lundi 7 septembre 2015

Retiens ma nuit - Denis Tillinac

Retiens ma nuit - Denis Tillinac
Synopsis : Médecin de campagne, François promène sa langueur à l'ombre du château de Chaumont. Hélène dilue son désenchantement dans la galerie d'art qu'elle tient à Blois, au bord de la Loire. Ils ont tous deux passé la soixantaine, sont mariés, ont des enfants au bout du monde ou au bord du divorce, et des parents en EPAD ou au cimetière.
Quand, à l'âge de tous les crépuscules, un amour printanier les surprend dans le huis clos de la bourgeoisie blésoise, ils s'y vouent corps et âme, dans une clandestinité qui les protège et les emprisonne.
Sous la plume tendre et malicieuse d'un expert en nostalgies, l'histoire de leur liaison passionnée devient aussi celle, douce et cruelle, d'une génération – les enfants paumés du baby-boom.

[Rentrée littéraire 2015]
Je remercie les éditions Plon pour l'envoi de ce livre!

Mon avis : "Retiens ma nuit" vient de passer la première sélection pour le Prix Goncourt 2015, mais cela n'est pour moi aucunement la garantie qu'il va me plaire, malheureusement. Car si je n'ai pas accroché au style compliqué mais néanmoins très poétique et imagé de l'auteur. (Cf extrait ci-dessous), j'ai apprécié découvrir des portraits psychologiques très approfondis ainsi que le très beau message que nous fait passer l'auteur : on peut toujours aimer ou retomber amoureux après 60 ans. 
Le livre se compose de deux parties : dans la première, François est le narrateur d'une sorte de journal intime et dans la seconde, il s'agit d'une lettre d'Hélène. Et j'ai finalement préféré cette seconde partie car Hélène a plus de détachement vis à vis de la situation alors que François, éperdument amoureux, m'a semblé parfois niais ("Je n'ai pensé qu'à toi, je n'ai rêvé qu'à toi. Je suis même allé à la messe de minuit à la basilique de la Trinité pour être encore plus près de toi. Il y a Dieu, et toi, ça se confond.") et bien trop jaloux de Franck, le mari d'Hélène. D'ailleurs, il aurait souhaité que cette dernière quitte son mari alors que lui n'aurait pas pu se résoudre à quitter Claire. Ça m'a un peu agacée surtout en découvrant tous les mensonges qu'il était obligé d'inventer! Une chance pour lui : son métier de médecin de campagne qui lui impose de nombreux déplacements et donc de nombreux alibis.
Mon avis est donc plutôt mitigé sur ce livre car au delà des sentiments amoureux très bien décrits et des portraits approfondis de ces deux personnages qui se voient vieillir au travers des autres, il y a aussi beaucoup (trop) de descriptions ce qui ralentit le rythme du livre. Et c'est dommage car elles sont vraiment belles et donnent envie de découvrir la région de Blois. Mais trop, c'est trop...
Un livre que je conseille donc aux fans de l'auteur, aux amoureux des longues phrases un peu compliquées et à ceux qui veulent découvrir la région blésoise!
Extrait : "Pour moi, pour elle, c’était d’avantage qu’un plaisir, mais comment décrire les préludes flous de sentiments qui n’osaient pas encore se hausser du col. Entre une amitié au bord de la tendresse et l’amour enluminé d’une majuscule comme sur les manuscrits du Moyen Âge, il manque un chapelet de mots de coloriste ou d’herboriste qui sauraient peindre l’aube embrumée d’émois à l’état de pressentiments, légers et versatiles jusqu’à l’évanescence. Les miroitements du soleil sur le fleuve levaient en moi une houle d’attendrissements auxquels s’associait l’image d’Hélène, comme par inadvertance. Décidément, cette femme me plaisait."

Éditions Plon - Littérature contemporaine - 176 pages

18 commentaires:

  1. Je fuis, en général, las descriptions. Même si la région de Blois est magnifique.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime le titre et la couverture, mais je ne pense pas que je le lirai...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi c'est le titre et la couverture qui m'ont convaincue!

      Supprimer
  3. DOmmage que ça n'ait pas si bien marché pour toi

    RépondreSupprimer
  4. Un livre qui pourrait me plaire (généralement j'aime bien quand il y a des portraits psychologiques) mais ton avais mitigé me freine un peu...

    RépondreSupprimer
  5. Vu ce que tu en dis et en plus je n'aime pas trop les histoires d'adultères, donc je vais passer mon tour!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison! Il ne me laissera pas non plus un souvenir impérissable!

      Supprimer
  6. Oui pour la découverte d'une région française, non pour les grandes phrases...
    Donc à voir à l'occasion...

    RépondreSupprimer
  7. J'ai apprécié cette lecture, mais surement parce que je connais les lieux dépeints, tout m'était familier. J'avais des repères.
    J'ai beaucoup aimé par contre cette passion qui hante malgré l'âge. Comme quoi l'amour n'a que faire des années...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et c'est justement ce message qui est beau et poignant!

      Supprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!