mercredi 26 décembre 2018

Couleurs de l'incendie - Pierre Lemaitre

Couleurs de l'incendie - Pierre Lemaitre

SynopsisFévrier 1927. Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l'empire financier dont elle est l'héritière, mais le destin en décide autrement. Son fils, Paul, d'un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement. Face à l'adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l'ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d'intelligence, d'énergie mais aussi de machiavélisme pour survivre et reconstruire sa vie. Tâche d'autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l'incendie qui va ravager l'Europe.


Mon avis : Après mon coup de cœur pour "Au revoir là-haut" je ne pouvais passer à coté de ce second tome qui en est la suite (quelques années plus tard). Nous sommes donc ici  dans les années 1920, début 1930. Tout commence par des funérailles de Marcel Péricourt, patriarche et propriétaire d'une importante banque française. Un triste jour pour sa fille Madeleine. La procession est prête quand l'impensable arrive, encore plus bouleversant que la mort de M. Péricourt : un vol puis  un bruit sourd. Le regard de Madeleine vers son fils Paul qui s'est défenestré. La foule pétrifiée, puis la course vers l'hôpital et le miracle : Paul est vivant  mais avec des séquelles irréversibles. La nouvelle vie de la grande fille de Marcel sera donc bouleversée par une série d'événements directs et indirects qui la mettront à l'épreuve, notamment avec son fils Paul. Les gens en qui elle a confiance n'accepteront guère une femme à la tête d'une banque. La vie de Madeleine devra nécessairement entrer en conflit avec chaque personnes de son entourage. Dans une sorte de vengeance, elle frappera chacun d'entre eux comme il le mérite, en essayant de garder le contrôle d'elle-même afin de ne pas être victime de sa propre soif de justice personnelle et au-delà. Dans tout cela, elle saura trouver des compagnons de vie sincères et affectueux. Certains d'entre eux seront également d'une grande aide pour Paul, qui se passionnera d'abord pour la musique et ensuite pour la publicité. .
Cette lecture n'a pas été un coup de cœur comme la précédente car j'ai trouvé qu'il y avait énormément de rebondissements, de personnages et de manigances ce qui rend le tout parfois difficile à suivre et à comprendre. Mais je me suis attachée à Madeleine notamment en (re)découvrant quelle était la (misérable) position de la femme dans cette période d'entre deux guerres. J'ai aimé aussi suivre Paul dans sa convalescence et son passage de l'enfance à l'adolescence (ce qui posera problème à sa mère trop pudique pour lui expliquer elle-même comment on devient un homme) sa passion pour la musique et plus particulièrement pour la cantatrice Solange Gallinato.
J'ai aimé aussi le côté historique de l'entre deux guerres. L'auteur nous décrit les prémices de l'idéologie nazie en Allemagne par le biais de la cantatrice Solange. 
Si l'escroquerie montée dans le premier tome m'avait bien fait rire, j'ai trouvé celle-ci beaucoup moins originale et menée par des personnages trop imbus d'eux-mêmes et trop ambitieux. Même si ce livre était un peu en dessous de mes espérances, j'ai vraiment hâte de découvrir le troisième tome de cette trilogie de la famille Péricourt!

Extrait :"Madeleine resta un long moment à fixer la table, son verre, le journal. Ce qu'elle s'apprêtait à faire l'épuisait à l'avance.

Tout ce qu'elle avait en elle de morale et de scrupules s'y opposait et tout ce dont elle disposait de colère et de ressentiment l'y poussait.
Elle céda à la rancune. Comme toujours."


A lire aussi

Éditions Albin Michel - Historique - 535 pages

1 commentaire:

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!