lundi 17 février 2014

Une part de ciel - Claudie Gallay

Mon résumé : Début décembre, Carole reçoit par la poste une boule à neige. Elle en a l'habitude depuis son plus jeune age, cela signifie que son père Curtil va revenir. Elle part donc dans le petit village de son enfance, Le Val des Seuls dans le massif de la Vanoise. Là-bas elle retrouve son frère Philippe et sa sœur Gaby qui, eux,  n'ont jamais quitté leur région natale. Garde forestier, Philippe adore sa montagne surtout quand il se retrouve seul la nuit pour damer la neige. Gaby, la plus jeune, vit dans un bungalow où elle attend son mari, en prison pour quelques mois, et élève une fille qui n’est pas la sienne. Dans le Val-des-Seuls, il y a aussi le vieux Sam, pourvoyeur de souvenirs, Jean, la Baronne et ses chiens, le bar de Francky avec sa jolie serveuse…
Dans le gîte qu’elle loue, à côté de la scierie, Carole se consacre à une traduction sur la vie de Christo un artiste de l'éphémère. Les jours qui  passent pourraient lui permettre de renouer avec Philippe et Gaby un lien qui n’a rien d’évident : Gaby et Philippe se comprennent, se ressemblent ; Carole est celle qui est partie, celle qui se pose trop de questions. Entre eux, comme une ombre, cet incendie qui a naguère détruit leur maison d’enfance et définitivement abîmé les poumons de Gaby. Décembre s’écoule, le froid s’installe, la neige arrive… L'imprévisible Curtil sera-t-il là pour Noël ?
 
Mon avis : Malgré de nombreuses longueurs, j'ai beaucoup aimé ce roman. 44 jours d'attente en 446 pages, ça fait un peu long tout de même!
Carole arrive au Val des Seuls 3 semaines  avant Noël avec sa boule  à neige reçue 8 jours plus tôt. Un objet pour touriste  plutôt insolite que l'on secoue pour faire tomber les flocons sur une figurine en plastique. Philippe et Gaby ont reçu exactement la même. Curtil, leur père s'amuse à envoyer des boules pour prévenir de son arrivée. Déjà, avant la mort de leur mère il disparaissait plusieurs jours prétextant qu'il allait faire un tour. Carole s'installe au gîte, sans télévision avec une traduction à terminer. Elle s'est juré de repartir une fois le travail effectué même si son père ne réapparaissait pas. Mais les souvenirs de son enfance remontent et elle se pose de plus en plus de questions : Pourquoi sa mère l'a sauvée elle et Philippe lors de l'incendie de leur maison? Depuis, Gaby a les poumons en très mauvais état et est souvent obligée de se brancher sur une bouteille d'oxygène. Les jours qui passent ne sont pas palpitants pour elle, et elle s'instaure des rituels pour le moins obsessionnels comme par exemple prendre une photo de la serveuse du bar tous les jours à la même heure lorsque cette dernière apparaît sur le balcon pour secouer ses draps.
Gaby vit dans la misère. Ses poumons abîmes lui posent beaucoup de problèmes au quotidien. Elle attend son mari qui vient de sortir de prison, mais a bizarrement disparu lui aussi. Elle élève seule La Môme, une gamine qu'elle a recueillie après un accident sur un lac gelé. Elle reste optimiste en toutes circonstances et , malgré son dénuement, elle fait preuve d'une grande générosité.
Philippe, quant à lui, est plus difficile à cerner. C'est un homme solitaire qui adore sa montagne et rêve de baliser un sentier de randonnée suivant le chemin emprunté par Hannibal à travers les Alpes.
Dès son arrivée, Carole s'intègre à la vie du village comme si elle ne l’avait jamais quitté. Elle rend de nombreuses visites et aide La Baronne qui s'occupe d'un chenil, revoit Diego actuellement très occupé par son puzzle de 3000 pièces et fréquente Jean, le patron de la scierie.
Tous ces personnages se retrouvent dans le seul lieu de vie du village : le bar de Francky ( je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi l'auteur s'évertue à utiliser des formulations de mauvais français en écrivant toujours le bar à Francky ou la serveuse à Francky : peut être pour faire ressortir le côté régional de l'histoire. En tout cas, c'est formulations m'ont dérangée!)
Mais le suspens reste entier : Curtil sera-t-il là pour Noël?
Une parenthèse dans la vie de Carole qui l'aura aidée à faire le point sur ses liens fraternels, sur son divorce tout récent et sur les non-dits familiaux. Un roman "terroir" à lire!
 
Extrait : "Le train a stoppé le long du quai. Une gare sans guichet. Les fenêtres étaient murées par des parpaings.
Philippe m'attendait. Son badge de garde forestier brillait au revers de sa veste. Il avait pris des rides en vrac, les cheveux en broussaille, une barbe de trois jours et des kilos en trop.
Philippe est mon frère.
À part lui, il n'y avait personne.
Personne non plus en face, sur l'autre quai.
- Ça va ?
- Ça va.
- Pas trop long ?
- Non.
Le train est reparti. Il desservait Modane, après la frontière et Bardonecchia.
Un autre allait passer dans quatre minutes. Direction Chambéry. Celui-là ne s'arrêterait pas.
Philippe a voulu qu'on attende Gaby. On s'est assis sur un banc. L'horloge au-dessus de la porte marquait un temps d'une seule aiguille, celle des minutes s'était décrochée et reposait dans le fond bombé du cadran."
 
Éditions Actes Sud - Littérature contemporaine - 446 pages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!