dimanche 23 février 2014

Passer l'hiver - Olivier Adam

Passer l'hiver - Olivier Adam
Mon résumé : Ils sont sonnés, lessivés, cassés. Un souffle suffirait à les faire tomber. Pourtant, les personnages de ce livre possèdent une force intérieure insoupçonnée. Chauffeur de taxi, infirmière, ex-taulard ou vendeuse de supermarché, ils s’accrochent à la vie avec l’énergie du désespoir. Ce sont des invaincus.
9 nouvelles dans lesquelles Olivier Adam nous décrit des hommes et des femmes ordinaires blessés par la vie et dont la souffrance est telle qu'elle a atteint un point de non-retour.

Mon avis : Pourtant fan d'Oliver Adam, ce livre ne m'a pas entièrement convaincue. Certes on y retrouve le style particulier de l'auteur avec ses phrases courtes et percutantes, mais j'ai trouvé ces nouvelles trop courtes parfois même avec une fin bâclée.
Elles ont toutes pour point commun de se passer la nuit, en hiver et sous la neige et d'aborder les thèmes du deuil, de la dépression et de la solitude.
  • Pialat est mort : Un père de famille alcoolisé apprend la mort de Maurice Pialat. L'événement va prendre une dimension inconsidérée.
  • A l'usure : Claire se donne à fond dans son travail de nuit à l’hôpital dans un service de grands prématurés.
  • Cendres : La nuit d'un taxi qui va rencontrer une japonaise pour le moins étrange.
  • Nouvel an : Deux jeunes femmes sont à leur travail dans une station service déserte le soir du Nouvel An.
  • Bouche cousue : Anna et Paul n'arrivent pas à dormir un soir de tempête de neige.
  • De retour : Lucas revient chez ses parents après trois ans d'incarcération.
  • Lacanau : Une mère de famille passe la soirée de Noël à son travail au lieu de faire le réveillon avec ses filles.
  • En douce : Un homme se retrouve au chômage.
  • Sous la neige : Un fils accompagne son père dans ses dernières minutes de vie. 
A réserver aux  inconditionnels de l'auteur et à proscrire aux dépressifs!
    

Extrait : "C’est l’heure où tout bascule, où les failles se creusent. Les enfants dorment, innocents, et le couple fatigue ; on oublie dans l’alcool et la mélancolie le froid du monde. Prof, chauffeur de taxi, infirmière, ex-taulard, vivent ces moments suspendus. Ces nuits de solitude opaque, et s’imposent l’effort de tenir, invaincus, jusqu’au lendemain : passer l’hiver en somme."

A lire aussi
Des vents contraires  
Les Lisières

Éditions de l'Olivier - Nouvelles - 176 pages

6 commentaires:

  1. J'aime beaucoup cet auteur amis je ne suis pas fan de nouvelles!
    Bonne soirée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup les nouvelles mais je n'aime Olivier Adam et ces nouvelles ont l'air vraiment très déprimantes.

    RépondreSupprimer
  3. En effet, elles le sont! J aime O. Adam et j espère que le prochain livre ne me decevra pas...

    RépondreSupprimer
  4. O. Adam ça a toujours un côté dépressif mais celui ci a l'air d'atteindre des sommets =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, comme tu dis! Il faut mieux avoir bon moral pour le lire!

      Supprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!