Pages

dimanche 12 juillet 2015

Chaines - Solène Bakowski

Chaînes - Solène Bakowski
Synopsis : Héloïse est une jeune femme fascinée par la mort. Peu sociable, elle trouve dans la proximité des défunts la sérénité qui lui manque au contact des vivants. Quand, un jour, au hasard d’une de ses déambulations dans les allées d’un cimetière qu’elle connaît parfaitement, elle découvre sur une tombe la photographie d’une adolescente éclatante en maillot de bain, elle s’étonne. Lorsque, le lendemain, c’est un cliché de la même femme pris plusieurs années plus tard qu’elle ramasse, elle est terrifiée. Ce qu’elle ne sait pas encore, c’est à quel point ces photographies vont changer sa vie. 

Je remercie de nouveau Solène Bakowski pour cette très bonne lecture!

Mon avis : Après mon coup de cœur pour "Un sac" je ne pouvais pas passer à côté de ce troisième roman de Solène Bakowski et, encore une fois, la magie de son univers si particulier a opéré!
L'auteure nous fait pénétrer ici dans un univers plutôt fantastique et ésotérique, celui des défunts et des rêves. Je ne pouvais qu'être captivée par cette lecture car depuis très jeune j'adore tout ce qui a trait à l'inexplicable et l'irrationnel même si cela me fait souvent peur!
Héloïse est une jeune femme réservée qui adore passer son temps dans les cimetières. Elle y trouve plénitude au grand dam de sa mère qui préférerait la voir trouver un travail et s'épanouir dans une vie normale. Elle connaît le cimetière par cœur et, un jour, une mystérieuse photo va attirer son attention. Elle la prend et lorsqu'elle revient le lendemain d'autres photos ont été placées en évidence sur la tombe d'une certaine Émilie Torence. Surprise par ce qu'elle pense être une mise en scène, Héloïse rencontre alors une vieille dame à l'allure fatiguée et malade dont la ressemblance avec les photos est frappante. Cette dame, c'est Aphasie Marny de Charvet, et elle va lui faire une demande plutôt étonnante : l'aider à "partir". Héloïse refuse et pense que cette dame est à moitié folle. Mais, depuis cette rencontre étonnante, Héloïse vit quelque chose d'inexplicable  : chaque fois qu'elle s'endort, elle voit la vie des défunts. Si au début, elle trouve cela plaisant, elle va rapidement comprendre que ce pouvoir est davantage une malédiction qu'une chance et que tous ces rêves dont elle ne peut qu'être spectatrice sont oppressants. Elle va alors essayer de retracer la vie de cette vielle dame  pour tenter de comprendre comment elle en est arrivée à cette solitude et à ce rejet de sa famille et qui était cette Émilie dont la ressemblance est frappante avec Aphasie...Et la vie d'Héloïse a beaucoup de similitudes avec celle de la vieille dame. "Les rêves paraissent si réels que c'est à se demander si ce ne sont pas plutôt des voyages dans le temps. La réalité et les songes s'entremêlent. Vous ne savez plus rien, vous perdez vos repères. Au début, vous pensez que vous êtes bénie, que ce pouvoir, car c'en est un, est un pouvoir d'élu. Puis, très vite, vous réalisez que vous êtes en fait condamnée, condamnée et maudite."
Les chapitres alternent entre le présent et les rêves d'Héloïse ce qui rend la lecture très captivante et nous donne l'envie d'en savoir toujours plus pour faire le lien entre Pascal, Pascale, Béatrice, Catherine... et Aphasie, Émilie et Candice.
Une très bonne lecture!
Pour vous procurer ce livre, c'est ici que ça se passe!

Extrait : "Je m'y rendais chaque jour. Au début, quelques dizaines de minutes. Puis, très vite, des heures entières. Si bien qu'au bout de trois mois, le cimetière, la disposition des pierres, les poubelles, les visites régulières de parents éplorés, tout cela n'avait plus de secret pour moi. Au fur et à mesure de mes promenades, je mis en place une sorte de rituel : je commençais toujours par les défunts les plus anciens dont les tombes, mangées de lierre et de mousse, indiquaient des dates et des noms à moitié effacés. Aussi, à défaut de pouvoir lire l'inscription mortuaire, je leur donnais des noms, Edgar, Georges, Henriette, Mercedes, des noms que je m'imaginais ancrés dans l'époque qui les avait vus naître. Je passais ensuite dans les allées plus récentes, allais à la rencontre des défunts dont les noms ou les visages m'inspiraient de la sympathie. Je les saluais, leur donnais des nouvelles, leur en demandais. Eux, naturellement, ne répondaient jamais, murés qu'ils étaient dans un silence impassible et éternel. Mais cela m'était égal : ils étaient mes amis, les seuls peut-être, les plus fidèles en tout cas. Eux ne me trahiraient jamais. Eux ne me quitteraient jamais."

A lire aussi

Auto-édition - Littérature contemporaine fantastique - 161 pages

14 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout, je ne sais pas trop si cela pourrait me plaire mais merci de la découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense qu'il pourrait te plaire mais je te conseille en premier "un sac" un vrai coup de cœur!

      Supprimer
  2. Merci pour cette découverte ! Je vais me laisser tenter :-)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais toujours pas mais le sujet me tente...
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne semaine à toi aussi et surtout bonnes vacances!

      Supprimer
  4. C'ests ympa que tu passes toujours de bons moment avec cette auteure

    RépondreSupprimer
  5. Je découvre ton blog, par l'intermédiaire de celui de Phildes ;-) C'est un roman dont le sujet me parle, je me le note, sans doute me laisserai-je tenter. A bientôt.

    RépondreSupprimer
  6. En effet, ce roman me semble d'une ambiance particulière, parfois je me demande comment font les auteurs pour trouver l'intrigue. Ici je suis admirative. Je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plus, j'adore les univers si particuliers de l'auteure!

      Supprimer
  7. Un livre très particulier que j'ai beaucoup aimer :) !

    RépondreSupprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!