dimanche 1 mars 2015

Vous aurez de mes nouvelles - Jean-Paul Dubois

Vous aurez de mes nouvelles - Jean-Paul Dubois
Synopsis : Un psychanalyste devient fou lorsque son patient le quitte ; un mari s'affuble de jupes pour séduire son beau-frère ; assis dans ses toilettes, un homme pense au temps qui manque toujours... Autant de nouvelles humaines et lumineuses, comme une invitation à ôter tous les masques, une promenade tendre et légère dans la folie ordinaire.

Mon avis : 28 nouvelles dont le thème principal est l'ennui, le temps qui passe, les relations homme/femme, le suicide, la tromperie, la vie qui ne tourne pas rond.
J'aime les nouvelles et Jean-Paul Dubois fait partie des auteurs que j'affectionne particulièrement. Voilà deux constats qui auraient dû faire de ce livre une excellente lecture. Malheureusement, ça n'a pas été vraiment le cas!
Premièrement parce que certaines nouvelles sont vraiment très courtes (à peine une page) ce qui ne laisse pas le temps de développer et d'avoir une conclusion ou une morale. Ensuite, le personnage de certaines nouvelles m'a vraiment mise mal à l'aise à cause de son esprit torturé, de sa sexualité un peu déviante voire malsaine ou encore de son humour noir (très noir). Par exemple dans "Sur le canapé" le narrateur  trompe sa femme avec le frère de celle-ci depuis plusieurs années et au domicile conjugal. C'est un mufle qui n'a de respect pour personne : "- Tu es désolé ? Mais de quoi un type comme toi peut il être désolé ! Et ça se passait où, vos affaires ?
- Quelles affaires ? 

- Ah, s'il te plaît, ne prends pas en plus ton air de faux cul !
- Chez lui. Parfois ici.
- Ici ?
- Oui.
- Où ?
- Ça n'a pas d'importance.
- Où ?
- Sur le canapé.
- Sur le canapé ? Vous vous êtes tripotés la dessus ?
- Je t'en prie.
[...]
- Qu'est ce que tu va dire aux enfants?
- Je me fous des enfants.
- Tu n'as pas le droit de parler comme ça.
- Fous le camp ! Fous le camp !
"
Vu comme ça, c'est plutôt drôle, mais quand un des personnages de chacune des nouvelles est psychologiquement torturé, ça finit par mettre mal à l'aise...
Par contre (et c'est un point positif) à cause de ces bizarreries comportementales, les histoires ne se terminaient jamais comme je l'aurais pensé. Je dois aussi reconnaître que Jean-Paul Dubois a vraiment une très belle plume et que la lecture en est du coup très fluide.
J'ai hâte de lire "La vie me fait peur" qui m'attend sagement dans ma P.A.L. pour ne pas rester sur ce petit échec.

Extrait : "On ne m’enlèvera pas de l’idée que la vie est un sport individuel qui demande, pour en maîtriser les subtilités, une quarantaine d’années d’apprentissage. Quand on a perfectionné les techniques de base, respirer, fumer, marcher, négliger l’ambition et considérer que tout n’est que vanité et dérision, il devient possible d’accéder à l’excellence.
A quarante ans, je crois pouvoir l’affirmer, j’excellais à vivre. Je dosais la mélancolie autant que le bonheur, je les distillais à mon gré comme des aromates dans le menu de mon quotidien.
"

A lire aussi
Dubois Jean-Paul - Tous les matins je me lève
Dubois Jean-Paul - Prends soin de moi
Dubois Jean-Paul - Vous plaisantez, monsieur Tanner ♥♥♥
Dubois Jean-Paul - Hommes entre eux

Éditions Points - Nouvelles - 211 pages

20 commentaires:

  1. J'aime bien les recueils de nouvelles mais celui-ci me tente moyennement ; j'ai peur de ne pas être séduite par tous ces esprits torturés!

    RépondreSupprimer
  2. Je n'aime pas les recueils de nouvelles, celui-ci a l'air très étrange ! Pourquoi pas ? :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'aimes pas les nouvelles, alors passe ton chemin! Je te conseille "Vous plaisantez Monsieur Tanner" qui m'a fait rire du début à la fin.

      Supprimer
  3. N'étant déjà pas une fan de nouvelles car j'ai du mal à entrer dans l'histoire, je ne lirai sans doute pas celui-ci. Dommage car les sujets avaient l'air intéressants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les sujets sont parfois drôles, parfois cocasses, mais, même si j'adore l'auteur, je n'ai pas adhéré...

      Supprimer
  4. Je viens de me rendre compte que j'ai un ouvrage de cet auteur dans ma PAL. Je vais le sortir, je ne le connais pas du tout! Merci pour cette découverte!

    RépondreSupprimer
  5. Un peu dommage, pas sur que ça soit pour moi j'avoue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, effectivement, connaissant tes gouts, je ne pense pas que celui-ci soit pour toi...

      Supprimer
  6. C'est marrant car je suis en train de lire un recueil de nouvelles et le titre est "L'homme qui ne voulait plus se lever"...un clin d'oeil à ta chronique sur "Tous les matins je me lève"....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, c'est rigolo ces similitudes entre les titres.

      Supprimer
  7. Il avait l'air sympa mais ton avis me rebute un peu. Je pense qu'il y a trop de nouvelles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense aussi qu'il y en a beaucoup et qu'elles sont trop courtes du coup! On a à peine le temps de rentrer dans l'histoire que la nouvelle est déjà terminée!

      Supprimer
  8. A la base je ne suis pas fan des nouvelles, et vu le genre de ce recueil et ta chronique, je pense que je vais l'oublier :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour découvrir l'auteur (que j'aime beaucoup) je te conseille "Vous plaisantez Monsieur Tanner"

      Supprimer
  9. Je ne lis pas tant de nouvelles que ça mais ça peut être sympa même si 28 nouvelles, ça me parait beaucoup!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est beaucoup, mais du coup, certaines sont très courtes...

      Supprimer
  10. J'aime bien les nouvelles mais je suis pas super emballée cette fois-ci ;)

    RépondreSupprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!