dimanche 16 février 2014

Les nymphéas noirs - Michel Bussi

Mon résumé : Giverny est le village tranquille et idyllique du peintre Claude Monet. Mais cette quiétude est mise à mal lorsque Jérôme Morval, l'ophtalmologiste du village est retrouvé assassiné, le crane fracassé par une pierre et la tête plongée dans l'eau. Qui a bien pu commettre ce crime? Une de ses nombreuses maitresses? Un mari jaloux? Commence alors l'enquête des inspecteurs Laurenç Sérénac et Sylvio Benavides. Au coeur de l'intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit tout et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.
 
Mon avis : Après avoir lu et adoré "Un avion sans elle" j'avais hâte de découvrir le précédent livre de Michel Bussi et encore une fois, j'ai été bluffée. J'ai eu plaisir à suivre l'enquête de Laurenç Sérénac et son collègue Sylvio Benavides. J'ai trouvé ce duo plutôt comique. Pour mener à bien leur enquête, ils ont des méthodes parfois risibles comme par exemple récupérer toutes les paires de bottes du village pour trouver qui a laissé son empreinte auprès du cadavre. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin!
Les caractères de ce duo improbable d'inspecteurs sont eux aussi risibles : Laurenç, célibataire et fraichement muté du Sud-Ouest à Giverny ne compte pas rester seul longtemps. Il tombera vite sous le charme de Stéphanie, la jeune institutrice du village. Le fait qu'elle soit mariée ne le dérange pas plus que ça.
Sylvio est lui aussi un personnage atypique : sa femme est sur le point d'accoucher mais il ne pense qu'à établir des théories fumantes sur cet assassinat. En plus, il fait collection de barbecues!
Le narrateur change alternativement à chaque chapitre : la vieille dame, Fanette, ou le narrateur qui nous raconte l'avancement de l'enquête de Sérénac / Benavides. J'ai particulièrement aimé cette vieille dame solitaire que tout le monde appelle "la sorcière" qui nous raconte les événements tels qu'elle les voit de "ses yeux de vieux hibou".
La jeune Fanette est quant à elle très douée pour la peinture et elle tente de reproduire le tableau des nymphéas pour tenter de remporter un concours international de peinture. Elle est très studieuse et appliquée.
Stéphanie est plutôt énigmatique : on sait qu'elle est malheureuse avec son mari Jacques et qu'elle se laisserait bien tenter par les charmes de Laurenç. J'ai eu du mal à la cerner.
Je n'ai compris qu'à la toute fin  pourquoi ni les trois femmes, ni Sérénac et Laurentin ne se sont pas rencontrés au long de l'histoire. La fin a été pour moi l'apothéose et je ne m'y attendais pas du tout. Mais je ne peux pas vous en dire plus et vous incite à découvrir vous même  ce très bon roman policier qui vous fera voyager dans le village de Claude Monet.
 
A lire aussi du même auteur :
 
 
Editions pocket - Policier - 438 pages

4 commentaires:

  1. Ce livre me tente bien car j'ai moi aussi beaucoup aimé "un avion sans elle"

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré ce livre, et j'ai hâte de lire d'autres livres de Michel Bussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne seras pas déçue! Je te conseille en priorité "un avion sans elle"

      Supprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!