dimanche 16 février 2014

Balades indiennes - Chitra Banerjee

Mon résumé : Nous partons cette fois-ci au pays des saris, des mariages arrangés, pays où la femme n'a pas d'autre rôle que de tenir une maison, s'occuper de son mari et lui assurer une descendance (masculine de préférence) : l'Inde.
Ce livre nous dresse des portraits de femmes à des moments importants de leurs vies et se compose de quatre nouvelles :
"L'échographie"  et "Une liaison" de Chitra Banerjee Divakaruni
"A flot" d'Anita Nair 
"En sandwich!" de Bulbul Sharma
 
 "L’échographie" : Anju et sa cousine Runu attendent en même temps un heureux événement. Anju est partie vivre aux états Unis et a la chance d'avoir  un mari attentionné qui l'encourage a reprendre des études, ce qui n'est pas le cas de Runu, qui est restée à Calcutta et qui vit comme la domestique de sa belle-famille qui attend d'elle un garçon....
 
"Une liaison" : Abha apprend par son mari le secret de sa meilleure amie Mina : elle a un amant. Cet événement va la pousser à  admettre une réalité difficile : l’union de sa meilleure amie était un mariage arrangé, tout comme le sien, et les époux n’était pas vraiment sur la même longueur d’onde.
 
"A flot" : Prabha Devi unique fille après 5 garçons a été bien élevée par sa mère. Mariée  avec un garçon gentil et attentionné c'est lors d'un voyage aux États Unis qu'elle découvre une nouvelle façon de s'habiller et d'attirer les regards sur elle... A trop jouer avec les moeurs occidentales elle ne se rend pas compte qu'elle va s'attirer les pires ennuis...
 
"En sandwich!" : Vinod, pris en sandwich entre sa femme et sa belle mère se force à manger les plats de ses deux cuisinières tous plus mauvais les uns que les autres. Lui qui fait semblant d'apprécier, comment va -t-il faire pour s'en sortir?
 
Mon avis : Ces trois portraits de femmes font réfléchir sur leur place dans la société qui n'attend d'elles que de faire des garçons avec des maris choisis par leurs parents. Elle n'ont malheureusement pas leur mot à dire... Heureusement qu'elles commencent à se rendre compte qu'elles ne sont pas obligées de subir ces humiliations, mais, pour cela, il leur faut partir dans les pays occidentaux...
Le portrait de Vinod, pris en sandwich entre les deux femmes de la maison nous offre une vison différente : celle perçue par les hommes...
Après " La fiancée de Bombay", ce livre est le deuxième que je lis parlant de la condition de la femme en Inde.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!