jeudi 25 août 2016

Je vais m'y mettre - Florent Oiseau

Je vais m'y mettre - Florent Oiseau
Synopsis : Fred, la petite quarantaine, surfe sur l’écume des jours. Après des années à enchaîner jobs alimentaires et périodes de chômage, il a renoncé à faire carrière. Il passe désormais ses journées à dormir, manger des Knacki devant les émissions de Sophie Davant et boire des demis au bistrot du coin en attendant l’amour.
Jusqu’au moment où il découvre qu’il arrive en fin de droits, et que ses maigres allocations disparaîtront bientôt. Il n’a plus le choix : il doit s’y mettre. Un emploi salarié ? Il n’en trouvera pas. Mais des ennuis, oui. Fred, par paresse ou naïveté, a une fâcheuse tendance à se laisser glisser dans les embrouilles…
De Paris à Malaga, Je vais m’y mettre nous embarque pour une série d’aventures drolatiques en compagnie d’un personnage aussi attachant que désabusé. Une comédie d’aujourd’hui où, derrière les éclats de rire, se dessine le devenir de la génération précaire.

Je remercie les éditions Allary pour cette lecture en avant première! Date de sortie : 25 août.

Mon avis : "Je vais m'y mettre" est le premier roman de Florent oiseau, un jeune auteur de 25 ans qui a réussi  à se mettre dans la peau d'un quadragénaire fainéant, procrastinateur, souvent vulgaire, mais plein d'humour et attachant.
Depuis qu'il s'est rendu compte qu'il arrivait en fin de droits, "Je vais m'y mettre" est devenu un leitmotiv pour Fred. Mais, plutôt fainéant de nature, il se trouve toujours une bonne excuse pour remettre au lendemain ses obligations. A commencer par exemple à aller au bistrot du coin se faire servir de bonnes bières et remplir une grille de loto. On se sait jamais! De fil en aiguille, notre antihéros qui souhaite s'en sortir mais à condition que ça ne lui demande pas trop d'efforts va se trouver un job en "free-lance" qui pourrait bien le mettre dans le pétrin encore plus qu'il ne l'est... 
J'ai aimé suivre les errements de Fred mais surtout ses réflexions et constations sur sa propre vie. Il arrive à voir sa situation avec recul, humour et autodérision. C'est ce qui m'a plu chez lui : il ne se prend jamais au sérieux et reste lucide sur son peu d'ambition (à part celle de se nourrir "sainement" à base de poisson pané et riz à tous les repas!) 
Malgré tous ces points positifs, deux choses m'ont un peu dérangée :  
Premièrement : tout au long du livre, je me suis demandé où l'auteur voulait nous mener car, même si les atouts de ce livre reposent sur l'humour et la personnalité attachante de notre héros, il faut bien dire qu'il ne se passe pas grand chose et que les événements ne s’enchaînent pas. 
Deuxièmement : pourquoi autant de vulgarité? Bien qu'il semble abuser régulièrement de la boisson, pourquoi  en avoir fait un personnage au langage souvent vulgaire.
Malgré tout une lecture agréable et un jeune auteur à suivre de près!

Extrait :  "J'étais un peu en avance, alors je me suis acheté une canette de bière. Réflexe pavlovien. Dix minutes plus tard, alors que j'hésitais à en reprendre une, mon rendez-vous s'est pointé. Quand je l' ai vue, je me suis rendu compte qu'elle était un peu plus grosse que ses photos ne le laissaient présager, mais je n' étais pas en droit de critiquer. Et puis, je ne suis pas du genre à dégrader les gens sur leur physique ou autre. Enfin bon, il y avait quand même facile quinze kilos de plus que ce que suggérait la photo sur son profil, prise dans la pénombre en habits de ski. L'art du camouflage dans toute sa splendeur. Ça ne paraît pas, mais quinze kilos, c'est le poids d'une petite table basse. Et quand une personne avale une table basse, on le remarque, croyez-moi. Je ne me suis pas démonté pour autant, ce n'est pas le genre de la maison. Après une brève inspection mutuelle, on est allés prendre un godet dans un bar, vers Rambuteau."

Éditions Allary - Littérature contemporaine - 230 pages

8 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout mais pourquoi pas :)

    RépondreSupprimer
  2. Je n'aime pas la vulgarité inutile mais ce livre pourrait me plaire :)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais pas du tout et je ne sais pas si je vais m'y attarder d'après ce que tu en dis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas si mal! Mais c'est sûr qu'il y a mieux... Il faut être plus indulgent pour un premier roman ;)

      Supprimer
  4. J'avoue ne pas être tentée, surtout que la vulgarité a tendance à me rebuter! Je passe mon tour!

    RépondreSupprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!