vendredi 28 mars 2014

L'analphabète qui savait compter - Jonas Jonasson

L'analphabète qui savait compter - Jonas Jonasson
Mon résumé : Rien n'aurait dû amener Nombeko Mayeki, une jeune femme noire d'Afrique du Sud à rencontrer un jour le Premier Ministre et le Roi de Suède. Videuse de latrines à  Soweto depuis l'âge de 5 ans, rien ne la prédisposait à vivre un jour une aventure déjantée dans les plus hautes sphères de la politique internationale. Mais le destin en a décidé autrement le jour de ses 15 ans lorsqu'elle fût renversée par un ingénieur ivre. Elle a été jugée coupable de se trouver sur le mauvais trottoir au mauvais moment et a été condamnée à une peine de travaux domestiques chez ledit ingénieur pendant 7 ans! Mais très vite, montrant des capacités de calcul impressionnantes, elle va se retrouver mêlée malgré elle aux affaires de l'ingénieur alcoolique. Et il est question de bombes nucléaires qui devaient être fabriquées au nombre de 6 et qui seront finalement 7! Commence alors pour Nombeko une aventure rocambolesque aux cotés de la septième bombe...

Mon avis : Tout aussi déjanté que Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire  mais beaucoup mieux! Les situations loufoques m'ont fait rire du début à la fin.
Comme dans le précédent roman de Jonas Jonasson, l'histoire se passe sur plusieurs décennies et nous raconte la vie de Nombeko, (une jeune Sud-Africaine) de son enfance dans les quartiers pauvres de Soweto en passant par son adolescence en tant que femme de ménage qui  effectue sa peine pour s’être trouvée sur le mauvais trottoir au moment où l'ingénieur alcoolisé passait en voiture jusqu'à son arrivée en Suède et les rencontres improbables  qu'elle y a fait.
Tous ces personnages complètement loufoques rendent cette lecture jubilatoire :
Nombeko, bien qu'analphabète sait parfaitement compter et son intelligence est nettement supérieure à la moyenne. Elle sait parler plusieurs langues ce qui va lui permettre de  manipuler de grandes figures politiques telles que le Roi de Chine, le Président Sud-Africain ou encore le Premier Ministre et le Roi de Suède. Prisonnière de l'ingénieur, elle va trouver le moyen de s'échapper jusqu'en Suède  grâce à la septième bombe. C'est là-bas qu'elle va rencontrer ses nouveaux amis qui vont l'aider à remettre la bombe nucléaire aux autorités. Mais ce n'est pas facile de se débarrasser d'un objet si fragile et si encombrant sans se faire remarquer...
Holger et Holger les jumeaux que tout oppose tant par l'intelligence que par le caractère et dont seulement l'un des deux a une existence officielle.
Célestine, aussi surnommée "la jeune colérique", petite amie de Holger 1 et encore plus bête que lui (faut le faire!).
La Comtesse Virtanen (grand-mère de Célestine), simple cultivatrice de pommes de terre qui se prend pour une grande dame.
Beaucoup d'autres hurluberlus gravitent autour de cette joyeuse bande pour notre plus grand plaisir, mais je vous laisse les découvrir lors de votre lecture.
J'ai aimé l'humour de l'auteur pour nous parler de sujets graves comme le racisme ou l'intolérance entre les peuples.
Par contre, j'ai un peu moins apprécié la fin car j'ai trouvé qu'elle traînait un peu en longueur et partait un  peu dans tous les sens.
Je garderai un bon souvenir de cette lecture drôle et divertissante.

Extrait : "Henrietta voulait des enfants, de préférence autant que possible. Sur le fond, Ingmar trouvait que c'était une bonne idée, pour la principale raison qu'il appréciait le processus de fabrication."
"Un chantier de démolition s'appelle ainsi parce que le bâtiment en question est voué à être démoli. Personne n'y habite. Sauf celui de Gnesta, dans le Sörmland, où résidaient un potier américain, deux frères à la fois remarquablement semblables et différents, une jeune femme en colère, une réfugiée sud-africaine qui s'était fait la malle et trois jeunes filles chinoises à l'esprit brouillon. Toutes ce personnes vivaient à proximité immédiate d'une bombe atomique de trois mégatonnes, dans une Suède dépourvue d'arme nucléaire"

A lire aussi

Éditions Presses de la Cité - Littérature contemporaine - 475 pages

20 commentaires:

  1. Pas encore lu ce livre je n'avais que moyennement apprécié le précédent,chacun ses goûts!
    Bonne soirée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Pour un prochain livre ,j'ai beaucoup de retard.Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as raison, un livre après l'autre... ^_^

      Supprimer
  3. J'hésite à lire ce genre de livres ... déjantés.
    Passe un bon weekend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage! Il est marrant...
      Bon week end à toi aussi

      Supprimer
  4. Je vais commencer le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire bientôt, celui-là devrait suivre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu verras, je pense que tu vas préférer celui-ci....

      Supprimer
    2. J'ai lu Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, et je l'ai vraiment aimé! :) Je lirai la suite prochainement ;)

      Supprimer
    3. Si tu as aimé le précédent, je pense que tu vas adorer celui-ci!

      Supprimer
  5. En beaucoup mieux ? Chic, j'avais adoré l'histoire du vieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai préféré celui-ci car il n'y a pas de partie inutile comme dans "Le vieux...". Je n'avais pas aimé la partie retraçant la vie d'Allan de 1905 à 2005.

      Supprimer
  6. Bonjour Laeti, nous sommes d'accord, c'est un roman sympa et qui se lit bien. L'écrivain a beaucoup d'imagination. Il y a presque autant de péripéties que dans "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" J'attends le prochain avec intérêt. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'espère qu'il y en aura bientôt un nouveau!

      Supprimer
  7. Un peu de fou rire et de détente me ferait le plus grand bien alors pourquoi pas avec ce livre....

    RépondreSupprimer
  8. Contrairement à toi, j'ai été déçue par ce roman après avoir adoré le premier. J'ai trouvé que "le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" était un personnage plus inattendu et beaucoup plus drôle que Nombeko, et cette histoire-ci m'a parue tirer en longueur à plusieurs reprises. Comme quoi, les goûts et les couleurs... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de gens sont comme toi et ont préféré le premier.... ^_^

      Supprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!