mardi 18 février 2014

Trempage Kréyol - Alexandre Tellim

Mon résumé : Le "Trempage" est un plat antillais composé de pain mouillé émietté sur des feuilles de bananier et accompagné de viande ou de poisson et de banane et avocat. C'est un plat convivial dans lequel chacun se sert et mange avec les doigts. Par ce titre imagé, Alexandre Tellim nous signifie la mixité et la diversité des relations entre les membres d'une famille ou d'un groupe d'amis sur sa petite île qu'est la Martinique.
Cette histoire nous révèle le quotidien de quatre étudiants d'une vingtaine d'années dont Yann est le leader. Il s’intéresse aux histoires sombres de l’île pour élucider les mystères de sa famille. Flora, chic et d'une famille aisée, fait tomber les faux-semblants des siens en découvrant son père biologique. Maëlle, réservée mais généreuse, surmonte la malveillance de son oncle et des mulâtres de sa famille. Lionel, cinéaste en herbe, déroge au modèle « artisan et promis à la fille du quartier » de son père conservateur.
Dans la quête des secrets de leurs familles, ces inséparables font d’étonnantes rencontres : une idylle secrète avec une mineure cubaine, un oncle de retour de métropole avec sa compagne blanche, un petit ami de la cité confronté aux préjugés des quartiers résidentiels, une yèyèz croqueuse d’hommes.
 
Mon avis : Ce livre m'a rappelé les Antilles et plus précisément la Martinique, et rien que pour ça, il vaut le détour! Malgré la multitude de personnages qu'il est parfois un peu compliqué de suivre, j'ai accroché dès le début à cette histoire que j'ai lue à la vitesse de l'éclair! Il ne fera pas partie de mes coups de coeur mais, il n'en est pas très loin! En effet, ce qui m'a un peu dérangé, c'est le fait que les révélations se font de manière très brutale et ne font pas durer le suspens mais aussi le fait qu'il faille souvent revenir aux premières pages situant les personnages et présentant les différents arbres généalogiques pour comprendre les liens entre chaque personnage.
Par contre, j'ai beaucoup apprécié les débuts de chapitres nous présentant un peu d'histoire de cette île abordant le passé de colonisations ainsi que les traditions et la culture. (Ces apartés s'adressent aux métropolitains comme moi qui apprennent beaucoup de choses grâce à ces présentations).
Afin de mieux s'imprégner l'ambiance créole, quand dans l'histoire interviennent des personnages d'un certain âge, Alexandre Tellim les fait s'exprimer en créole. (Rassurez-vous, il y a une traduction en bas de page). J'ai trouvé que c'était une bonne idée de faire ainsi car on se sent de suite voyager grâce à cette lecture.
Des quatre personnages, j'ai préféré  Maëlle, car elle reste déterminée malgré tout ce qui lui arrive, elle ne baisse jamais les bras face à l'adversité, et c'est d'ailleurs d'elle que va venir cette idée d'organiser un "trempage" avec sa grand mère afin que toute sa famille et ses amis se réunissent pour enfin pouvoir mettre cartes sur table. "Mamie, j'ai envie que les choses s'arrangent avec le reste de la famille. C'était la volonté de ta mère. Pourquoi ne pas organiser un trempage ce week end. Je m'occupe de contacter tout le monde. Je vais profiter de l'occasion pour inviter mes amis et leurs familles." ... Mais les explications pourraient bien s'avérer plus houleuses que prévu. "Yann et Maëlle se regardèrent d'un air horrifié. Ils allaient assister au plus gros scandale qu'ils n'avaient jamais vu." Le lecteur sait alors de quoi il va être question, et cette fin laisse présager qu'il y aura certainement une suite (j'espère).
Je recommande ce livre pour les adolescents et les jeunes adultes, car il leur sera plus aisé de s'identifier aux personnages.
Je remercie ma maman qui m'a offert ce livre spécialement dédicacé pour moi... ;-)
 
Éditions Orphie - Littérature contemporaine - 357 pages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!