dimanche 21 septembre 2014

Oona & Salinger - Frédéric Beigbeder

Oona & Salinger - Frédéric Beigbeder
Synopsis : Il arrive toujours un moment où les hommes semblent attendre la catastrophe qui réglera leurs problèmes.
Ces périodes sont généralement nommées : avant-guerres. Elles sont assez mal choisies pour tomber amoureux.
En 1940, à New York, un écrivain débutant nommé Jerry Salinger, 21 ans, rencontre Oona O’Neill, 15 ans, la fille du plus grand dramaturge américain. Leur idylle ne commencera vraiment que l’été suivant... quelques mois avant Pearl Harbor. Début 1942, Salinger est appelé pour combattre en Europe et Oona part tenter sa chance à Hollywood. Ils ne se marièrent jamais et n’eurent aucun enfant.

Mon avis : Si j'avais beaucoup aimé "L'amour dure trois ans" et que je n'avais pas du tout apprécié "99 francs", pour "Oona & Salinger", mon avis est vraiment mitigé et je n'arrive pas à savoir si je l'ai aimé ou pas car certains éléments m'ont plu, d'autres m'ont déçue et agacée.
  • Commençons par les points positifs :
Le fait que Frédéric Beigbeder nous parle de personnages connus tels que Charlie Chaplin, Jerry Salinger, Truman Capote, Ernest Hemingway, Oona O'Neill et son père Eugène m'a permis d'apprendre plein de choses sur ces gens, leurs rencontres, leurs liens et leurs façons de vivre. J'ai aimé aussi suivre le début de l’idylle entre Oona et Jerry Salinger puis la rencontre entre Oona et Charlie Chaplin, qui malgré leur 37 ans de différence seront heureux jusqu'à la mort de Chaplin et auront  8 enfants. 
J'ai trouvé très original le très court passage du livre que l'auteur a voulu rendre interactif en nous proposant d'aller sur Google puis sur YouTube. Cette recherche a titillé ma curiosité et m'a poussée à aller plus loin (notamment sur Wikipédia) pour en apprendre davantage sur Oona, Charlot et Salinger j'apprécie vraiment les livres qui me poussent à faire des recherches et apprendre de nouvelles choses.
Le fait de suivre le déroulement de la seconde guerre mondiale d'un point de vue américain (par les lettres de Jerry envoyées à Oona alors qu'il allait combattre en tant qu'Allié) est très instructif et nous permet d'avoir une autre vision des choses que celle que nous apprenons à l'école.
  • Par contre, ce qui m'a déplu et même agacée
Pourquoi l'auteur a-t-il besoin de toujours se mettre autant en valeur? Ses apartés concernant sa propre vie (surtout sa rencontre avec sa femme) , sa façon d'écrire ou de faire ses recherches m'ont profondément agacée et n'ont rien à voir avec l'histoire. Je les aurais peut être trouvés bienvenus si l'histoire était contemporaine à sa vie, mais là ce n'est pas le cas puisqu'il nous dit être né en 1965...
J'ai été déçue aussi d'apprendre que les lettres de Jerry à Oona ont été inventées. Bien qu'elles existent vraiment, la famille d'Oona n'a pas souhaité le laisser les lire. Du coup j'ai eu beaucoup de mal à faire la distinction entre le réel de l'histoire et la fiction.
Tout au long de l'histoire, je m'attendais à ce qu'il se passe quelque chose. Mais en fait, il n'y a pas beaucoup plus qu'une amourette adolescente platonique et une histoire d'amour des plus banales. Je n'arrive pas non plus à me faire une opinion sur la personnalité d'Oona puisque l'auteur a voulu nous la dépeindre comme superficielle et frivole alors que ce n'est vraiment pas ce que j'ai ressenti en regardant la vidéo sur YouTube d'elle à 17 ans lors d'un casting.

J'espère que ma prochaine lecture de Beigbeder me permettra de me faire un avis plus tranché sur l'auteur qui ne m'a pour l'instant convaincue qu'à 50%...

Oona & Salinger

Extrait : "Charlie Chaplin arriva chez Minna en avance. Assise toute seule par terre, Oona regardait le feu dans la cheminée. Elle portait un haut noir décolleté qui contrastait avec une jupe longue plus sage, appartenant à sa mère. [...] Voici ce que Chaplin écrit dans ses mémoires : « Je n’avais jamais rencontré Eugene O’Neill, mais d’après la gravité de ses pièces, je me représentais plutôt sa fille sous des couleurs sépia. (…) Contrairement à mes craintes, j’aperçus une lumineuse beauté, au charme un peu secret et à la douceur des plus séduisantes. » Il sut immédiatement que cette personne allait jouer un rôle important dans sa vie.
Ne l’ayant jamais vu qu’en noir et blanc, Oona est surprise par les yeux très bleus de Charlot. Il est fin, attentionné, petit comme elle (un mètre soixante-sept), avec ce visage célèbre (sans la moustache), des cheveux blancs et une étrange façon de se déplacer, comme s’il dansait. Il porte un costume trois-pièces gris foncé, une cravate bleue qui fait ressortir ses yeux. Il a cinquante-quatre ans. Il ressemble à Charlot le « tramp », mais transfiguré en riche bourgeois.
"

Éditions Grasset - Littérature contemporaine - 335 pages

14 commentaires:

  1. J'ai bien aimé ce livre (mon 1er Beigbeider) même si j'ai du mal avec le fait qu'il n'arrive pas à s'effacer face à l'histoire qu'il raconte, il faut qu'il parle de lui mais l'histoire sinon me plaisait beaucoup notamment la comparaison entre ce qui se passait aux USA et en Europe :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vu sur ton blog que tu avais beaucoup aimé!

      Supprimer
  2. Perso je n'apprécie pas trop l'auteur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je n'apprécie pas l'auteur en tant que personne, mais maintenant j'attends d'en lire un quatrième pour me faire une idée en tant que romancier

      Supprimer
  3. Je n'ai jamais rien lu de cet auteur mais je sais que certains ont du mal après il faut que je me fasse mon propre avis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement , le mieux est que tu te fasses ton propre avis... ^_^

      Supprimer
  4. Non, décidément, il ne me tente pas. A cause de l'auteur, uniquement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends! Il se la raconte quand même beaucoup!

      Supprimer
  5. J'ai du mal avec cet auteur. C'est d'ailleurs dommage de voir combien l'image qu'un auteur renvoie peut autant freiner une lecture. .. Et son narcissisme...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison! Quand j'en vois certains(es) en interview, je me dis que je ne lirai jamais leurs livres...

      Supprimer
  6. J'avoue être quand même curieuse de le découvrir !

    RépondreSupprimer
  7. Je viens de terminer ce livre. J'ai aimé cette histoire (même si elle a été inventée) pour les différents personnages que l'on rencontre : Oona O' Neill, Salinger, Charlie Chaplin Truman Capote etc... On apprend à les connaître

    Ce que j'aime chez l'auteur c'est son autodérision et son humour noir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'aime bien cette autodérision même si je pense que parfois, l'auteur est un peu trop nombriliste...

      Supprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!