour après le début de la lecture.
Charles Wells, un paléontologue très connu, part en excursion avec son assistante et une journaliste explorer le lac Vostok en Antarctique. Là-bas, il fait une découverte pour le moins spectaculaire : il trouve deux squelettes d'humains de dix-sept mètres de haut et un corps de la même taille, parfaitement conservé dans la glace ! Il réussit à dater les squelettes au Carbone 14 et estime qu'ils ont vécu il y a 8000 ans. Malheureusement, il ne pourra pas faire profiter le monde de sa découverte : ses deux acolytes et lui meurent dans le lac, à cause d'une immense ouverture, qui les aspire comme un siphon d'évier. Son fils, David Wells, présente à la Sorbonne son mémoire sur l'évolution par le rapetissement tandis que la scientifique Aurore Kammerer est persuadée de l'évolution par la féminisation du monde. Dans un étrange concours de circonstances, ils vont être amenés à travailler avec le colonel Natalia Ovitz et le lieutenant Martin Janicot afin de créer une nouvelle humanité, dix fois plus petite que la nôtre et beaucoup plus résistante dans le but de contrer des guerres et des attaques nucléaires.
De leurs expériences naît la première micro-humaine baptisée Emma 00. Cette naissance donne espoir aux chercheurs et ils parviennent à la cloner. Un an plus tard (l'age auquel elles sont adultes) Toutes ces petites Emma très dégourdies et très discrètes de par leur petite taille vont servir  lors d'une  mission baptisée "ladies of the Rings" pour détruire les missiles nucléaires iraniens. La mission est un succès mais une des micro-humaines est capturée par les Iraniens tandis que Emma 109 doit atterrir en catastrophe à Chypre. Se présentant comme une extraterrestre au sein de l'ONU elle est rapidement démasquée par le président Jaffar qui lui amène sa camarade torturée. Réussissant à s'enfuir 109 et sa comparse trouvent refuge dans les égouts de New York. Là elle assistent à la mission héroïque de leurs sœurs qui sauvent le monde d'une catastrophe nucléaire à la centrale de Fukushima...
J'ai adoré cette histoire et l'imagination débordante de l'auteur. C'est surtout le passage dans lequel nos deux scientifiques parviennent à faire naître les premières Emma dans une nurserie mais comme elles grandissent 17 fois plus vite que nous et que le projet doit rester secret, il faut vite leur construire une mini ville dans un genre de serre avec des règles de vie et des lois. Au début, cela n'a pas été facile pour Aurore et David car leurs petites Emma n'avaient pas d'instruction et ne faisaient pas de différences entre le bien et le mal. Elles s’entre tuaient! J'ai adoré m'imaginer cette petite ville qui évolue rapidement, comme une micro-société!
J'ai aussi particulièrement aimé le fait que l'auteur personnifie la Terre (Gaïa). Tout au long du livre, des chapitres lui sont consacrés. Elle parle à la première personne et fait prendre conscience au lecteurque ses ressources ne sont pas inépuisables et qu’elle en a assez que l’Homme ne cesse de puiser dans ses ressources, sans jamais rien lui rendre. « Les humains peuvent-ils évoluer ? Parfois, ils m’inquiètent. Dois-je les aider ou les laisser livrés à leur propre sort. Je ne peux pas les abandonner car j'ai un grand projet pour eux. »
Dans ma prochaine chronique, je vous parlerai de la suite "les micro-humains" que j'ai autant aimé !


 Extrait : "Sept projets d’évolution liés à sept visions du futur.Mais il en manque une huitième : la voie où l’humanité se réconcilierait avec moi. Celle où les humains passeraient du stade de parasites nuisibles égoïstes à celui de partenaires respectueux.
Ah ça, pour s’allier à des machines qui font semblant d’être intelligentes ou à un dieu imaginaire ; vivre indéfiniment, tellement ils sont fiers et satisfaits d’eux-même ; (…) ou augmenter la consommation de mes matières premières, ils sont toujours partants et enthousiastes, mais protéger leur planète des dangers qui la menacent, cela ne les effleure même pas une minute. Même les soi-disant écologistes ne songent pas à proposer un contrôle de la croissance démographique. Ce sujet est tabou alors que ce serait le seul acte d’intégration réellement harmonieuse au milieu dans lequel ils vivent."
 
A lire aussi:
La montre karmique (nouvelle)
Les Micro-humains
 
 
Éditions Albin Michel - Science-fiction - 583 pages

Accroche-toi Anna! - Isabel Wolff

Mon résumé : A la mort de sa mère, Anna, une jeune trentenaire londonienne décide de plaquer son job dans la finance pour vivre de sa passion : devenir architecte paysagiste et rendre ainsi hommage à sa mère qui avait la main très verte. Très vite les rendez-vous et les devis s'enchaînent et les affaires sont florissantes, mais Anna découvre qu'elle est  enceinte de Xan (Alexander) , un garçon rencontré le jour de son pot d'adieu. A l'annonce de la grossesse, ce dernier préfère prendre la poudre d'escampette car un poste lui est proposé en Indonésie. Avec sa fille Milly, Anna va devoir apprendre à faire face seule, et affronter les cachotteries de sa nounou qui n'arrive pas à apprendre l'anglais malgré les cours qu'elle lui paye tous les matins, retrouver un compagnon qui arrivera à sa faire une place entre Anna et Milly, résoudre le mystère qui plane sur le passé familial, apprendre le lourd secret de son amie Jenny... Mais, face à tout ça, Anna est loin d'être au bout de ses surprises!
 
Mon avis : Le bébé, l'amant qui prend la poudre d'escampette, et les secrets et cachotteries,  sont les parfaits ingrédients qui font de ce livre un très bon divertissement et une agréable lecture. En effet, le style est simple, l'histoire attrayante, et on a hâte de découvrir le dénouement. Je remercie (encore une fois) Mélusine pour m'avoir fait parvenir ce livre. Vous pouvez aussi lire son avis ici.
Malgré que ce genre de littérature se veuille léger et sans prise de tête, les portraits et les émotions des personnages sont très bien décrits ce qui les rend tous très attachants.
Voici le passage ou l'on se rend compte que Xan n'assumera pas ses nouvelles responsabilités de père : dès le début le cadre est posé : Anna devra poursuivre sa grossesse seule :
"Il arriva à la demie, en brandissant un énorme bouquet de roses roses. Il m'embrassa sur la joue, ce qui me sembla curieusement guindé. Il semblait distant, ce que j'attribuai à la fatigue.
- Tu t'es donné beaucoup de mal, dit-il, presque à regret, tandis que nous mangions notre risotto.
Je regardai son assiette.
- Mais tu n'as presque rien mangé.
- En effet, fit-il tristement. Toi non plus.
- Eh bien ... c'est parce que ... (L'adrénaline me brûlait les veines.) Xan ... (Je posai ma fourchette) J'ai quelque chose à te dire...
Et je le lui dis.
Xan se figea comme s'il venait d'être aspergé d'azote liquide. Dans le silence qui s'ensuivit, on n'entendait plus que le ronronnement de mon ordinateur.
- Tu es enceinte ? souffla-t-il. Mais comment ?
- Eh bien ... (Je haussai les épaules.) De la façon ... conventionnelle.
[...] Les yeux gris-bleu de Xan me fixaient d'un air hagard.
-Mais... c'est... épouvantable."
Ce livre étant plein de bon sens  et de pratique, j'ai particulièrement aimé ce conseil que lui donne sa mère concernant les garçons et que Anna donne à son tour à sa fille :
"Mais cela m’a suffi  pour constater qu’il était ce que j’appellerais – pour reprendre un terme de jardinage – une plante annuelle. Elles sont tape- à-l’oeil et font beaucoup d’effet avant de disparaître pour toujours. Ce qu’il te faut, Anna, c’est une plante vivace. (Je m’imaginai brusquement mariée à un Forsythia.) Une plante vivace ne te décevra jamais. Elle reviendra année après année, fiable, digne de confiance – et sûre. Comme ton père, avait- elle ajouté. Il est toujours là pour moi. Quoi qu’il arrive…
Je pris Milly dans mes bras.
— Je n’ai pas suivi les conseils de mamie, murmurai- je. Mais qu’importe, puisque c’est comme ça que je t’ai eue, toi. Et que tu es tout simplement… (Je touchai son nez du mien.)… la plus adorable des petites filles. Je la serrai contre moi et la posai par terre."
A noter aussi le passage relatif aux astuces de jardinage qu'Anna donne à son auditoire lors d'une séance question réponses à la fête de l'église. Isabel Wolff doit elle même être une passionnée du jardinage pour connaître autant d'astuces et de secrets de grands-mères.(p 169 à 174). Mais ce n'est pas tout! Quand vous lirez ce livre, vous découvrirez le secret de Luisa la nounou espagnole, vous verrez comment Anna a percé un tabou de sa famille, vous apprendrez la vérité concernant la maternité de son amie Jenny et vous verrez aussi comment Xan va petit à petit faire volte-face et tomber sous le charme de sa fille Milly...
Pour conclure je pense que je lirai d'autres livres d'Isabel Wolff car son style est très agréable et cette histoire très "fraîche"
 
Editions Pocket - 441 pages - Chick-Lit

La montre karmique - Bernard Werber

Mon résumé : Thomas Cicelli, un jeune courtier en assurances se réveille un matin en constatant que le nombre inscrit  sur sa montre karmique a baissé. Ce nombre est censé représenter sa future réincarnation. Le chiffre de la centaine représentant la catégorie dans laquelle il sera réincarné, et les deux autres chiffres précisent l'animal ou le végétal qu'il sera... :
1 : le minéral
2 : le végétal
3 : l’animal
4 : l’humain
5 : le sage « l’humain spirituel libéré du devoir de se réincarner »
par exemple : 385 = chien ; 382 = Rat...
Il se rend alors chez son karmologue afin de savoir à quoi est dûe sa  diminution d'échelle karmique...Et apprend que tout ce qu'on fait de bien ou de mal influe sur notre future vie.
 
 
Mon avis : J'ai trouvé l'information de cette nouvelle gratuitement téléchargeable dans le magazine Lire du mois de Mars, et, je trouve très sympa  l'idée de la partager. J'aime beaucoup ce qu'écrit Bernard Werber et j'ai déjà lu "Les fourmis", "Les thanatonautes" et "L'ultime secret" et cette fois-ci encore, je n'ai pas été déçue par l'originalité de l'idée bien qu'elle soit très courte et que son personnage principal Thomas Cicelli soit trop nombriliste et ne pense qu'à sa future réincarnation : "Un mendiant vint lui demander l’aumône : il ne lui accorda même pas d’attention. Il était bien trop obnubilé par sa propre déchéance pour s’intéresser à celle des autres. Il avait franchi la barrière de l’humain…Jamais il ne s’était senti aussi petit dans le vaste Univers. Jamais il ne s’était senti aussi seul." Il va alors enchaîner les rendez-vous chez son karmologue pour tenter de comprendre d'où vient cette diminution soudaine et surtout, comment influer son futur pour rattraper sa mauvaise action... Cette nouvelle nous permet de prendre conscience qu'il serait souvent bon de penser aux répercussions que pourraient avoir nos actes dans plusieurs années. Par exemple un pollueur qui serait condamné à se réincarner en végétal ou en rat, réfléchirait peut être à deux fois avant de commettre ses méfaits...
 
Ebook exclusif téléchargeable gratuitement sur le site de Sony Cercle Reader - Nouvelle - 32 pages

"Sexe, diamants et plus si affinités" Lauren Weisberger

"Sexe, diamants et plus si affinités" de Lauren Weisberger paru en 2008 raconte l'histoire de 3 trentenaires Leigh, Emmy et Adriana...
Leigh est éditrice, vit à Manhattan et sort avec un homme adorable mais elle se rend vite compte qu'en fait elle ne l'aime pas.
Adriana, brésilienne vit dans le luxe et l'oisiveté la plus complète, en effet, ses parents subviennent à tous ses besoins et espèrent que, comme sa mère, elle se mariera avec un homme riche qui pourra à son tour subvenir à tous ses besoins.
Emmy, quant à elle, est serveuse et vit avec Duncan qui ne va pas tarder à la quitter pour partir avec la prof de gym de cette dernière.
Ces trois amies font un jour un pari idiot lors d'une soirée très arrosée : chacune doit changer radicalement de comportement surtout à l'égard du sexe fort et se donnent un an pour atteindre leurs objectifs!
Adriana fait donc le pari de se marier, Emmy la romantique doit se convertir au libertinage et coucher avec un homme sur chaque continent, quant à Leigh, elle doit lâcher un peu prise sur son travail... Sauf que la vie est pleine de rebondissements.
Pour être honnête, j'ai acheté ce roman en pensant qu'il était de la même veine que "Le diable s'habille en Prada" mais j'ai été profondément déçue, il tombe vraiment dans la description de filles superficielles dont la vie n'a vraiment rien d'intéressant ni de passionnant leurs seules préoccupations étant de coucher ou de faire du shopping!...Et je ne comprends pas bien toute la publicité qui a été faite sur cet ouvrage auprès des différents médias.

Partagez!