lundi 17 février 2014

L'homme qui voulait être heureux - Laurent Gounelle

Mon résumé : En vacances à Bali, Julian, un jeune instituteur profite du repos, des baignades quotidiennes, des visites et découvre de la culture locale. Il profite pleinement de son congé. Mais il n'est pas question pour lui de repartir avant d'avoir rencontré Maître Samtyang. Le vieux sage a une réputation si extraordinaire (il soignerait même le Premier ministre du Japon !) que la curiosité de Julian a été saisie. Bien qu'il ne souffre d'aucun mal particulier, l'enseignant veut absolument voir ce fameux Samtyang sous un prétexte quelconque. Quelques jours avant son départ, il se rend donc à l'adresse indiquée. Son verdict est formel, le seul mal dont il souffre n'est pas physique mais psychique : en effet, il n'est pas heureux.
 
Mon avis : J'ai beaucoup aimé ce livre dont l'histoire est présentée un peu à la manière de séances de psychanalyse. L'avantage de ce récit est qu'il n'est pas rébarbatif du tout, et le style simple employé fait que tout le monde peut comprendre et en tirer ses propres conclusions sur sa vie de tous les jours. En suivant le cheminement de Julian, le lecteur est amené à réfléchir  sur ses propres croyances, et va comprendre que ses difficultés prennent source dans ses croyances erronées et qu'il  possède les capacités lui  permettant d’avancer et de se libérer une fois pour toutes de tout ce qui lui perturbe l’existence. Et que le plus important, c’est d’y croire. Par différents exercices pratiques à faire entre chaque séance, le vieux sage va réussir à lui faire comprendre énormément de choses comme  le fait que les autres le voient tel qu'il veut bien se montrer. Par exemple, s'il se trouve lui même inintéressant, une multitude de détails et de postures dont il n'a pas conscience vont faire penser aux autres que, effectivement, il est inintéressant : "Ce qui plaît aux femmes, c’est ce qui émane de votre personne, c’est tout. Et cela découle directement de l’image que vous vous faites de vous-même. Quand on croit quelque chose sur soi, que ce soit en positif ou en négatif, on se comporte d’une manière qui reflète cette chose. On la démontre aux autres en permanence, et même si c’était à l’origine une création de l’esprit, cela devient la réalité pour les autres, puis pour soi." Comme je le disais plus haut, le principal est de se persuader des choses, et d'y croire..
J’ai passé un très bon  moment avec cette lecture. Je me suis identifiée à Julian par endroits, j’ai aussi appris beaucoup de choses; le récit  est parsemé d’expériences  scientifiques plus extravagantes les unes que les autres, venant prouver tous les propos qui sont avancés par l’auteur comme par exemple le pouvoir de l'effet placebo.
Voici d'ailleurs quelques passages que j'ai relevé qui synthétisent les préceptes de bon sens  de Samtyang.
 
"Une vie réussie est une vie que l'on a menée conformément à ses souhaits, en agissant toujours en accord avec ses valeurs, en donnant le meilleur de soi-même dans ce que l'on fait, en restant en harmonie avec qui l'on est, et, si possible, une vie qui nous a donné l'occasion de nous dépasser, de nous consacrer à autre chose qu'à nous-mêmes et d'apporter quelque chose à l'humanité, même très humblement, même si c'est infime. Une petite plume d'oiseau confiée au vent. Un sourire pour les autres."

"C'est juste pour vous dire que le choix vous appartient.  À certains moments, dans la vie, on n'a pas forcément beaucoup de choix, et ceux-ci sont peut-être douloureux, mais ils existent et, au final, c'est vous qui  déterminez ce que vous vivez: vous avez toujours le choix, et c'est bien de garder à l'esprit cette idée."

"Pour moi une nouvelle vie commençait, et dorénavant, ce serait MA vie, fruit de mes décisions, de mes choix, de ma volonté. Adieu les doutes, les hésitations, les peurs d'être jugé, de ne pas être capable, de ne pas être aimé. Je vivrai chaque instant en conscience, en accord avec moi-même et mes valeurs. je resterai altruiste, mais en gardant à l'esprit que le premier cadeau à faire aux autres est mon équilibre. J'accepterai les difficultés comme des épreuves à passer, des cadeaux que m'offrent la vie pour apprendre ce que je dois apprendre afin d'évoluer. Je ne serai plus victime des évènements, mais acteur d'un jeu dont les règles se découvrent au fur et à mesure, et dont la finalité gardera toujours une part de mystère."
 
"La plupart de nos peurs sont des créations de notre esprit. Vous ne le réalisez probablement pas, mais savoir se tourner vers les autres pour leur demander quelque chose est fondamental. Tous les gens qui réussissent leur vie ont cette compétence."
 
Éditions Pocket - Développement personnel romancé - 168 pages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!