mercredi 1 octobre 2014

Et rien d'autre - James Salter

Et rien d'autre - James Salter
Synopsis : La Seconde Guerre mondiale vit ses derniers instants. Sur un porte-avions au large du Japon, le jeune officier Philip Bowman rentre à New York. Embauché dans une maison d’édition, il devient directeur littéraire et fréquente l’intelligentsia new yorkaise. Entre splendeurs du monde des lettres, relations amoureuses et passions charnelles en Amérique et sur le vieux continent, Et rien d’autre nous plonge dans quarante années de la vie d’un homme, et déploie magistralement le spectre de toute une génération, dans sa gloire et ses échecs.
Les initiés reconnaîtront, derrière le foisonnement des personnages, la silhouette de Norman Mailer, Truman Capote ou de leur éditeur, Joe Fox. Mais Et rien d’autre n’est ni plus ni moins un roman à clés que La Recherche…
Après Un bonheur parfait et Un sport et un passe-temps, James Salter, auteur phare des lettres américaines, sort de plus de 30 ans de silence romanesque avec ce livre puissant, porté par la grâce de son écriture en suspension.

Mon avis : J'aurais dû me méfier d'un livre au titre si évocateur : "Et rien d'autre" car pour moi, il ne raconte "rien d'autre" qu'une histoire banale d'un homme banal avec de nombreuses conquêtes amoureuses. Pourtant, James Salter est un écrivain américain renommé dont chacun des livres a été couronné de succès et de prix. Malheureusement, je ne les ai pas encore lus et je compte y remédier pour enfin comprendre pourquoi la presse encense tellement cet auteur et, j'espère, me faire une opinion plus positive de lui. D'ailleurs, c'est à cause du numéro de "Lire" du mois d'octobre qui y consacre un dossier spécial et le plébiscite au point de lui mettre 4 étoiles que je me suis décidée à plonger dans cette lecture...
Bien que j'aime beaucoup les articles de ce magazine que j'attends dans ma boite aux lettres chaque mois avec impatience, je commence à me poser des questions : Mes goûts littéraires sont ils "normaux"? Car quand je vois que mes derniers coups de cœur "Retour à Little Wing" et "L'Incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage" n'ont reçu que deux étoiles, je me pose des questions et me félicite finalement de me fier à mon instinct et aux quatrièmes de couverture...
Ceux qui connaissent la vie de James Salter y verront beaucoup de références autobiographiques, mais l'auteur s'en défend dans son interview au magazine "Lire"
Concernant le livre en lui même : l'histoire n'est pas très originale mais cependant bien écrite ( à part certains passages dans lesquels je me suis demandé si le traducteur voulait faire une blague ou si c'est vraiment la traduction littérale! Par exemple : "Les dents blanches comme des cartes de visite" !!).
En lisant, la quatrième de couverture, je m'attendais justement "à quelque chose d'autre" comme par exemple de découvrir le milieu de l'édition. Mais l'histoire est vraiment centrée sur la vie amoureuse de Philip Bowman et j'en suis très déçue car je n'ai pas réussi à l'apprécier. En effet, il passe d'une femme à l'autre sans plus d'états d’âme que nécessaire. Le seul passage que j'ai réellement aimé est celui de sa rencontre et sa vie avec Vivian. J'ai eu l'impression que toutes ses autres conquêtes Christine, Enid, Anet (la fille de Christine!) et Ann sa secrétaire n'étaient là que pour le revaloriser lui même. Pour ces femmes l'apparence et le rang comptent beaucoup (et il en fera d'ailleurs les frais avec Christine qui va lui faire acheter une maison à son nom et le quitter ensuite). J'ai même parfois trouvé Philip détestable car ses précédents échecs ont aiguisé sa vengeance qu'il va opérer sur Anet, son ex belle fille et néanmoins petite amie qu'il va emmener à Paris pour la quitter et la laisser seule se débrouiller pour rentrer à New York... Un mufle!
Bref, trop de sexe, pas d'émotion, Et rien d'autre... Voilà ce qui résume à mon avis le mieux ce livre...

Extrait : "Elle dormit jusqu’à neuf heures du matin. La chambre était paisible. Il était descendu lire le journal, elle se retourna et repiqua un petit somme. Quand elle sortit de la salle de bains, elle vit un bout de papier posé de son côté du lit. Elle le ramassa, le lut et son cœur se décrocha. Elle passa vite quelques vêtements avant de se précipiter vers la réception. L’ascenseur était occupé. Incapable d’attendre, elle dévala l’escalier.
« Avez-vous vu monsieur Bowman ? demanda-t-elle à l’employé.
– Oui. Il est parti.
– Parti pour où ?
– Je ne sais pas. Il a appelé un taxi.
– Il y a combien de temps ?
– Une heure. Peut-être plus. »
Elle ne savait pas quoi faire. Elle ne pouvait pas y croire. Quelque chose avait dû lui échapper. Elle remonta dans sa chambre, et s’assit sur le lit, comme prise de nausée. En regardant mieux, elle s’aperçut qu’il avait emporté toutes ses affaires. Elle jeta un coup d’œil dans la salle de bains. La même chose. Elle prit soudain peur. Elle n’avait pas d’argent. Elle saisit le bout de papier et le relut. Je m’en vais. Je ne peux pas t’expliquer maintenant. C’était très bien. Le tout était signé d’une initiale, P. Cette fois, elle éclata en sanglots, se laissant aller sur le lit
"

Éditions de l'Olivier - Littérature contemporaine - 368 pages

24 commentaires:

  1. Je l'ai aussi vu sur le magazine lire et dans la grande librairie et j'aimerais tenter. Néanmoins quand je vois les avis sur babelio ou le tien je me dis qu'il ne doit pas être à la hauteur... Je vais me faire mon propre avis dès que j'aurai les moyens de me le prendre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu risquerais d'être déçue! Mais si tu veux avoir ton propre avis, pourquoi pas!

      Supprimer
  2. C'était également l'avis d mea libraire sur ce roman. DU coup, j'en ai pris un autre du même auteur, qui a l'air meilleur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je viendrai voir ce que tu en as pensé car du coup, j'hésite un peu à en lire d'autres...

      Supprimer
  3. J'avais très envie de le lire. Vous refroidissez mes ardeurs...je vais attendre encore un peu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais ce n est que mon avis... d autres l'ont apprécié. ..

      Supprimer
  4. Mince c'est dommage c'est vrai qu'on s'attend à plus en lisant le résumé mais ça refroidit un peu pour le coup. Je ne connaissais pas du tout mais j'aime bien les romans de cette période. Cependant je me fierai à toi et je vais laisser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un grand écrivain, du coup, je pense qu'il faudrait lire les précédents... Mais pour celui-ci, effectivement je te conseille de passer...

      Supprimer
  5. Je ne connais pas l'auteur mais je pense que je peux passer...
    Bon vendredi.

    RépondreSupprimer
  6. Ouhh et bien je passe mon tour sans regrets!!

    RépondreSupprimer
  7. oulàlà, bon ok alors ça sera sans moi , merci à toi pour ton avis

    RépondreSupprimer
  8. Du sexe et pas d'émotions? Je passe mon tour!

    RépondreSupprimer
  9. Du coup tu ne donnes pas envie de le lire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins j'évite de vous faire perdre votre temps!

      Supprimer
  10. Bon et bien je passerai mon avis ... Pas d'émotions et trop de sexe ce n'est pas pour moi ^^

    RépondreSupprimer
  11. Très peu pour moi ce genre de roman... Je passe donc !

    RépondreSupprimer
  12. Réponses
    1. Vu la critique que j'ai faite, c'est un peu normal! ^_^

      Supprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!