vendredi 30 septembre 2016

Il était une lettre - Kathryn Hugues

Il était une lettre - Kathryn Hugues
Synopsis : Tina est malheureuse auprès d'un mari trop porté sur la boisson et souvent violent. Le week-end, pour ne pas être à ses côtés, elle se réfugie dans une boutique caritative où elle est vendeuse bénévole. C’est alors que sa vie bascule lorsqu'elle découvre une lettre dans la poche d'un vieux costume. Cette lettre n'a jamais été ouverte, le timbre n’est pas cacheté et elle date de septembre 1939 : c'est une demande en mariage.
Très émue que la destinataire n’ait jamais reçu cette demande, Tina va mener l'enquête et découvrir l'histoire bouleversante d'un amour impossible… Celui de Chrissie, une jeune fille de 17 ans qui tombe éperdument amoureuse du jeune séducteur de son quartier, malgré les réticences de son père, un médecin très strict. La guerre finit par exploser et son grand amour est contraint de partir au front, la laissant enceinte, et seule face à ce secret honteux qui va faire exploser sa cellule familiale.
Pendant que Tina poursuit ses recherches, elle découvre qu’elle aussi est enceinte, mais d’un homme qu’elle n’aime plus. Elle décide d’essayer de retrouver à tout prix Chrissie et son enfant, en espérant ainsi redonner du sens à sa vie.

 Merci aux éditions Calmann-Lévy pour l'envoi de cet excellent livre!

Mon avis : Un vrai coup de cœur pour ce roman aux deux histoires parallèles qui se rejoignent petit à petit!
"Il était une lettre" nous transporte dans le quotidien de deux femmes Christina et Tina, nées à 30 ans d'intervalle, mais dont les vies ont de nombreux points communs. L'histoire se déroule donc en 1940 et en 1970.
Dans les années 1970, Tina, maltraitée par Rick son mari, trouve une échappatoire à son malheur en faisant du bénévolat dans une friperie. Un jour, lors d'un tri de vêtements, elle tombe sur une vieille lettre dans une poche de costume. Toujours scellée et non affranchie, cette enveloppe intrigue Tina qui l'ouvre. Elle a été écrite le 4 Septembre 1939. Émue par son contenu et perplexe quant à la raison de la non remise à sa destinataire, elle se lance dans une enquête pour découvrir ce qu'il est advenu de l'auteur de la lettre et de sa destinataire.
La mystérieuse façon dont cette lettre finit entre les mains de Tina est racontée à travers l'histoire de Billy au début des années 1940. En écrivant cette missive qui aurait dû changer sa vie pour toujours, il était loin de se douter qu'elle ne serait lue que 34 ans plus tard par une inconnue... C'est justement cette belle histoire d'amour entre Billy et Chrissie qui m'a transportée. L'histoire de Tina aurait pu quant à elle être fortement raccourcie.
Tous les personnages de cette histoire (agréables ou détestables) ont des traits de caractère si forts qu'on ne les oublie pas de si tôt. Tina, la femme violentée par son mari, mais qui continue d'essayer d'aller de l'avant malgré la peur des représailles. Rick, le mari violent physiquement mais qui joue surtout sur le psychisme de sa victime. Lui qui était justement détestable au plus haut point a pourtant réussi à gagner ma considération à la fin du roman... Billy et Christina les amoureux qui vivent à une époque difficile ont été mes préférés car malgré leur belle histoire, ils ne sont jamais tombés dans la mièvrerie.
Par contre, j'ai vraiment méprisé le père de Christina et les religieuses.
Deux époques distinctes qui nous montrent l'évolution des mentalités et des mœurs car si Billy et Christina s'étaient rencontrés en 1970, leur histoire n'aurait pas du tout été la même.
Un coup de cœur pour ce livre qui m'a tellement marquée que plusieurs mois après sa lecture, je me souviens encore des détails!

Extrait : "Cet endroit accueille des filles qui sont la honte de leur famille – qui se sont déshonorées sur le plan moral, si vous préférez. Tomber enceinte sans être mariée est un péché, mais les religieuses font tout pour que les filles purifient leur âme de cette souillure grâce au travail. Elles leur offrent un refuge lorsque leurs familles ne veulent plus entendre parler d’elles, et, en échange du gîte et du couvert, les filles se chargent de la lessive, cultivent des légumes et fabriquent des chapelets. [...] Toutes celles qui passent par ce couvent sont des filles déchues, des dégénérées sur le plan de la morale, que la société a mises à l’écart et qu’ont rejetées leurs familles sur qui elles n’ont apporté que la honte ! Nous leur donnons un foyer, nous veillons sur elles pendant leur grossesse et nous faisons tout pour que leurs bébés soient recueillis par des parents aimants. Nous nous assurons qu’elles purifient leur âme en effectuant un dur labeur."

Éditions Calmann-Lévy - Littérature contemporaine - 300 pages

6 commentaires:

  1. Ce roman m'a l'air sublime... ET ton avis plus qu'élogieux me donne encore plus envie de le lire !!!

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connais pas, mais le sujet me plait et tu donnes envie de lire ce roman, alors, un jour peut-être...
    Bon weekend.

    RépondreSupprimer
  3. Un livre que j'aimerais beaucoup découvrir, surtout après une telle chronique ! :)

    RépondreSupprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!