mercredi 19 mars 2014

L'ombre du vent - Carlos Ruiz Zafon

L'ombre du vent - Carlos Ruiz Zafon
Mon résumé : Barcelone à l'après guerre. Le narrateur, Daniel Sempere  nous raconte l'étrange influence qu'à eu un livre sur sa vie. Il s'agit de "L'ombre du vent", un livre écrit par un auteur inconnu : Julian Carax. Daniel a découvert ce livre en 1945 alors qu'il n'avait que 9 ans et que son père, selon la tradition familiale l'a emmené au "Cimetière des Livres Oubliés". Il devait ne choisir qu'un livre, et ce fut celui-là. Il a maintenant le devoir de le conserver toute sa vie  et d'en perpétuer le souvenir pour que son auteur ne tombe pas dans l'oubli.
Mais cette lecture ne va pas le laisser indemne. Fasciné par ce Julian Carax que personne ne connaît, il va tenter d'en savoir plus. Pourquoi tous ses livres ont été brûlés? Pourquoi cet auteur s'est exilé à Paris? A-t-il écrit d'autres livres?
Sa quête va l'entraîner dans un labyrinthe d'aventures et de secrets " enterrés dans l'âme de la ville " et bien vite, Daniel s'aperçoit qu'il y a d'étranges similitudes entre sa vie et celle de ce Julian....

Mon avis : Selon le magazine "Lire" : « Si vous avez le malheur de lire les trois premières pages de ce roman, vous n'avez aucune chance de lui échapper». Effectivement, il a été un véritable coup de cœur et j'ai dévoré les 528 pages en trois jours!
Après avoir adoré Marina, j'avais hâte de le lire. Lorsque je l'ai vu à la bibliothèque, je n'ai pas hésité une seule seconde! Difficile de classer ce roman dans un genre particulier car il y a une intrigue (même plusieurs!), un peu de fantastique, un peu de noirceur, de l'amour, des histoires qui s'imbriquent les unes dans les autres et un dénouement magistral et très émouvant le tout dans une ambiance glaciale et gothique de la Barcelone de l'après guerre!
Daniel Sempere nous raconte la découverte de ce livre en 1945 et son influence  sur sa vie jusqu'en 1966.
Daniel est alors un petit garçon orphelin de mère élevé par son père qui tient une librairie à Barcelone. Dès son plus jeune âge, il a la passion des livres et aide son père à la librairie. Lorsque ce dernier lui fait découvrir "Le Cimetière des Livres Oubliés" et lui donne la mission de ne choisir qu'un livre afin de perpétuer la mémoire de l'auteur, il ne se doute pas que "L'ombre du vent" va changer le cours de sa vie et lui faire faire des rencontres inattendues.
Il veut comprendre pourquoi il ne reste qu'un seul exemplaire de cet ouvrage qui aurait pourtant mérité un succès national mais surtout qui est cet énigmatique Julian Carax?
Au fil de sa quête, il va rencontrer quelques personnes qui l'ont connu à l'époque où il était au collège San Gabriel, puis des personnes qu'il a côtoyées ensuite.
Parallèlement à cette enquête, il va faire la connaissance d'un clochard qui se fait appeler Fermin Romero de Torres à qui il va proposer un emploi dans la librairie de son père tant l'érudition de ce dernier le fascine. C'est alors tout naturellement que Fermin aide Daniel dans sa quête de vérité. Mais ce dernier est très énigmatique et semble être pisté par la police et plus particulièrement par l'inspecteur Javier Fumero. Et cela ne va pas faciliter la tache de Daniel!
Les récits s'imbriquent les uns dans les autres mêlant mensonges, trahison, abandon, vengeance mais aussi de belles histoires d'amour entre un père et son fils (qui ont pourtant du mal à communiquer) entre Daniel et BeatrizFermin et Bernarda, Julian et Pénélope puis Nuria...
Il y a énormément de personnages mais cela ne gène en rien la compréhension globale puisque chacun d'entre eux fait partie d'une des 4 familles Barcelo, Aldaya, Fortuny/Carax et Montfort.
Les personnages sont attachants, mais bizarrement, ce n'est pas Daniel qui m'a le plus plu, mais Fermin Romero de Torres car  il n'a pas sa langue dans sa poche et a de l'humour et c'est notamment ce qui allège l'ambiance : « Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. » ou encore « – Mais que faites vous ici, malheureux ? Ne deviez vous pas garder le repos ? – J'ai laissé le repos se garder tout seul, je suis un homme d'action. ». On apprendra plus tard que s'il est si activement recherché par Fumero c'est parce que pendant la guerre, il était agent du gouvernement et a balancé ce dernier...
Voilà, je ne peux pas vous en dire plus concernant les intrigues pour ne pas les dévoiler, mais je vous encourage vivement à le lire pour vous plonger dans cette ambiance si particulière que sait si bien décrire Carlos Ruiz Zafon et comprendre qui est ce mystérieux personnage à la figure et aux mains brûlées qui poursuit discrètement Daniel....

Extrait : "Un jour, j’ai entendu un habitué de la librairie de mon père dire que rien ne marque autant un lecteur que le premier livre qui s’ouvre vraiment un chemin jusqu’à son cœur. Ces premières images, l’écho de ces premiers mots que nous croyons avoir laissés derrière nous, nous accompagnent toute notre vie et sculptent dans notre mémoire un palais auquel, tôt ou tard – et peu importe le nombre de livres que nous lisons, combien d’univers nous découvrons -, nous reviendrons un jour. Pour moi, ces pages ensorcelées seront toujours celles que j’ai rencontrées dans les galeries du Cimetière des Livres Oubliés."

A lire aussi :

Éditions Grasset - Littérature contemporaine - 528 pages

18 commentaires:

  1. Je garde un très bon souvenir de ce premier tome de la saga Le cimetières des livres oubliés, j'avais lu aussi le deuxième que j'avais un peu moins aimé et il faudrait peut-être que je me lance dans la suite :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien envie de le lire. D'autant que je n'ai jamais rien lu de cet auteur si connu et plébiscité. Ton avis donne envie en tout cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu le découvriras rapidement! En tous les cas, les deux que j'ai lu de lui m'ont beaucoup plu!

      Supprimer
  3. Je l'ai lu et beaucoup aimé en 2007,ça date!
    Bonne soirée
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, ça date! Mais un livre comme ça ne s'oublie pas!

      Supprimer
  4. Un immense coup de coeur pour ce livre, qui est une vraie référence !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi l'avis de beaucoup de blogueurs. J'ai hâte de lire la suite!

      Supprimer
  5. Voilà un bon moment que je l'ai lu. Ca n'a pas été un coup de coeur mais j'ai bien aimé.
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
  6. Il fait partie des auteurs que j'aimerai découvrir un jour, ton avis est très convaincant en plus ^^

    RépondreSupprimer
  7. J'étais complètement passé à côté de cette lecture.

    RépondreSupprimer
  8. Coucou,
    à mon tour de venir sur ton blog que je visite depuis peu et que j'aime beaucoup beaucoup, nous aurons des lectures en commun à commencer par ce livre qui est dans ma PAL. Merci pour ton conseil pour ouvrir second blog, c'est vrai que j'hésite. Bisous

    RépondreSupprimer
  9. j'adore également cet auteur - J'ai particulièrement apprécié Marina. Je n'en n'ai lu que deux pour l'instant.
    cricket

    RépondreSupprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!