lundi 17 février 2014

L'homme qui voulait vivre sa vie - Douglas Kennedy

Mon résumé : Benjamin Bradford et sa femme Beth viennent d'avoir Josh, leur deuxième enfant. Et si tout allait bien avec Adam, le premier, là, ça  se complique. Les nuits écourtées par de nombreux pleurs rendent leur vie de couple de plus en plus difficile.
Ben est un brillant avocat qui gagne très bien sa vie et peut dépenser sans compter pour sa passion, la photographie. (Passion qu'il n'a pas souvent le temps de pratiquer). Beth, quant à elle affiche un profond mutisme et ne lui adresse plus la parole.
Tourmenté par cette situation , Ben mène sa propre enquête et découvre que sa femme le trompe. L'heureux élu n'est autre que son voisin d'en face Gary Summers, photographe professionnel en mal de reconnaissance.
Un soir, Ben décide de lui rendre une petite visite de courtoisie, prétextant demander des tuyaux de photographe. Mal à l'aise, Gary se prend les pieds dans le tapis et avoue sa liaison avec Beth.   Benjamin perd alors le contrôle de la situation et tue accidentellement Gary en lui plantant  le goulot d'une bouteille de whisky dans la nuque.
La question qui se pose à Ben est la suivante : doit il tout avouer à la police et finir sa vie derrière les barreaux et ne plus voir ses fils? Ou disparaître, dissimuler le meurtre et ne plus voir ses fils? Il choisira finalement la seconde solution, en disparaissant et  en usurpant l'identité de Gary Summers....
 
 
Mon avis : Voilà un très bon thriller qui n'a rien de commun avec les autres, et pour cause, on connaît dès le début le meurtrier. L'intérêt de ce livre est de nous montrer les différentes phases d'angoisse par lesquelles va passer Benjamin Bradford après le meurtre, et surtout, le plan machiavélique qu'il va mettre en place pour faire croire à sa propre disparition en mer. Le cheminement de réflexion pour continuer à exister sous les traits de Gary Summers en lui usurpant son identité est digne d'un génie.
En effet, il ne va omettre aucun détail qui pourrait mener son plan à l'échec : il va faire croire à sa disparition en mer lors de l'explosion du voilier, emporter la garde robe de Gary et même sa voiture pour aller refaire sa vie dans le Montana. Pour cela il a préalablement réuni tous les codes de cartes bleues, les numéros de comptes bancaires, écrit une lettre de rupture à Beth.....
L'auteur insiste aussi sur les sentiments de culpabilité et les remords de Benjamin à vivre cette nouvelle vie qui n'est qu'un tissus de mensonges, et où il n' a jamais la conscience tranquille.
Le seul bonheur de Ben / Gary  est alors de pouvoir enfin être reconnu en tant que photographe et pouvoir vivre de sa passion.
Dans le Montana, il va s'entourer de collègues et d'amis, qui en croyant bien faire pour l'aider à se faire connaître, vont finalement le mener à sa perte.
J'ai été tenue en haleine tout au long des 500 pages que compte ce livre, car les évènements se suivent à un rythme soutenu et les rebondissements sont nombreux. Ben suit son plan machiavélique avec minutie évaluant toutes les possibilités qui risquent de se présenter.
Le seul passage qui m'a paru un peu long est celui de son arrivée et son installation dans le Montana : le moment ou il va devoir se présenter à tout le monde en tant que Gary Summers sans commettre d'impairs...
Si, un jour, vous avez envie de disparaître pour recommencer votre vie de zéro, vous pourriez suivre le plan de Ben à la lettre, vous seriez sur d'y arriver! ;-)
 
A noter que ce roman a été adapté au cinéma en 2009, mais les prénoms ont été changés, et d'après les extraits que j'ai pu en voir, l'histoire aussi a été remaniée...
 
Editions Pocket - 497 pages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!