lundi 17 février 2014

Les désarrois de Ned Allen - Douglas Kennedy

Résumé de l'éditeur : Ned Allen est responsable de la vente d'espaces publicitaires pour un célèbre magazine d'informatique. Sa réussite est fulgurante et rien ni personne ne lui résiste. Une fusion d'entreprises suivie d'une restructuration vont sonner le glas de ses ambitions. Il est licencié sans autre forme de procès. Réagissant avec une rare violence à sa nouvelle situation, il se grille dans toute la profession. En quelques semaines, Ned va tout perdre : sa femme le quitte, ses anciens amis le fuient, on lui reprend sa maison. Alors qu'il est sur le point de rejoindre les SDF de Brooklyn, un copain lui propose enfin un vrai travail. En l'acceptant, Ned pense qu'il va pouvoir redémarrer sa vie. Il ne se doute pas qu'il commence une nouvelle descente aux enfers.

Mon avis : Un bon gros pavé qui m'a permis de passer d'agréables heures de lecture. Le début m'a paru un peu long avant de commencer car ce n'est (à mon avis) qu'à partir de la centaine de pages que l'histoire commence réellement... et devient même palpitante dans la troisième partie du livre... En effet, Ned Allen qui après un licenciement et une descente dans l'enfer de l'alcool et des médicaments à perdu sa femme et son appartement retrouve Jerry son ami d'enfance qui va lui proposer un job très intéressant : s'occuper de trouver des clients potentiels qui pourraient investir dans le Fonds de placement Excalibur (crée par Jerry lui-même) Au fond du gouffre et près à devenir SDF, il accepte  mais très vite, il va se retrouver à convoyer de l'argent sale vers les banques off-shore, et là, un enfer pire que le premier l'attend...
Pour conclure, je vous le recommande vivement mais ne perdez pas patience le temps que l'histoire se mette en place et, courage car il compte tout de même 530 pages!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!