mardi 18 février 2014

No et moi - Delphine de Vigan

Mon résumé : Lou Bertignac a 13 ans, elle est intellectuellement précoce et est en classe de seconde. Pleine de théories et d'expériences domestiques, elle traîne après les cours à la gare d'Austerlitz pour observer les gens et leurs comportements. Là, elle rencontre No (Nolwenn) une jeune SDF de 18 ans dont la façon de vivre l'intrigue. En classe, choisissant de faire un exposé sur les gens vivant dans la rue, elle trouve le prétexte pour aborder cette jeune femme et lui poser plein de questions. Peu à peu, une amitié va se lier entre les deux jeunes filles, et, quand Lou demande à ses parents s'ils peuvent l'accueillir afin de l'aider à remettre le pied à l'étrier et retrouver un  travail, contre toute attente, ils acceptent. No va alors revivre et redonner le goût de la vie à  cette famille meurtrie par le décès de la petite soeur de Lou : Thaïs.
Mais, quand on vient de la rue, il est difficile de se réadapter à une vie normale, et, le moindre petit grain de sable dans l'engrenage peut faire tout basculer...
 
 
Mon avis : J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre et particulièrement le personnage de Lou très attachant avec ses expériences domestiques comme des études comparatives sur  le pouvoir d'absorption des éponges, les ingrédients des surgelés... Pour elle, connaître le quotidien des sans abris fait aussi partie de ses expériences c'est pourquoi, elle s'applique à savoir les moindres détails de la vie de No. Sa gentillesse aussi m'a beaucoup touchée :
"Je donnerais tout, mes livres, mes encyclopédies, mes vêtements, mon ordinateur, pour qu'elle ait une vraie vie, avec un lit, une maison et des parents pour l'attendre. Je pense à l'égalité, à la fraternité, à tous ces trucs qu'on apprend à l'école et qui n'existent pas. On ne devrait pas faire croire aux gens qu'ils peuvent être égaux ni ici ni ailleurs. Ma mère a raison. C'est la vie qui est injuste et il n'y a rien à ajouter. Ma mère sait quelque chose qu'on ne devrait pas savoir. C'est pour ça qu'elle est inapte pour son travail, c'est marqué sur ses papiers de sécurité sociale, elle sait quelque chose qui l'empêche de vivre, quelque chose qu'on devrait savoir seulement quand on est très vieux. On apprend à trouver des inconnues dans les équations, tracer des droites équidistantes et démontrer des théorèmes, mais dans la vraie vie, il n'y a rien à poser, à calculer, à deviner. C'est comme la mort des bébés. C'est du chagrin et puis c'est tout. Un grand chagrin qui ne se dissout pas dans l'eau, ni dans l'air, un genre de composant solide qui résiste à tout."
Lucas, son camarade de classe qui redouble sa seconde vit seul dans le grand appartement de ses parents et va un  temps lui aussi héberger No. Il aime Lou en secret malgré qu'elle ait 4 ans de moins que lui. Il la surnomme "Ma Pépite". C'est aussi lui qui lui montre que la vie n'est pas idéale comme dans les livres d'éducation civique et la met en garde contre certaines choses pour la protéger. Grâce à ses années de plus, il y voit un peu plus clair  et la prévient : "Celui qui s’assure sans cesse de ta confiance, sera le premier à la trahir."
No, abandonnée par sa mère, allant de foyer en foyer est livrée à elle même depuis qu'elle est majeure.
Ces trois personnages enfermés dans leurs solitudes étaient faits pour se rencontrer et Lucas et Lou vont reporter leur trop plein d'affection sur No pour l'aider à s'en sortir et, No en apprendra beaucoup sur la vie  à Lou.
Un livre poignant que je recommande.
 
Je remercie le gentil Papa Noël d'avoir trouvé ce livre dans ma wish-list de Livraddict!
 
Éditions Le Livre de Poche - 250 pages

2 commentaires:

  1. Un excellent livre, à la fois triste et optimiste ! A découvrir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement le mot : triste et optimiste.... J'adore tous les livres de Delphine de Vigan.

      Supprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!