dimanche 15 octobre 2017

Un été près du lac - Heather Young

Un été près du lac - Heather Young

À la mort de sa grand-tante Lucy, Justine, trentenaire mère de deux fillettes, hérite d'un vieux chalet familial, niché sur les bords d'un lac du Minnesota. Pour la jeune femme, ce legs est un don du ciel, une chance unique de fuir San Diego et les accès de colère de son fiancé.

Mais, alors que Justine prend possession des lieux, elle est rapidement happée par l'ambiance étrange de cette bâtisse : ici, le temps s'est arrêté en 1935. Des objets, des photos, des vêtements, tout rappelle cette petite fille disparue à l'âge de six ans, Emily.
Et bientôt, Justine découvre le journal de sa grand-tante Lucy, ainsi que la terrible histoire d'une famille détruite par les drames...
Que s'est-il passé ce matin de l'été 1935 ? Que savait Lucy de la disparition de sa petite sœur ? Et si c'était à elle, Justine, de trouver la vérité pour libérer les siens d'un secret vieux de soixante ans ?


Mon avis : Malgré un début un peu difficile à suivre du fait de l’alternance des deux narratrices et de nombreux personnages présentés très tôt, j'ai apprécié cette lecture qui m'a transportée dans deux ambiances totalement différentes mais tellement bien décrites : l'été pour le récit de Lucy et l'hiver glacial pour le récit de Justine. 
Le fondement de l'histoire repose sur la disparition en 1935, d'Emily, une enfant de six ans, et sur la destruction d'une unité familiale qui en résulte alors qu'Emily n'est pas retrouvée. Lorsque l'histoire commence, nous sommes à la fin du XXe siècle et Lucy, la dernière sœur vivante de la famille, écrit l'histoire de la tragédie, qui se déroule pendant l'été 1935, dans une région reculée du nord du Minnesota, le lieu de rassemblement de la famille pendant les vacances d'été.
Sachant qu'elle est mourante, Lucy se sent obligée d'expliquer le mystère de la disparition d'Emily. Par ailleurs, elle a pris des dispositions testamentaires pour que les biens qu'elle et sa sœur aînée, Lilith, possédaient reviennent en intégralité à Justine, la petite fille de Lilith.  Elle laisse aussi dans la maison un carnet  dans lequel elle raconte l'été du drame en espérant que Justine découvre enfin la tragédie de ses ancêtres.
En alternance, nous suivons Justine à l'époque présente lorsqu'elle migre de San Diego à Williamsburg, pour venir habiter dans cette maison héritée de tante Lucy avec ses deux filles Angela et Melanie.
Je me suis attachée à Justine car cet héritage est pour elle une bonne excuse pour quitter son compagnon et recommencer une nouvelle vie avec ses filles. Elle est complètement perdue, ne sait pas à quoi s'attendre vis à vis de cette maison qu'elle n'a vu qu'une fois alors qu'elle était enfant. Néanmoins quand on découvre les agissements de sa mère Maurie et qu'on découvre Patrick son compagnon manipulateur, on se dit que partir sans laisser d'adresse est certainement la meilleure solution... Mais, elle qui pensait fuir les problèmes va se retrouver malgré elle gardienne des secrets de sa tante...
Maurie, est une mère hippie qui disparaît et réapparaît tous les deux ans lorsque sa vie s'écroule et qu'elle a besoin d'un soutien financier. Lorsqu'elle apprend que Justine a hérité de la maison d'été familiale, elle vient fouiner à la recherche de tout ce qu'elle peut vendre pour faire du profit. Elle m'a bien fait rire quand même mais ses agissements pathétiques ont renforcé mon attachement à Justine obligée de supporter une mère méprisable. 
Les personnages du journal intime de Lucy sont tout aussi complexes les uns que les autres. Lilith et Lucy arrivent à l’adolescence. Lucy pourtant inséparable de Lilith regrette qu'elle s'éloigne d'elle pour commencer à fréquenter les garçons et s’intéresser au maquillage. Emily, choyée par sa mère est bien trop jeune pour que les deux adolescentes l'incluent dans leurs jeux...
Après un petit temps d'adaptation, j'ai trouvé que le récit à deux voix était finalement très judicieux et bien organisé. J'avais hâte de savoir ce qui était réellement arrivé à Emily cet été là.
Une saga familiale plutôt pour un lectorat féminin que je recommande!


Extrait : "Comme je l’ai dit, il ne reste plus que moi. Depuis la mort de Lilith il y a trois ans, je suis la seule à savoir ce qui s’est passé cet été-là et c’est à moi de décider de le partager ou non. Je détiens ce pouvoir depuis longtemps, mais aujourd’hui je ne sais plus très bien quoi en faire. Je suis la dépositaire de secrets qui ne sont pas les miens ; des secrets qui pourraient noircir le nom de morts sans défense. De gens que j’ai aimés. Sans doute vaudrait-il mieux oublier tout cela.
Mais ce n’est pas aussi simple. J’ai des dettes. Des promesses à honorer. Et puis ces morts sans défense, aimés ou non, ne sont pas tous vertueux. Si je n’avais pas trouvé ce carnet, j’aurais sans aucun doute gardé le silence et laissé ma mort régler cette affaire. Ses pages blanches m’offrent un compromis que j’accepte avec soulagement, moi qui ai si rarement eu le courage de faire des choix irrévocables.
Je coucherai donc l’histoire de ma famille dans ce carnet qui a si bien su attendre son heure. Je la raconterai de la manière la plus exhaustive possible, sans omettre les épisodes douloureux. Quand j’aurai fini, je te le laisserai, Justine, avec tout le reste. Comme tu te demanderas pourquoi à toi et non à ta mère, je répondrai que tu es la seule pour qui le passé importe peut-être. Si c’est bien le cas, tu viendras ici quand je ne serai plus ; Arthur te remettra ce carnet et tu décideras quoi faire de nous. Dans le cas contraire – c’est bien possible car nous nous sommes si peu connues et tu étais si petite –, tu ne viendras pas. Tu laisseras les avocats et les agents immobiliers faire leur travail et tu continueras à vivre ta vie sans jamais revoir cette maison ni ce lac. Arthur aura pour instruction de brûler ce carnet. Cet été pourra alors sombrer dans l’oubli et Emily avec lui. Comme tous les autres fantômes des choses oubliées."

Éditions Belfond - Collection Le Cercle - Drame - 377 pages

2 commentaires:

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!