mardi 24 mars 2015

La fureur du prince - Thierry Berlanda

La fureur du Prince - Thierry Berlanda
Synopsis : Le criminel le plus sauvage du pays vient de s’échapper. À l’issue d’un carnage qui promet d’être le premier d’une longue série, il a franchi les murs de son hôpital psychiatrique. Qui l’a aidé ? Et à quelle fin ? De nouveau, Jeanne Lumet, celle qui a permis son arrestation un an auparavant, se dresse sur la route ensanglantée de celui que les journalistes ont surnommé Le Prince. Et de nouveau, elle agit au péril de sa vie, entre Bareuil – son mentor qui joue un jeu sadique avec elle – et Falier – le flic en fin de parcours censé la protéger. Dans La Fureur du Prince, Thierry Berlanda convoque les personnages de L’Insigne du Boiteux pour nous faire frémir de plus belle. Il y parvient au-delà de tout espérance. 

Je remercie les éditions La Bourdonnaye pour l'envoi de ce livre en avant première!

Mon avis : Thierry Berlanda revient avec la suite de "L'insigne du boiteux". Comme j'avais beaucoup aimé ce premier volet, je ne pouvais pas passer à côté de cette suite. Et j'ai bien fait! J'ai trouvé ce thriller encore plus réussi pour quatre raisons : 
La première est que je n'ai pas retrouvé cette ambiance si macabre et sanguinaire dans laquelle le "Prince" découpait ses victimes. Maintenant, il est enfermé et ne risque (théoriquement) plus de faire mal à qui que ce soit... Du coup, ne vous fiez pas au résumé de la quatrième de couverture, il y a beaucoup moins d'hémoglobine dans cette suite (du moins dans la première partie).
Ensuite, j'ai trouvé que tout s'enchaînait très vite et sans temps morts certainement à cause des très nombreux dialogues. La lecture est alors rapide et chaque fin de chapitre incite à connaître la suite.
La troisième raison est que j'ai beaucoup aimé découvrir le lieu dans lequel l'histoire se déroule : Une unité pour malades difficiles très sécurisée d'un hôpital psychiatrique. Du coup on a hâte de savoir de quelle façon le Prince va s'y prendre pour s'évader surtout qu'il est sous camisole chimique et est accroché à une chaine cimentée au sol. J'ai appris beaucoup de mots du langage médical. Thierry Berlanda semble connaitre son sujet sur le bout des doigts.
Dernière raison : dans "L'insigne du boiteux", je n'avais pas eu d'empathie pour les personnages. Ici, c'est l'inverse. Bien que Bareuil me soit apparu encore détestable au possible, j'ai aimé suivre l'évolution de Jeanne qui arrive petit à petit à passer outre ses angoisses et s'y confronter volontairement. Le Prince, quant à lui m'a encore une fois ébahie par son intelligence et sa capacité à berner son monde. J'ai aimé aussi découvrir d'autres personnages comme par exemple Élisabeth la nouvelle patronne de l'hôpital psychiatrique toujours très préoccupée par son apparence.
Concernant la fin, comme d'habitude, je n'ai rien vu venir (et tant mieux, je préfère garder le suspense jusqu'au bout) mais elle me laisse un peu dubitative : une suite serait-elle prévue?
Je pense que les deux tomes peuvent se lire indépendamment l'un de l'autre puisque les évènements passés y sont résumés au début. Néanmoins, la lecture du premier volet peut aider à comprendre les angoisses de Jeanne et les difficultés des autres à se remettre de ce qu'ils ont vécu un an plus tôt.
Alors pour savoir qui a aidé le Prince à s'échapper et pourquoi, je vous encourage à vous procurer "La fureur du Prince"  qui sortira le 8 avril prochain.

Extrait : "— Parce que je ne vais pas bien… Je voudrais… Il me semble que si je pouvais revoir ce… ce monstre, dans sa prison, je n’aurais plus le sentiment qu’il me suit partout, qu’il cherche à nous atteindre de nouveau, Léo et moi. Ma psy me dit que c’est comme ces gens qui ne parviennent pas à faire le deuil de quelqu’un tant qu’ils ne voient pas son cadavre, ou en tout cas l’endroit exact de sa mort, ou celui où il est enterré. Vous voyez ? Pour moi, il est encore là, prêt à surgir de n’importe où… J’ai le sentiment qu’il est plus vivant que toutes les autres personnes que je connais.
Elle se tait, bouleversée, puis reprend la parole en essuyant furtivement ses larmes avec les paumes de ses mains.
— Vous pensez que je pourrais le voir ?
— Vu son régime de détention, à mon avis, non. Je pense que seul son avocat peut avoir un contact direct avec lui. Je lui conseillerais plutôt un contact indirect, d’ailleurs.
— Mais moi, je ne veux pas lui parler. Surtout pas. Je veux juste le voir, là-bas, dans la cellule ou dans je ne sais quel endroit où il a été enfermé. Je veux voir un homme, qui aurait l’aspect d’un homme, pour ne plus jamais voir le démon que mon imagination réveille sans cesse. Ma psy dit que nos inconscients n’arrêtent jamais de tout faire pour nous mener à notre perte. Elle ajoute que le mien est particulièrement déterminé.
— Je comprends, mais…
— J’ai pensé que vous pourriez m’aider.
"

A lire aussi

Éditions La Bourdonnaye - Thriller - 294 pages

18 commentaires:

  1. Tu donnes très envie de le lire, merci de la découverte :) !!!

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est pas tellement le genre de livres que j'ai envie de lire en ce moment mais je suis contente de voir que cette lecture t'a plu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends. A une époque, je ne lisais que des polars et au bout d'un moment je me suis lassée. Mais là, le plaisir est revenu!

      Supprimer
  3. Haa ça me tente beaucoup, peut-être que ça compensera pour Chambre 507 qui m'a laissée sceptique. Faudrait que je commence par l'Insigne du boiteux par contre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que c'est mieux pour la compréhension même si à mon avis, on peut lire les deux indépendamment.

      Supprimer
  4. Je ne connaissais pas du tout mais ça donne vraiment envie! En plus le titre et la couverture sont vraiment intriguants :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la couverture fait même froid dans le dos! ....

      Supprimer
  5. Le tout a l'air vraiment intéressant que ça soit l'atmosphère, le lieu ou encore l'ambiance. Sympa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et je préfère cette suite car il y a moins d'hémoglobine!

      Supprimer
  6. Très bel avis, ça me fait plaisir de voir qu'il t'ait autant plu :) Vite la suite, j'ai trop hâte :)

    RépondreSupprimer
  7. Je l'ai aussi dans ma PAL mais je n'ai pas lu L'insigne du Boiteux. En tout cas ton avis donne envie de lire les deux !

    RépondreSupprimer
  8. Tu me donnes envie de le découvrir, j'avais déjà noté que cet auteur pourrait me plaire d'ailleurs.
    Bonnes lectures

    RépondreSupprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!