lundi 13 octobre 2014

Entre mes mains le bonheur se faufile - Agnès Martin-Lugand

Entre mes mains le bonheur se faufile - Agnès Martin-Lugand
Synopsis : Depuis l’enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l’aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n’ont toujours vu dans ses ambitions qu’un caprice : les chiffons, ce n’est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l’âme, s’est résignée.
Aujourd’hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s’être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de s’ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire…
Portrait d’une femme en quête de son identité, ce roman nous entraîne dans une aventure diabolique dont, comme son héroïne, le lecteur a du mal à se libérer.

Mon avis : Après "Les gens heureux lisent et boivent du café", que (contrairement à la majorité) je n'avais pas du tout aimé, j'ai voulu laisser une nouvelle chance à l'auteure. Et j'ai bien fait!
Iris est une trentenaire qui vit plus pour les autres que pour elle-même. Son travail ne la satisfait pas, et la routine avec son mari médecin hospitalier toujours absent commence à lui peser. Elle ne s'épanouit pas. Elle aurait aimé vivre de sa passion : la couture. Mais à l'époque de sa scolarité, ses parents voyaient le métier de couturière d'un mauvais œil et lui ont caché qu'elle avait été acceptée à l'école pour laquelle elle avait postulé. L'apprenant 10 ans plus tard par hasard lors d'un repas de famille, Iris est bouleversée et cette révélation la pousse à prouver à sa famille et son mari que, contrairement à ce qu'ils croient, elle est capable d'y arriver. Elle décide de retenter sa chance et est de nouveau acceptée. Elle démissionne de la banque dans laquelle elle travaille et organise son départ à Paris où elle restera toute la semaine et ne rentrera que les week-end. Pierre, son mari, n'accepte ces 6 mois de formation qu'à la condition qu'à son retour, elle exerce à domicile et lui fasse un enfant. Si je me doutais de certaines choses, j'étais loin d'imaginer ce qui allait se passer ensuite!
Je me suis attachée à Iris et ai apprécié suivre son évolution, son épanouissement et sa prise de confiance. En se rendant à cette formation, elle va découvrir des expériences qu'elle aurait dû connaître avant mais que l'emprise de son mari (pourtant distant) lui interdisait. Cet éloignement et sa rencontre avec Marthe, la directrice de l'école, Jacques, le majordome et Gabriel, le "fils" de Marthe, vont petit à petit lui ouvrir les yeux.
J'ai aussi beaucoup aimé l'univers de la création artistique, de la couture et de la minutie dans lequel elle évolue. Grâce à ses cours et à Marthe, elle va apprendre à se mettre en valeur grâce à ses tenues et son maintien.
Cette prise de confiance, ne plaît pas à Pierre, qui, au début, lui casse tous ses espoirs dans l’œuf en la rabaissant souvent. Mais, voyant, que sa femme commence à lui échapper, certainement par jalousie, et pour continuer sa subtile manipulation, son comportement change du tout au tout... Iris est alors tenaillée entre son mari et la très énigmatique Marthe pleine de bonnes intentions envers sa nouvelle petite protégée mais parfois très possessive avec un comportement plutôt étrange ...
Un roman qui se lit d'une traite et que je vous recommande vivement!

Extrait : "J’avais trente et un ans, un mari bien plus préoccupé par sa carrière que par sa femme – qui venait de se rappeler que nous devions avoir une famille nombreuse ; un travail dont le seul mérite était de m’empêcher de tourner dingue, seule et perdue dans ma grande maison vide. Je n’étais que la femme de Pierre. Rien d’autre. Je savais pertinemment ce que l’on attendait de moi : que je sois une petite femme gentille et docile, souriant béatement aux exploits professionnels de son cher et tendre, et bientôt une mère au foyer exemplaire, enchaînant les grossesses et accompagnant les sorties scolaires. J’entendais déjà ma belle-mère me dire à quel point c’était merveilleux que je sache coudre : « Vous pourrez faire les déguisements pour l’école et la crèche vivante. » Les femmes de médecins n’ont pas besoin de travailler. Je refusais cet archaïsme. Mes parents avaient décidé pour moi au-delà de ce qui était permis. Mon mari n’allait pas s’y mettre à son tour. Je n’allais pas être réduite à un rôle de poule pondeuse de têtes blondes.
Nous étions en train de nous perdre, embourbés dans la routine et l’incompréhension la plus totale. Je devais prendre les choses en main. Pierre portait sa part de responsabilités, mais je commençais à admettre que j’y étais pour beaucoup. Mon laisser-aller, ma passivité, mon amertume des derniers temps participaient à l’étiolement de notre couple. Ma reconversion professionnelle allait nous sauver, et je devais le prouver à Pierre. J’allais redevenir celle dont il était tombé amoureux.
"

A lire aussi

Éditions Michel Lafon - Littérature contemporaine - 336 pages

26 commentaires:

  1. Ce livre me tente bien
    Bonne soirée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Il me tente bien également. Je vais me laisser tenter. Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Contente que tu ais voulu laisser une autre chance à l'auteur et que tu ais finalement eu une bonne surprise comme ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui! Je n'aime pas rester sur un échec ou une mauvaise impression surtout quand elle va à l'encontre de la majorité ^_^

      Supprimer
  4. Moi, en général, quand j'ai lu un livre d'un auteur et que je n'ai pas aimé, je l'abandonne à son triste sort. Je ne lui donne pas de seconde chance, ce qui est une erreur, je sais.
    Je viens de liquider 7 Karin Slaughter après en avoir lu un !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En général, je ne persiste pas non plus, sauf quand mon avis va à l'encontre de la majorité... Et cette fois-ci, j'ai bien fait!

      Supprimer
  5. Il a vraiment l'air sympa et surtout, c'est une auteure que j'aimerais beaucoup découvrir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors commence par celui-ci car le premier n'est vraiment pas terrible!

      Supprimer
  6. Celui-ci me tente plus que son précédent.

    RépondreSupprimer
  7. Je suis mitigée par le contenu de ce que ta chronique laisse supposer de ce roman; en tout cas, pour ma part, ce n'est pas la bonne période pour le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant il n'est pas du tout pessimiste... Au contraire, Iris ne se laisse jamais démonter par la situation...

      Supprimer
  8. Je n'avais pas trop aimé le premier roman de cet auteur je vais tenter le second alors :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je n'avais pas aimé le premier... Celui-ci est à mon avis bien mieux!

      Supprimer
  9. Je suis assez tentée également, ça pourrait me plaire je pense, merci pour ton avis intéressant et... tentant ;)

    RépondreSupprimer
  10. J'ai bien envie de le lire! J'adore ta nouvelle bannière!!!

    RépondreSupprimer
  11. Je n'ai lu aucun des livres d'Agnès Martin-Lugand, j'en ai pourtant très envie. Je commencerai peut-être par celui-ci, sur tes recommandations ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, commence par celui-ci! Le premier n'est vraiment pas terrible!

      Supprimer
  12. Je viens de terminer ce livre, d'une traite comme tu l'écris en effet. Certes, c'est un roman facile, un peu "à l'eau de rose". Mais il est bien écrit et donne la part belle à celles et ceux qui osent quitter la facilité pour recommencer à 0 une toute autre vie. En revanche, j'ajouterai que l'héroïne - un peu manipulée par son mari - va connaître une plus grande manipulatrice encore en la personne de Marthe.
    Cela ferait un très beau film je pense.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ce livre devrait être adapté au cinéma! Et il est vrai que Marthe est très manipulatrice aussi...

      Supprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!