lundi 17 février 2014

Les coeurs fêlés - Gayle Forman

Mon résumé : Brit, une jeune fille de 16 ans vient d'être placée par son père dans une maison de redressement pour jeunes filles : "Red Rock". Elle  ne comprend pas pourquoi son père a agi de la sorte, car c'est une jeune fille sage qui n'a rien d'une délinquante et n'a pour seule originalité que quelque mèches rouges et d'être membre d'un groupe de rock.
Mais elle comprend que c'est certainement sa belle-mère, qui, voulant vivre tranquillement avec son père et leur petit garçon, a persuadé ce dernier qu'il fallait la mater car de petits faits totalement anodins peuvent devenir bien plus importants s'ils ne mettent pas le holà de suite.
Elle se retrouve donc dans cette institution ou elle devra suivre une "psychothérapie" dispensée par des "thérapeutes" qui ne le sont pas vraiment. Va alors commencer une longue lutte pour tenter de se faire respecter et faire savoir à l'extérieur que les méthodes employées sont d'un autre age et d'une grande barbarie. Heureusement, elle pourra compter sur l'aide de ses nouvelles "soeurs" : Cassie, Babe, Martha et V (Virginia).
 
Mon avis : Déjà complètement convaincue par "Si je reste", et "Là où j'irai"  c'est encore une fois un excellent moment que j'ai passé grâce à Gayle Forman.
J'ai beaucoup aimé ce roman dont le thème principal est l'amitié. Brit aura au moins gagné quelque chose dans son malheur : des amies qu'elle considère comme des soeurs : "Nous sommes soeurs" ai-je répété. J'ai placé ma main droite au-dessus des leurs et j'ai senti la force qui dégageait de notre union. "Soeurs contre Tous" et avec lesquelles elle va former "Le club des fêlées"
Je sais que c'est un roman, mais la façon dont sont traitées ces jeunes filles m'a révoltée. Par exemple les faire marcher sous le soleil pendant des heures, ou priver une "grosse" (Martha) de nourriture allant jusqu'à la faire tomber dans le coma (et dire aux parents que c'est parce qu'elle est devenue anorexique). En effet, les parents n'ayant aucun droit de visite, ne savent pas ce qui se passe réellement à Red  Rock et pensent que leurs filles sont entre de bonnes mains. La priorité pour Brit et ses amies est alors de faire la lumière à l'extérieur sur leur condition. Mais la tâche s'annonce ardue car qui peut croire ce que disent des ados "rebelles"?  : "C'est la seule solution, Brit, avancer pas à pas. Et quand on s'obstine à mettre un pied devant l"autre, on finit toujours par arriver quelque part." 
J'ai adoré la personnalité de Brit qui ne baisse jamais les bras face à l'adversité. Elle est obstinée et c'est ce qui fait toute sa force. "Quelque chose bouillonnait en moi. Ce n’était pas de la colère, mais de l’indignation et une résolution nouvelle. J’en avais assez de dépendre d’adultes cruels et incompréhensifs. C’était le monde à l’envers. Les adultes ne jouaient plus leur rôle. Ils s’étaient enfermés dans un cocon d’ignorance et voulaient nous faire croire que nous ne tournions pas rond. Nous ne pouvions plus avoir confiance en eux. Il n’y avait personne ici pour nous guider, pour veiller sur nous. Nous devions nous débrouiller seules." Même si pendant un temps elle va penser que, comme sa mère, elle a sombré dans la folie (Et c'est peut être aussi craignant une folie héréditaire, que son père a pris cette décision ). 
Voici une phrase que j'ai noté et qui résume assez bien la difficulté de faire connaître sa condition à l'extérieur : "Ce n'est pas parce qu'on est parano qu'on est pas persécuté, ai-je rétorqué".
Une belle histoire d'amitié sur fond d'injustice que peuvent lire les ados comme les adultes et que je recommande.
 
Pour finir, je remercie Livr@ddict et les éditions Pocket pour m'avoir offert ce livre dans le cadre d'un paretnariat
 
Editions Pocket - 223 pages - Roman

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!