dimanche 17 août 2014

La jeune fille à la perle - Tracy Chevalier

La jeune fille à la perle - Tracy Chevalier
Synopsis : La jeune et ravissante Griet est engagée comme servante dans la maison du peintre Vermeer. Nous sommes à Delft, au dix-septième siècle, l'âge d'or de la peinture hollandaise. Griet s'occupe du ménage et des six enfants de Vermeer en s'efforçant d'amadouer l'épouse, la belle-mère et la gouvernante, chacune très jalouse de ses prérogatives.
Au fil du temps, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l'introduit dans son univers. A mesure que s'affirme leur intimité, le scandale se propage dans la ville...
Un roman envoûtant sur la corruption de l'innocence, l'histoire d'un cœur simple sacrifié au bûcher du génie.

Mon avis : Ayant eu un coup de cœur pour "La dernière fugitive" , je me suis plongée dans cette lecture en espérant renouveler l'expérience et j'ai aimé, mais sans plus.
L'écriture de Tracy Chevalier est toujours aussi belle, et j'ai encore appris plein de choses. J'aime les livres qui me poussent à faire des recherches. Ne connaissant pas grand chose du peintre Vermeer, j'ai voulu savoir si l'histoire que nous racontait Tracy Chevalier était la véritable vie du peintre ou si elle l'avait inventée... Et cette histoire est véridique. Du moins pour la famille du peintre. Pour ce qui est de Griet, je n'ai pas trouvé le renseignement mais je pense que son histoire est vraie aussi car c'est elle qui est peinte sur la couverture (La jeune fille à la perle). Poussant un peu plus loin mes recherches, j'ai appris que la femme que l'on voit sur les pots de yaourts "la laitière" avait été peinte par Vermeer (rien à voir avec ma chronique, mais je suis contente de le savoir!!)...
Lors de l'explosion d'un four dans son atelier de faïence, le père de Griet a perdu la vue. Il ne peut plus travailler et Griet se retrouve contrainte à exercer le métier de servante pour faire subsister sa famille. Ses parents la placent alors dans la famille du peintre Vermeer. Serviable et docile, Griet doit composer avec des gens aux caractères affirmés : Catharina, la femme de Vermeer qui la déteste depuis le premier jour; Maria Thins, la belle mère du peintre fourbe et menteuse, Tanneke, la première servante jalouse et lunatique ainsi que les 5 enfants du couple Johannes Vermeer / Catharina Bolnes. (ils auront au total 11 enfants, mais Griet n'en connaîtra que 7 durant ses années de service). 
A l'origine employée pour nettoyer l'atelier du peintre, Griet va rapidement montrer des aptitudes à comprendre et associer les couleurs. Vermeer sentant le potentiel artistique qui se dégage de la jeune fille, lui fait découvrir petit à petit les rudiments de l'art qu'il exerce. Leur proximité va entraîner de nombreuses tensions au sein de la maison, ainsi que des rumeurs qui vont rapidement se propager en ville...
J'ai aimé me plonger dans cette époque ou la vie des gens paraissait avoir beaucoup plus de sens qu'à l'heure actuelle même s'ils ne pouvaient pas échapper à leur condition.
J'ai apprécié aussi la naïveté de Griet. Assumer une famille à 17 ans est loin d'être facile et elle doit mettre son orgueil dans sa poche pour garder son emploi. Elle m'a fait beaucoup de peine quand la peste a touché le quartier ou habitent ses parents et qu'ils ont étés mis en quarantaine. Elle ne pourra plus leur rendre visite pendant quelques dimanches comme elle avait l'habitude de le faire. Sa sœur Agnès décédera d'ailleurs de cette maladie.
La discrétion est aussi le point fort de Griet. Elle arrive à créer des couleurs pour le peintre (à l'époque, la peinture n'existait pas et les couleurs étaient obtenues en écrasant diverses herbes, fleurs ou os) et poser sur ses tableaux sans que la famille ne se doute de quoi que ce soit.
A lire pour la beauté de l'écriture et pour en apprendre plus sur ce grand peintre.

L'image que je retiendrai : Griet qui explique à son père aveugle les tableaux de Vermeer.

Extrait : "Je ralentis le pas. Toutes ces années passées à aller chercher de l'eau, à essorer des vêtements, à laver par terre, à vider des pots de chambre, sans espoir d'entrevoir la moindre beauté, couleur ou lumière dans ma vie, défilèrent devant moi comme une immense plaine, au bout de laquelle on apercevait la mer sans jamais pouvoir l'atteindre. S'il m'était plus possible de travailler avec les couleurs, s'il ne m'était plus possible d'être auprès de lui. je ne savais comment je pourrais continuer à travailler dans cette maison."

A lire aussi

Éditions Folio - Drame historique - 313 pages

26 commentaires:

  1. Ce roman est magnifique, je me souviens que je l'avais beaucoup apprécié :) Tu as déjà eu l'occasion de voir l'adaptation? Sinon, je ne peux que te la conseiller, elle est aussi belle que le roman :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je n'ai pas encore eu la chance de voir le film... J'espère le trouver sur la VOD.

      Supprimer
  2. Je n'ai pas encore lu le livre mais j'avais trouvé le film magnifique. Merci pour cette chronique !!

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai pas vraiment aimé ce livre à cause d'un manque d'empathie envers les personnages mais je suis contente que tu aies aimé :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage! J'ai quand même préféré "la dernière fugitive" mais celui-ci est pas mal non plus

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Maintenant j'ai hâte de lire "prodigieuses créatures"

      Supprimer
  5. J'en ai beaucoup entendu parler mais j'ai un peu peur de découvrir un style plutôt inhabituel pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le style est très beau mais vraiment pas compliqué. Pour découvrir Tracy chevalier, je te conseille "la dernière fugitive"

      Supprimer
  6. Personnellement je n'ai jamais pu aller au bout de ce roman, je m'ennuyais trop.

    RépondreSupprimer
  7. C'est une belle lecture et j'ai beaucoup aimé l'adaptation cinématographique également!

    RépondreSupprimer
  8. N'ayant pas aimé plus que cela La dernière fugitive, je ne tenterai pas cette lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors tu as raison... Car celui-ci est un peu moins bon!

      Supprimer
  9. j'ai bveaucoup entendu parler du roman j'avoue mais je ne l'ai pas lu. Il faudrait que je tente l'auteur un jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est intéressant, on y apprend des choses, et en plus l'écriture de l'auteure est très belle!

      Supprimer
  10. Peut être que si tu avais lu celui ci avant la dernière Fugitive tu l'aurais vraiment adoré qui sait ;)
    En tout cas, je vois quand même qu'il t'a plu et j'en suis ravie car j'adore ce livre ! Moi aussi après la lecture, j'avais fait des recherches et j'avais découvert pour le tableau utilisé par la marque la Laitière était un Vermeer (j'étais assez fière après de savoir ça XD). Vas tu lire d'autres romans de l'auteure ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai prévu de lire"prodigieuses créatures" ^_^

      Supprimer
  11. La dernière fugitive est un coup de cœur, mais je garde toujours une petite préférence pour La jeune fille à la perle, un inclassable pour moi :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être que j'aurais du lire celui-ci avant... Mais j'ai beaucoup aimé les deux!

      Supprimer
  12. Réponses
    1. Si je n'avais pas lu juste avant "La dernière fugitive" je pense qu'il aurait été un coup de cœur aussi.

      Supprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!