lundi 17 février 2014

Une place à prendre - J.K Rowling

Mon résumé : Barry Fairbrother, le conseiller paroissial de Pagford, vient de succomber brutalement à une hémorragie cérébrale. Sa place au sein de l'administration de la ville est donc vacante. Les habitants de Pagford se querellent avant d'organiser une élection car de grandes décisions doivent être prises pour la  ville. A savoir :
  • Voter le renouvellement (ou non) du bail d'une clinique de désintoxication pour les drogués.
  • Voter pour le maintien (ou non) du  rattachement d'un quartier défavorisé (appelé "les champs") à la bourgade de Pagford.
Barry Fairbrother était pour le maintient de ces deux lieux.
Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion de cette élection  municipale d'apparence anodine, Pagford va basculer dans la tragédie.
 
Mon avis : Ayant beaucoup aimé les Harry Potter (les livres, mais pas les films), j'avais hâte de lire le nouveau roman de J.K. Rowling. J'ai retrouvé le style de l'auteure que j'apprécie, mais je lui préférais quand même ses romans "jeunesse".
Donc, je suis un peu mitigée sur cette lecture. En effet, il y a beaucoup de personnages dès le début de l'histoire ce qui rend la compréhension un  peu difficile et il faut bien se concentrer car entre les noms, les prénoms et les surnoms il y a parfois de quoi s'arracher les cheveux!  Je trouve aussi que pratiquement 700 pages pour arriver à un événement auquel on s'attend, ça fait un peu beaucoup.
L'intérêt du livre n'est donc pas dans la mise en place d'une nouvelle élection, mais plutôt dans les petites querelles entre les habitants. Ces habitants sont d'ailleurs tous dépeints sous un jour très négatif. L'auteure insiste sur les défauts de chacun.
Pour m'y retrouver dès le début, il a fallu que je me fasse une petite fiche :
6 familles sont présentées :
 
Mary Fairbrother : veuve de Barry, elle doit désormais élever seule des enfants qui l'épaulent cependant autant que cela leur est possible. Elle peut d'autre part compter sur l'assistance juridique et humaine de Gavin Hughes, ami de la famille.
 
Colin Wall : surnommé « le Pigeon », Directeur de l'école  Winterdown. Il se fait un devoir de se présenter à l'élection du successeur de Barry Fairbrother dont il était l'ami.
Tessa Wall : petite femme rondelette qui officie en tant que conseillère d'orientation et psychologue au sein de l'école polyvalente Winterdown co-dirigée par son mari. Elle ne souhaite pas que son mari se présente à l'élection.
Stuart « Fats » Wall : fils adoptif de Colin et de Tessa. Rebelle, il ne se laisse pas dicter la loi par ses parents.
 
Parminder Jawanda : médecin généraliste à Pagford où sa famille réside au « Vieux Presbytère », membre du Conseil paroissial et amie fidèle de Barry Fairbrother jusqu'à la mort de celui-ci, elle est la femme d'un chirurgien cardiaque prénommé Vikram et la mère de trois enfants, Jaswant, Sukhvinder et Rajpal.
Sukhvinder Jawanda : n'ayant ni la beauté de son père Vikram ni l’intelligence de sa mère ou de ses frères et sœurs, elle est la cible d’attaques constantes dans son école et sur sa page facebook, régulièrement « polluée » par Fats Wall.
 
Howard Mollison : président du Conseil paroissial et commerçant réputé. Cet homme obèse tient l'épicerie dont il a hérité, située sur la place principale  et possède également le local attenant prêt à devenir un café-salon de thé sous le nom de « La théière en cuivre ».
Shirley Mollison : l'épouse de Howard est une femme si attachée aux principes et soucieuse des apparences qu'elle en oublierait presque de vivre. Elle est également secrétaire du Conseil de Pagford, en charge du site internet de la paroisse.
Miles Mollison : fils de Howard, cet avocat installé dans l'une des plus grandes maisons de Church Row est l'un des candidats au poste de conseiller paroissial jusqu'alors occupé par Barry Fairbrother.
Samantha Mollison : la femme de Miles, qui tient un magasin de lingerie féminine à Yarvil. Alcoolique. Elle ne voit pas d'un très bon œil la candidature d'un mari qu'elle n'a plus vraiment l'impression d'aimer.
 
Krystal Weedon : celle qui était la protégée de Barry Fairbrother habite les Champs avec sa mère Terri, toxicomane notoire, et son petit frère de trois ans : Robbie. Plus jeune, elle a longtemps vécu auprès de son arrière-grand-mère Catherine Weedon — surnommée « Nana Cath » — et elle a fréquenté l'école St. Thomas à Pagford. Au lycée, elle est régulièrement suivie par Tessa Wall ainsi que par les services sociaux de la ville.
 
Simon Price : violent avec sa femme et ses fils Andrew et Paul, agressif envers quiconque se trouve à sa portée, le propriétaire de la maison appelée Hilltop House est employé dans une imprimerie dont il utilise les infrastructures à des fins personnelles le plus souvent lucratives. Afin d'être enfin reconnu au sein d'une communauté qui l'ignore, il se présente au poste de conseiller paroissial.
Ruth Price : infirmière vivant dans la terreur de son mari — dont elle soutient la candidature —, elle s'est liée d'« amitié » avec Shirley Mollison qui œuvre parfois en qualité de bénévole dans les couloirs du South West Hospital.
 
Seules les histoires des adolescents m'ont captivée. Les personnages que j'ai aimé suivre sont Sukhvinder, Fats mais surtout Krystal qui fait tout pour protéger son petit frère afin qu'il ne soit pas placé en foyer. Elle remplace tout à fait sa mère qui est incapable de s'occuper de son enfant lorsqu'elle vient de se droguer. Néanmoins, Krystal n'est qu'une ado et a parfois d'autres priorités...
 
L'image que je retiendrai : La surprise de ceux qui assistent à l'enterrement de Barry Fairbrother et se rendent compte que son cercueil est en osier! "Ma parole, mais c'est un panier à pique-nique ! pensa Howard, scandalisé."
 

Éditions Grasset - Drame - 680 pages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!