samedi 15 février 2014

Le coeur régulier - Olivier Adam

Le coeur régulier
Mon résumé : Sarah vient de perdre son frère Nathan dans un accident de voiture. Le connaissant et connaissant le goût de Nathan pour l'autodestruction, elle pense de suite à un suicide car ce dernier avait quelques temps plus tôt fait une tentative du haut d'une falaise au Japon. Heureusement, ce jour là, Nathan a eu la chance de rencontrer Natsume Dombori un vieux policier japonais à la retraite qui rode aux alentours des falaises pour empêcher les malheureux de sauter et les prendre sous son aile comme des oiseaux blessés. Nathan avait retrouvé la paix intérieure auprès de lui... De plus en plus mal et ressassant son passé  avec son frère, Sarah décide de se rendre au Japon et de rencontrer Natsume afin d'essayer de comprendre...
 
 
Mon avis : Comme "Des vents contraires" et "A l'abri de rien", ce livre est  encore un petit chef-d'oeuvre d'Olivier Adam. Toujours aussi bien écrit et  émouvant.
La vie de Sarah, tellement parfaite avec un mari adorable, deux beaux ados et un bon job  est l'exact contraire de celle de son frère Nathan qui boit beaucoup, fume, et n'arrive pas à se poser professionnellement. Mais leur amour fraternel est très fort. Malgré leurs vies totalement différentes, ils ne forment qu'un et Sarah n'a de cesse d'essayer d'aider Nathan au grand dam de sa famille. Alors, lorsqu'elle apprend qu'elle ne le verra plus, elle a cette parole que j'ai trouvée très belle : "J'ai juste perdu mon frère et l'enfant que j'étais auprès de lui. Je me suis perdue et, sans lui désormais, il me semble que je suis condamnée à errer loin de moi jusqu'à la fin des jours."  connaissant son coté autodestructeur, elle pense qu'il l'a fait exprès et lorsqu'elle exprime son point de vue à sa famille, elle est totalement incomprise. De là, son deuil devient de plus en plus dur à faire et quand elle fait le parallèle entre sa vie et celle de Nathan, elle comprend qu'elle est passée à coté du principal.
J'ai beaucoup aimé toute cette introspection de Sarah. En partant sur les traces de son frère, elle va elle aussi trouver la paix là ou il semblait l'avoir retrouvée.
J'ai relevé quelques  phrases qui font la beauté  de ce livre :
"Personne n’a envie de mourir. Tout le monde veut vivre. Seulement, à certaines périodes de votre vie, ça devient juste impossible."
"Je m'étais tellement trompée. Sur tout. Sur chacun. Sur moi. Toutes ces années, je m'étais tellement échinée à me perdre, à me fondre dans le décors, à me noyer dans la masse. Je m'étais noyée tout court"
Une très belle histoire dont la moralité est que, quoi qu'il arrive dans la vie, on peut toujours s'en relever...
 
Éditions de l'Olivier - 232 pages.

2 commentaires:

  1. Honte sur moi de n'avoir jamais lu cet auteur, ah si ! les vents contraires (mon âme est sauvé ^^) mais j'en lirai plus promis :)

    RépondreSupprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!