dimanche 16 février 2014

Ne lâche pas ma main - Michel Bussi

Mon résumé : La famille Bellion (Liane, Martial et leur fille de 6 ans Josapha dite Sofa) passe ses vacances à saint-Gilles sur l'île de la Réunion. Tout se passe bien jusqu'au moment où Liane disparaît. Elle est remontée dans sa chambre d’hôtel et personne ne l'a vu en sortir. Affolé, Martial appelle la police mais les traces de sang dans la chambre font de lui le principal suspect. Pris de panique, il décide de fuir avec Sofa. Commence alors une course-poursuite haletante à travers l'île. Barrages, hélicoptères... la course-poursuite est lancée au cœur de la population la plus métissée de la planète.
Et si cette chasse à l'homme, ponctuée de cadavres, dissimulait la plus redoutable des manipulations?
 
Mon avis  : Après "Un avion sans elle" et "Les nymphéas noirs", c'est avec grand plaisir que je me suis plongée dans le dernier livre de Michel Bussi. Et comme on dit "jamais deux sans trois", celui-ci a aussi été un coup de cœur! Pour preuve, j'ai littéralement dévoré les 384 pages de ce livre en deux jours. Je crois même que celui-ci est mon préféré des trois. Premièrement parce que l'histoire est dépaysante et nous fait voyager sur l’île de la Réunion, deuxièmement parce que le coupable semble désigné dès le début de l'histoire. A lui de tout faire pour prouver son innocence mais dans sa cavale, Martial Bellion laisse derrière lui plusieurs cadavres. L'histoire se déroule à un rythme effréné et une fois cette lecture commencée, on ne peut plus s’arrêter.
La petite Sofa m'a touchée car malgré ses 6 ans, elle suit son père sans se plaindre même sur les chemins les plus escarpés du Piton de la Fournaise. Elle est persuadée que c'est son père qui a tué sa mère et la vieille dame aux cheveux bleus mais elle décide quand même de lui faire confiance car sans corps retrouvé, il y a encore une chance que Liane soit en vie.
Aja Purvi et son sous lieutenant Christos Konstantinov vont mettre en place le plan Papangue pour retrouver coûte que coûte Martial et sa fille.
Ce livre est agréablement dépaysant : on y apprend des mots créoles comme les zamis, les Zendarmes, les Zoreilles (les français de métropole), les zarabes ou encore l'argent-braguette (les prestations de la caisse d'allocations familiales).
J'émets un petit bémol sur la fin de l'histoire. En effet, Michel Bussi m'avait habituée à des fins très surprenantes où la situation se retourne complètement. Là, ce ne fut pas le cas. Mais l'histoire en est d'autant plus crédible.
Un livre que je recommande!
 
L'image que je retiendrai : Martial qui conduit avec le cadavre de la vieille dame à côté de lui et Sofa terrorisée à l'arrière mais qui ne dit rien car elle a entièrement  confiance en son père...
 
Extraits : "Une île, un monde", proclame le slogan touristique de la Réunion. Pas faux, au fond. Sur quarante kilomètres carrés est rassemblé un échantillon représentatif des inégalités entre les peuples des cinq continents. Un laboratoire de l'humanité."
"Quand le malheur vous touche, on refuse tous d'admettre qu'il n'y a aucun coupable à punir. Alors pour diminuer ses souffrances, on s'invente une vengeance."
 
A lire aussi du même auteur :
 
Éditions Presses de la Cité - Policier - 384 pages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!