mercredi 3 septembre 2014

Nous sommes l'eau - Wally Lamb

Nous sommes l'eau - Wally Lamb
Synopsis : Toute sa vie, Annie Oh a été terrifiée. Terrifiée à l'idée de tomber amoureuse ; de se dévoiler à Orion, son ex-mari psychologue si désespérément prêt à l'épauler ; de ne pas être une bonne mère pour ses trois enfants ; de ne pas savoir soulager les colères de son fils, les angoisses de ses filles ; d'affronter le souvenir des drames qui ont dévasté son enfance. Cette terreur, Annie a tenté de l'évacuer dans ses sculptures, ses tableaux chargés de rage. Alors qu'elle s'apprête à se remarier avec Viveca, charismatique galeriste new-yorkaise qui l'a rendue célèbre, la peur la saisit de nouveau. Comment avouer à la femme qu'elle aime les raisons qui l'empêchent de célébrer leurs noces à Three Rivers, Connecticut ? Comment lui révéler ce qui s'est réellement passé dans cette ville, un soir de 1963 ? Chaque jour qui sépare Annie et les siens du mariage les rapproche de vérités terribles, indicibles, qu'ils devront faire éclater pour tenter de renaître, enfin.

Mon avis : J'ai beaucoup aimé suivre cette famille Oh. Même si ce livre est un pavé (720 pages) et qu'il ne devient vraiment palpitant que dans les 250 dernières pages, je pense que cette lecture me restera longtemps en mémoire. Par contre, je dois prévenir les futurs lecteurs qu'un être abjecte prend la parole dans les dernières centaines de pages et que comme il s'agit d'un pédophile, de nombreux passages sont difficiles à supporter et il devient alors souvent nécessaire de faire des pauses tant la lecture devient pesante (cf l'extrait ci-dessous). Mais ce personnage est primordial pour comprendre pourquoi cette famille en est arrivée là...
Les Oh forment  une famille américaine normale, mais au vécu souvent trouble...
Chaque chapitre est raconté à tour de rôle par une personne différente : Annie, la mère, Orion l'ex-mari d'Annie, Ariane et Andrew les jumeaux et Marissa les enfants de Orion et Annie. Ces différents narrateurs nous permettent de vivre les événements sous différents points de vue.
Annie est sur le point de célébrer ses secondes noces avec Viveca, une galeriste New-Yorkaise qui l'a fait connaître en vendant certaines de ses œuvres. En effet, Annie est artiste, elle crée des collages et des assemblages de choses récupérées dans les poubelles. Bien que son art révèle un esprit torturé, ces créations se vendent à prix d'or. Le mariage approche et Annie ne peut s’empêcher de se poser mille questions. Pourquoi est elle tombée amoureuse d'une femme? Comment ses enfants et son ex-mari vont vivre le fait qu'elle soit gay? Vont ils approuver cette union et être présents lors de la cérémonie? Surtout qu'Andrew est très croyant depuis qu'il est revenu de l'armée. Toutes ces interrogations amènent Annie à repenser à son passé depuis son enfance avec ses parents puis en famille d'accueil, sa rencontre avec Orion, la naissance et l'éducation de ses enfants. Tous ces flash-back lui font prendre conscience que quelque chose enfoui en elle l'a empêchée d'agir avec eux  comme elle aurait dû. Surtout avec son seul fils Andrew...
Tour à tour, Wally Lamb nous montre les points de vue de chacun des membres de cette famille. Les profils psychologiques de chacun sont décrits avec beaucoup de justesse et révèlent leurs forces et faiblesses. Certains font même froid dans le dos comme par exemple celui de Kent Kelly, le cousin d'Annie. Il nous montre toutes les pensées et les actes les plus sales et répugnantes dont sont capables les détraqués sexuels..
J'ai particulièrement aimé Orion. Bien qu'il soit psychologue il n'a rien vu venir. Comment,  alors qu'il  passe ses journées à aider les gens, essayer de les comprendre, résoudre leurs problèmes n'a t-il pas su détecter des comportements bizarres de sa femme et comment ses enfants ont réussi à leur cacher des choses pourtant graves? Il m'a fait de la peine, lui qui a toujours tout fait pour que sa famille soit épanouie et ce que lui réserve l'avenir n'est guère plus réjouissant...  
Un livre à ne pas mettre entre toutes les mains. Néanmoins, j'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur et découvrir comment certains secrets enfouis au plus profond et pourtant tus peuvent briser une famille entière.
J'espère lire très prochainement les précédents livres de Wally Lamb à condition qu'ils soient plus "légers".

Extrait : "Est-ce que je ressens parfois de la culpabilité ? Bien sûr. Comme je l’ai dit, je ne suis pas un monstre. Le jour où j’ai appris que ma mère était morte et qu’elle avait été enterrée deux semaines plus tôt, je me suis cogné la tête contre le mur, de toutes mes forces. Puis j’ai titubé jusqu’aux urgences, où on a dû me recoudre. Oui, des monstres, j’en ai connu – en prison, dans un groupe de thérapie pour prédateurs sexuels auquel on m’a forcé à participer –, et croyez-moi, je ne suis pas de la même espèce que ces types-là. Moi, je vois les choses comme ça : je suis juste un gars qui, comme n’importe quel autre mec, a besoin de sexe, sauf que je suis formaté un peu différemment des autres, et quand on y réfléchit, ça revient en quelque sorte à se coltiner un handicap.[...] Vous passez dans le rayon fillettes de n’importe quel grand magasin et vous voyez ces mannequins habillés comme des petites salopes. On vend du maquillage pour des gamines, bordel. Au regard de la loi, c’est « matez donc, mais surtout bas les pattes ». Et ne vous méprenez pas. Ces petites, certaines en tout cas, peuvent être de sacrées séductrices. Elles vous grimpent sur les genoux, veulent un câlin, passent leurs doigts sur votre visage pour sentir comme votre barbe gratte. Croyez-moi, certaines, une fois que vous les avez initiées, elles en veulent."

Éditions Belfond - Littérature contemporaine - Drame - 720 pages

16 commentaires:

  1. Il fait parti de ma wish ^^ merci pour cette belle chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira malgré les passages durs à supporter...

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout mais après une aussi belle chronique, ça me donne envie! Je note :)

    RépondreSupprimer
  3. Oh ce livre doit être dur à lire mais tellement captivant!
    Merci et douce soirée,bisous

    RépondreSupprimer
  4. Les passages difficiles dont tu parles me refroidissent alors je vais passer mon tour ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que tu as raison... Si ces passages te dérangent, je te comprends.

      Supprimer
  5. Merci d'avoir parlé de ce côté pédophile du livre, sans quoi j'aurais sûrement craqué. Mais là, effectivement je passe mo tour ^^ Surtout que comparer la pédophilie avec le handicap hum hum ... Ma fille a un handicap et ça me choque un peu du coup !

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connaissais pas du tout, ça a l'air différent mais je me demande si c'est vraiment pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas différent, c'est juste qu'une personne très détraquée arrive vers la fin du livre.. Sinon, le reste vaut vraiment le coup!

      Supprimer
  7. Je ne connais pas l'auteur mais comme je constate qu'on en parle pas mal en cette rentrée littéraire, je le mets sur ma liste d'auteur à découvrir. Peut-être pas avec ce titre vu le pavé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas les autres titres de l'auteur, alors, je ne peux malheureusement pas te conseiller... Mais celui-ci est vraiment très bien!

      Supprimer
  8. Aïe, j'ai récemment gagné ce livre mais je ne crois pas être prête à lire ce genre de passages, dommage pour moi. Je crois que je vais passer mon tour et l'échanger, tout simplement. J'aime bien ton blog, je vais faire un lien sur le mien si ça ne te dérange pas. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, ça ne me dérange pas. Bien au contraire! ^_^

      Supprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!