jeudi 17 décembre 2015

Je t'ai rêvé - Francesca Zappia

Je t'ai rêvé - Francesca ZappiaSynopsis : Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n'envisagez pas qu'elle puisse être mise en doute. Et si vous n'étiez pas capables de faire la part des choses ? Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ? Dans l'incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d'une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d'esprit suffisamment longtemps pour aller à l'université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu'elle était persuadée d'avoir imaginé de toutes pièces... Avant même qu'elle s'en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l'adolescence. Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l'âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n'est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu'où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu'où pouvons-nous la croire ?

Mon avis :  Les maladies mentales sont très peu abordées en littérature alors quand j'ai vu que j'avais grâce à ce livre la chance d'en apprendre plus sur la paranoïa et la schizophrénie et qu'en plus ces maladies seraient abordées de façon compréhensible, j'ai sauté sur l'occasion. Et je ne regrette absolument pas car cette lecture a été l'occasion de découvrir une jeune auteure prometteuse.
"Je t'ai rêvé" raconte l'histoire d'Alex, une étudiante incapable de faire la différence entre le réel et son imagination . Armée de son appareil photo qui lui permet de voir la vie telle qu'elle est réellement, sa balle magique qui lui parle, et sa petite sœur Charlie qui est sa seule alliée, Alex mène la guerre contre sa schizophrénie et fait tout son possible pour s'intégrer sans que les autres élèves se doutent de ses problèmes. Et elle y parvient très bien jusqu'à ce qu'elle rencontre Miles, un jeune homme intelligent mais mystérieux qui cache un secret qui le rend capable de détecter certains comportements.
Si l'attirance entre nos deux jeunes étudiants était prévisible c'est la façon dont l'auteure nous présente cette histoire qui l'est beaucoup moins puisque elle nous met dans la tête d'Alex. Du coup, comme elle, on ne parvient pas à faire la différence entre réel et imaginaire. C'est ce qui est troublant et fait tout l’intérêt et la particularité de ce livre.
Dès les premières pages, j'ai eu beaucoup d'empathie pour cette fille hors normes aux cheveux rouges car elle se sait malade et sait qu'elle a beaucoup d'hallucinations. Seulement à part regarder après coup les photos prises, elle n'a aucun moyen de détecter ses hallucinations. Et, à part la gaver de psychotropes, ses parents ne l'aident pas beaucoup non plus. Il faut dire qu'ils ont vécu un drame qu'Alex n'a pas réussi à assimiler...
Bien loin du pathos grâce à l'amour de la vie et la combativité d'Alex, se livre est une petite pépite d'optimisme à dévorer d'urgence. Mais toute cette histoire a-t-elle réellement existé? Même Alex ne le sait pas...


Si vous ne lisez jamais de Young Adult, ce livre est l'occasion rêvée pour découvrir ce genre littéraire!
Extrait : "La schizophrénie n’est pas censée se manifester avant la fin de la puberté, au plus tôt, mais moi j’en ai eu un aperçu à sept ans. Et j’ai été diagnostiquée à treize ans. Un an plus tard, j’ai eu droit à une nouvelle étiquette : « paranoïaque ». J’avais verbalement agressé une bibliothécaire qui voulait me refiler à toute force des tracts de propagande pour un groupuscule communiste qui avait ses quartiers dans le sous-sol de la bibliothèque. (Je l’avais toujours trouvée louche – je refuse de croire qu’enfiler des gants en latex pour manipuler des livres soit une pratique normale, et je me fiche de ce que pensent les autres.)
Les médicaments m’aidaient parfois. J’avais la preuve qu’ils fonctionnaient lorsque le monde perdait ses couleurs vives et son intérêt. Quand les homards de l’aquarium n’étaient plus rouge vif, par exemple. Ou que je me rendais compte que chercher des traceurs radioactifs dans ma nourriture était ridicule (mais je les cherchais quand même pour réduire au silence la paranoïa qui faisait picoter ma nuque). Je savais aussi qu’ils étaient efficaces quand mes souvenirs étaient flous, que j’avais l’impression de ne pas avoir dormi depuis des jours et que je mettais mes chaussures à l’envers.
La plupart du temps, les médecins n’étaient pas capables de prédire les effets des comprimés
."

Éditions Robert Laffont - Collection R - Young Adult - 442 pages

14 commentaires:

  1. C'est un sujet qui m'intéresse. Tu me tentes, là...
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est un sujet rarement abordé et intéressant!

      Supprimer
  2. C'est vrai que un sujet très rare en littérature, je dirais presque tabou dans la vie en générale. J'ai très envie de découvrir ce livre.

    RépondreSupprimer
  3. Un genre qui ne me tente pas, il est vrai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A la base moi non plus, mais du fait du sujet je me suis lancée! Et je ne regrette absolument pas!

      Supprimer
  4. Le sujet de ce livre est vraiment surprenant !

    RépondreSupprimer
  5. Le sujet de ce roman est original... et difficile, délicat. Je suis très curieuse maintenant de le découvrir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est la première fois que je lis un livre sur ce thème.

      Supprimer
  6. C'est un roman qui me tente car le sujet est original.
    N'hésite pas à venir découvrir mon blog : http://camillecture.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est original car c'est la première fois que je vois ce thème abordé dans une lecture pour jeunes adultes.

      Supprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!