dimanche 16 février 2014

Mon chien Stupide - John Fante

Mon résumé : Henry Molise est un quinquagénaire en pleine crise existentielle. Doit-il repartir à Rome en Italie, le pays de ses racines et ainsi abandonner sa femme et ses 4 enfants / adolescents qui lui mènent une vie d'enfer où rester en Californie  et continuer à écrire des scenarii qu'il qualifie lui-même de minables ? Il ne cesse de calculer l'argent qu'il lui faudrait économiser pour partir seul, prendre un aller sans retour, jusqu'au jour où, la gueule de bois, rentrant d'une beuverie, il trouve dans son jardin un animal qui lui semble d'abord être un lion puis un ours. En fait, ce n'est qu'un énorme chien errant,  idiot de rester là, sous la pluie. L'animal ne semblant pas vouloir repartir, il va user de tous les stratagèmes pour le faire dégager et va, sans s'en rendre compte se lier peu à peu à lui. Son nom est quant à lui tout trouvé : Stupide. Ce nouveau venu va faire remonter à la surface les rancœurs, les vraies personnalités, et les vérités de chacun. Henry doit alors faire des choix entre ses rêves et sa famille, pour trouver la stabilité qui calmera ce joyeux bordel à l'américaine.
 
Mon avis : Noir, cynique à souhait mais néanmoins comique à cause des réflexions et réparties incongrues, j'ai beaucoup aimé ce livre. Première expérience avec John Fante, et j'espère pas la dernière. J'ai adoré m'immiscer dans cette famille américaine de base composée de 6 personnes et du chien Stupide qu'ils ont finalement adopté malgré eux.
Henry, le père, écrivain minable, égoïste, qui veut plaquer sa famille et aller vivre seul à Rome. Il ne pense qu'à ça mais quand on voit sa famille, on le comprend... Il regrette d'avoir engendré ses 4 enfants et s'en débarrasserait sans scrupules : "Elle était pourtant adorable, mon Harriet : 25 ans qu’elle tenait le coup à mes côtés ; elle m’avait donné trois fils et une fille, dont j’aurais joyeusement échangé n’importe lequel, voire les quatre, pour une Porsche neuve, ou même une MG GT 70."
Harriet, la mère, qui serait bien tranquille elle aussi toute seule, mais doit faire à manger et faire le ménage pour cette famille irrespectueuse et ses enfants qu'elle pousse à quitter le domicile et à voler de leurs propres ailes. Elle est raciste, et ne supporte pas que son fils Dominic sorte avec une noire.
Tina, leur fille qui est avec un surfeur "clochard des plages" comme le qualifie son père. Ils vivent dans un van mais elle vient toujours chez ses parents  pour faire laver son linge.
Denny, l'acteur raté, qui semble idiot mais ne l'est pas tant que ça, car il va courir chez tous les médecins de la région s'inventer toutes les maladies du monde pour finalement réussir à se faire réformer de l'armée.
Dominic, qui vit avec une noire ce qui insupporte sa mère au plus haut point. Il s'est marié en cachette à Noël et se fait tabasser par sa femme.
Jamie est l'exception de la famille. Il a la main sur le coeur,  aime les animaux et les études. Il est calme et n'a jamais causé de problèmes à ses parents mais il a finalement arrêté la fac pour se consacrer au bénévolat dans une clinique.
C'est dans cette famille où les enfants boivent, fument des joints, insultent leurs parents mais refusent de couper le cordon pour vivre encore à leur crochet que va arriver Stupide, le gros chien idiot qui a lui aussi de nombreux travers. En effet, il est pervers et "pédé"  : il ne pense qu'à "sauter" les humains et les chiens de sexe masculin.Ce chien ne devient qu'une excuse à cette famille pour qu'elle se dise ses quatre vérités.
Cette famille "Bidochon" m'a souvent fait rire et ce roman oscille en permanence entre le tragique et le comique.
Une lecture appréciable où personne n'a de moralité, de bienséance et de sens civique. Jubilatoire!
 
Extrait (début du livre) : C'était janvier, il faisait froid et sombre, il pleuvait. J'étais las et déprimé, mes essuie-glaces ne fonctionnaient pas et j'avais la gueule de bois après une longue soirée de beuverie et de discussions avec un réalisateur millionnaire qui voulait me faire écrire le scénario d'un film sur un couple de gangsters "à la manière de Bonny and Clyde, avec de l'esprit et de la classe". Aucun salaire n'était prévu. "Nous serons associés, cinquante-cinquante."
C'était la troisième proposition de ce genre qu'on me faisait en six mois, un signe des temps très décourageant.
Je me traînais à vingt-cinq à l'heure sur la route de la côte, la tête passée par la fenêtre, le visage ruisselant d'eau ; j'écarquillais les yeux pour essayer de suivre la ligne blanche et le toit en vinyle de ma Porsche 1967 (quatre mensualités impayées, l'organisme de crédit gueulait) a bien failli être arraché par la pluie quand j'ai enfin bifurqué vers l'océan.
Nous habitions Point Dume, une langue de terre qui avançait dans la mer comme un sein dans un film porno, au nord du croissant de la baie de Santa Monica. Point Dume est une sorte de lotissement dépourvu d'éclairage municipal, une excroissance suburbaine chaotique couverte d'un réseau si dense de rues tortueuses et d'impasses que, j'avais beau y habiter depuis vingt ans, je m'y perdais encore dès qu'il pleuvait ou qu'il y avait du brouillard, et j'errais souvent à l'aveuglette dans des rues situées à moins de deux blocs de chez moi.
Comme je l'avais prévu par cette soirée de tempête, je me suis engagé dans Bonsall au lieu de Fernhill, puis j'ai entamé la longue routine désespérée consistant à essayer de trouver ma maison. Je savais qu'à condition de ne pas tomber en panne d'essence, je finirais par rejoindre la route de la côte et la cabine téléphonique de l'arrêt de bus, d'où je pourrais appeler Harriet pour lui demander de venir et de me montrer le chemin de la maison.
 
A lire aussi :
Bandini
La route de Los Angeles
Demande à la poussière
Rêves de Bunker Hill
Les compagnons de la grappe
 
 
Éditions 10/18 Domaine étranger - Drame - 154 pages

2 commentaires:

  1. Je ne sais pas vraiment pourquoi mais j'ai adoré ce livre, je le trouvais très touchant et original ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi. J'ai découvert l'auteur grâce ce livre. Du coup je les ai tous lus!

      Supprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!