mercredi 15 octobre 2014

Le soleil des Scorta - Laurent Gaudé

Le soleil des Scorta - Laurent Gaudé
Synopsis : L'origine de leur lignée condamne les Scorta à l’opprobre. A Montepuccio, leur village d'Italie du Sud, ils vivent pauvrement, et ne mourront pas riche. Mais ils ont fait vœu de se transmettre de génération en génération, le peu que la vie leur laisserait en héritage. Et en dehors du modeste bureau de tabac familial, créé avec ce qu'ils appellent "l'argent de New York", leur richesse est aussi immatérielle qu'une expérience, un souvenir, une parcelle de sagesse, une étincelle de joie. Ou encore un secret. Comme celui que la vieille Carmela confie au curé de Montepuccio, par crainte que les mots ne viennent très vite à lui manquer.
Roman solaire, profondément humaniste, le livre de Laurent Gaudé met en scène, de 1870 à nos jours, l'existence de cette famille des Pouilles à laquelle chaque génération, chaque individualité, tente d'apporter, au gré de son propre destin, la fierté d'être un Scorta, et la révélation d'un bonheur.
Prix Goncourt 2004

Mon avis : 10 ans qu'il était dans ma PAL, et je me demande encore pourquoi je ne l'ai pas lu avant! "Le soleil des Scorta" nous fait voyager en Italie du Sud dans une région aride brûlée par le soleil, plus précisément dans le petit village de Montepuccio. Et j'ai vraiment eu l'impression de me retrouver dans ce petit village traditionnel ou chaque fait et geste des habitants est vu et commenté par tout le monde.
Juste avant de mourir, Carmela se confie au curé. Elle a besoin de révéler certains secrets concernant sa famille.
L'histoire des Scorta se déroule sur 4 générations. Rocco, le premier enfant de cette famille est né d'un viol. Son arrivée illégitime fait de lui un paria et, comme sa mère est décédée juste après l'accouchement, c'est lui qui a choisi son nom de famille. De son union avec "la Muette" naîtront 3 enfants : Domenico, Giuseppe, et Carmela. Ce sont eux qui prennent la place principale de ce roman. La fratrie étant toujours rejetée par les autres Montépucciens, ils sont obligés de fuir pour s'en sortir. Lorsqu'ils reviennent au village un an plus tard, ils apprennent par leur ami Raffaele que "La muette" (leur mère) est morte et qu'elle a été jetée dans la fosse commune. De rage, les Scorta et Raffaele déterrent le cercueil et l'enterrent dans une sépulture à l'écart du cimetière. Sur la tombe de la Muette, à la demande des trois frères et sœur, Raffaele décide à son tour de prendre le nom de la famille Scorta et de devenir leur frère. Malgré leur esprit de vengeance et le fait qu'ils ne soient pas acceptés au village, Carmela a l'idée d'ouvrir un commerce avec ses frères : un tabac. Mais l'argent manque pour acheter les cigarettes et la famille ne recule devant aucun interdit...Le bureau de tabac est un peu une couverture à leurs petites magouilles. 
Les 3 enfants se marient et fondent de nouvelles lignées. Carmela se retrouve subitement veuve avec ses deux fils, Elia et Donato. Ses frères lui laissent alors le bureau de tabac et ouvrent d'autres commerces. Les années passent et les enfants, après diverses épreuves individuelles, décident eux aussi de rester au village et de reprendre les affaires de la famille Scorta. Seule Anna, petite fille de Carmela, sortira du village pour étudier la médecine dans le nord de l'Italie.
Cette famille m'a souvent fait penser à la famille du film d'Etorre Scola  "Affreux, sales et méchants". D'ailleurs, ils vivent aussi dans la région des "Pouilles"! 
J'ai souvent souri à suivre les petits larcins de la famille Scorta mais je suis admirative de leur détermination, leur courage et leur esprit travailleur. Et tous ces efforts payent puisque les petits enfants vont enfin  parvenir à faire respecter leur nom.
Concernant l'écriture, j'ai aimé le fait que Carmela revienne sur l'histoire de sa vie à chaque fin de chapitre. Ce procédé fait durer le suspense de sa révélation au curé et nous permet de mieux situer les événements du passé.
Une famille unie dans l'adversité et un Prix Goncourt mérité!

Extrait : "Carmela, que ses frères appelaient affectueusement Miuccia, était encore une enfant. Elle en avait le corps et la voix. Mais ces derniers mois l'avaient transformée davantage que ses deux frères. Elle avait été à l'origine des plus grands  malheurs et des  plus  grandes  joies  qu'avait connus  le petit groupe durant son périple. Personne ne lui en avait jamais fait le reproche, mais elle l'avait compris : tout avait été de sa faute. Et tout aussi avait été sauvé  in extremis grâce à elle. Cela avait fait naître en elle un sens des responsabilités et une intelligence qui n'étaient pas de son âge. Au quotidien, elle restait une petite fille, riant aux blagues de ses frères, mais lorsque le sort s'acharnait sur eux, elle donnait les ordres et serrait les dents. C'est elle qui, sur la route du retour, tenait les brides de l'âne. Les deux frères avaient mis entre ses mains tout  ce  qu'ils  possédaient.  L'âne  et  l'amas  d'objets  de  toute  sorte  qu'il transportait.  On  apercevait  des  valises.  Une  théière.  Des  assiettes  en porcelaine de Hollande. Une chaise tressée. Toute une batterie de casseroles en  cuivre.  Des  couvertures.  L'âne  portait  sa  charge  consciencieusement.
Aucun de ces objets, pris un par un, n'avait une grande valeur, mais tous ensemble, c'était le monticule de leur vie. C'est elle également qui portait la bourse dans laquelle ils avaient mis le pécule accumulé durant leur voyage.
Carmela veillait sur ce trésor avec l'avidité des pauvres.
"

Éditions Actes Sud - Littérature contemporaine - Prix Goncourt 2004 - 247 pages

28 commentaires:

  1. J'ai adoré ce livre. Cet auteur est un de mes préférés et je te conseille La mort du roi Tsongor qui est jusqu'à présent le meilleur de ses livres : )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, je n'ai pas aimé "La mort du roi Tsongor". Comme quoi... les goûts et les couleurs...

      Supprimer
    2. Il ne me,reste qu'une chose à faire : le lire pour en avoir mon propre avis!

      Supprimer
  2. Tiens un prix Goncourt mérité ? :D je note le titre merci ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Souvent je ne comprends pas ce qui pousse un jury a descerner un Goncourt mais là, j ai aimé. Je te conseille aussi celui de l an dernier de Pierre Lemaitre "au revoir là haut"

      Supprimer
  3. Ca a l'air pas mal et l'auteur semble avoir parfaitement fait ressortir ses personnages et son univers. J'ai des livres aussi comme ça que j'ai depuis des années et des années et qui finalement sont de bonnes surprises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai d' autres livres aussi qui m' attendent depuis tres longtemps. .. Je pense que le prochain de cette vieille PAL sera " memoires d'une geisha"

      Supprimer
  4. J'ai lu un ou deux livres de Laurent Gaudé, mais pas celui-ci... Du coup, je suis curieuse de le découvrir :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors n'hésite pas!
      (Je viens juste de voir que ton commentaire était parti dans les spams.... Je ne comprends pas pourquoi!)

      Supprimer
  5. J'ai beaucoup entendu parlé de ce roman à l'époque de sa sortie mais je n'ai jamais été attirée...Peut-être que ... je vais y venir. À suivre donc....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne m'attirait pas non plus... C'est pour ça qu'il était un peu oublié au fond de ma bibliothèque...

      Supprimer
  6. J'ai hésité longtemps avant de lire ce roman mais pas autant que toi quand même.
    Je ne me souviens plus que vaguement de l'histoire. Par contre, la couverture, je ne l'ai pas oubliée.
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si seulement on pouvait garder toutes nos lectures en mémoire... On aurait de belles histoires plein la tête!

      Supprimer
  7. Tiens, comme moi! Il y a des livres que je dois lire depuis 10 ou 15 ans! Les années passent tellement vite... enfin, c'est une consolation de savoir qu'il nous reste tant de bons livres à lire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu dis! Certains seront certainement de belles surprises...

      Supprimer
  8. Je n'ai pas lu ce livre mais ton avis me donne envie de le découvrir ^^

    RépondreSupprimer
  9. Le style de Laurent Gaudé me fait marcher à chaque fois, c'est puissant et même épique parfois. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de découvrir maintenant "la mort du roi Tsongor"

      Supprimer
  10. Jamais entendu parler (honte à moi !) mais là tu me tentes ! Pas gentil d'agrandir ma PAL comme ça :D

    RépondreSupprimer
  11. Je ne connaissais pas du tout et c'est un auteur qu'il faudrait que je découvre! En tout cas, ça a l'air vraiment très bien, je me le note :)

    RépondreSupprimer
  12. C'est le roman qui m'a fait connaître et adorer Laurent Gaudé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as lu "la mort du roi Tsongor"? Il paraît qu'il est très bien aussi...

      Supprimer
  13. Ce roman est également dans ma PAL depuis oui au moins 10 ans comme toi rhooo, merci pour ton partage livresque ca donne envie... Bisous

    RépondreSupprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!