mardi 11 mars 2014

Sacrifices - Pierre Lemaitre

Sacrifices - Pierre Lemaitre
Mon résumé : Quartier des Champs-Élysées à Paris. Anne Forestier se trouve au mauvais endroit au mauvais moment : des gangsters sont en train de préparer un hold-up dans des toilettes publiques. Elle voit leurs visages avant qu'ils enfilent leurs cagoules. Ils la tabassent sérieusement jusqu'à la croire morte et braquent une bijouterie.
Anne, bien que très grièvement blessée a survécu à ses blessures. Le braqueur apprenant que ce témoin gênant a survécu n'a plus qu'une seule idée en tête : la supprimer coûte que coûte.
Une banale histoire de faits divers sauf que Anne Forestier est la petite amie du commandant Camille Verhoeven qui s’engage alors corps et âme dans cette enquête dont il fait une affaire personnelle. Oubliant les protocoles de la police, il va se rendre hors la loi et risquer sa place pour défendre sa bien aimée.
Mais en réalité, dans cette affaire, qui est le chasseur ? Et qui est la proie ?

Mon avis : J'avais adoré découvrir Pierre Lemaitre dans "Au revoir là-haut" et c'est avec plaisir que je l'ai retrouvé ici dans son style de prédilection : le roman policier.
L'histoire se déroule sur trois jours (le temps qu'il faudra à Camille pour boucler son enquête et trouver le coupable) et l'action est relatée quasiment heure par heure. Le style est vif, il n'y a aucun temps morts.
Trois narrateurs se succèdent et nous suivons alternativement les faits et gestes du braqueur, de Camille et d'Anne. Le rythme est donc très soutenu et on ne peut plus lâcher le livre jusqu'au dénouement.
Camille Verhoeven est petit par la taille (1m45), mais c'est un bon flic. Passionné de dessin, il passe son temps libre à faire des croquis de ce qu'il voit ou ce qu'il ressent. Il se remet à peine de l'assassinat d'Irène, sa femme survenu 4 ans plus tôt. Alors, lorsqu’il apprend que la victime du braquage de la bijouterie n'est autre que sa petite amie Anne, il cache sa relation avec la victime et fait des pieds et des mains pour obtenir l'enquête. Il veut réussir ce qu'il a raté auparavant : protéger sa dulcinée. Mais cette soif de vengeance va le pousser à utiliser des méthodes proscrites dans la police, bravant la déontologie et lui risquant même de perdre sa place. Dans cette enquête, il veut faire cavalier seul et va se mettre tous ses collègues et sa hiérarchie à dos. Petit à petit, et malgré lui, il va se rendre compte qu'il est en train de revivre la même situation  qu'avec Irène, mais il est bien de loin de s'imaginer ce qui l'attend...
Anne Forestier est une femme énigmatique. Alors qu'elle est à l’hôpital avec des côtes fêlées, des doigts cassés, le visage complètement défiguré par les hématomes et les cicatrices et bien que sa chambre soit surveillée par un policier, elle n'a de cesse de vouloir sortir. Alors que c'est le seul endroit où elle est réellement protégée de l'assaut du braqueur qui veut la supprimer. Elle va convaincre Camille de la mettre à l'abri dans la maison de campagne de ce dernier. Mais qu'a t-elle à cacher pour vouloir se retrouver isolée? Pourquoi Camille n'a jamais pu mettre la main sur ses papiers et sa carte vitale pour son admission à l’hôpital?
Le braqueur (je ne vais pas vous dire son nom!) au début est très déterminé à supprimer Anne. Son récit est vif, il ne fait pas dans les détails. Il est hyper-violent. Il nous explique en temps réel ce qu'il fait. Mais au fur et à mesure de l'enquête, je l'ai trouvé de plus en plus extérieur à l'histoire. On a l'impression qu'il vit les évènements de loin. Il le dit d’ailleurs lui même : "Le métier de braqueur ressemble beaucoup à celui d’acteur de cinéma, on passe son temps à attendre et ensuite on fait sa journée en quelques minutes."
La fin m'a parue un peu alambiquée mais n'a en rien gâché mon plaisir.
J'ai hâte de lire les deux précédentes enquêtes de Camille Verhoeven dans "Travail soigné" et " Alex"

Extrait : "Ce type de constat vous fait réfléchir sur le sens de le vie : Vincent Hafner, qui a passé la moitié de sa vie à dézinguer son prochain, qu'il tombe amoureux et le voilà malléable comme une pâte à pain.
L'avantage pour moi, c'est que la présence d'une fille est toujours d'une aide très précieuse. Le meilleur des leviers. Vous lui cassez les deux mains, on vous offre les économies, vous lui crevez un œil, vous avez celles de toute la famille, ça va crescendo. Une fille, c'est à peu près comme un donneur volontaire, chaque organe vaut son poids d'or pur.
Bien sûr, rien ne vaut un môme. Quand vous voulez obtenir quelque chose, un gamin, c'est l'arme absolue. On n'ose même pas en rêver.
"

A lire aussi :
 
Éditions Le Livre de Poche - Thriller - 353 pages

12 commentaires:

  1. Un livre tentant!
    Bonne soirée
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une fois commencé, on ne peut plus le lâcher!
      Bisous

      Supprimer
  2. Si je ne me trompe, c'est le livre que ma soeur m'a passé samedi. Il attend, comme les autres, que j'ai un peu de temps...
    Bon mercredi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne le fais pas attendre trop longtemps! ^_^

      Supprimer
  3. Tu me donnes envies de découvrir ce roman, si tu as envie de continuer l'auteur, je me souviens que j'avais adoré "Robe de marié" :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'après ce que je vois sur les blogs, tous ses livres sont très bons... Avant de découvrir "Robe de marié" je vais lire les deux premiers volets des aventures de C. Verhoeven ("Travail soigné" et "Alex")

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup les policiers de Pierre Lemaitre (quoique j'ai lu seulement Alex et Robe de mariée), du coup je pense que celui-ci ne restera pas dans ma Wish-List très longtemps ;) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-ci est la suite d'Alex... Que je n'ai malheureusement pas encore lu!

      Supprimer
  5. Le personnage de Camille va me manquer....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je le découvre ici. J'ai hâte de lire Alex et Travail soigné!

      Supprimer
  6. le moins bon Lemaitre que j'ai lu jusqu'à maintenant, j'ai vraiment eu du mal à accrocher!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah flute! De lui, je n'ai lu que celui-ci et "Au revoir là haut" que j'avais adoré! Il faut que j'en lise d'autres!

      Supprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!