lundi 17 février 2014

L'enfant de personne - Charlotte Link

Mon résumé : Fiona Barnes, une vieille femme vient d'être sauvagement assassinée. Ce meurtre a eu lieu peu de temps après une violente altercation verbale qui l'opposait au futur mari ( Dave Tanner)  de sa belle fille (Gwen Beckett) lors du repas de fiançailles. Dès lors, une enquête est menée mais elle piétine à cause des zones d'ombre dans le passé de la vieille dame : Placée dans une ferme du Yorkshire pendant les bombardements de Londres en 1940, Fiona, alors âgée de onze ans, s'était liée d'amitié avec Chad, l'un des fils de sa famille d'accueil. Par jeu, tous deux avaient pris en grippe un orphelin handicapé mental lui aussi logé à la ferme et arrivé  avec Fiona  " Nobody ", comme le surnommaient cruellement à l'époque les deux enfants tortionnaires, a-t-il, des années plus tard, cherché à se venger ?
 
Mon avis : Voilà encore un thriller que j'ai adoré lire. L'originalité de l'histoire est qu'elle se passe à deux époques : l'époque actuelle où a eu lieu l'assassinat de Fiona Barnes, et les années 1940 où en en apprend davantage sur son passé. Le lien entre les deux époques est établi grâce a une correspondance de mails entre Fiona et son ami d'enfance Chad. Dans ces e-mails, Fiona remémore à Chad leur passé et surtout le moment, où, elle est arrivée avec Brian Sommerville (surnommé Nobody) dans la ferme des parents de Chad qui était alors sa famille d'accueil. Pour eux, le mystère continue de planer sur cet enfant : à qui est il? Pourquoi personne ne le réclame? Et surtout, qu'est il devenu depuis qu'Arvid, le père de Chad l'a confié à un fermier voisin plutôt connu pour sa violence? Car depuis le départ de Nobody pour la ferme voisine, plus personne n'a eu de nouvelles de lui.
C'est Leslie, la petite fille de Fiona qui va être le première à lire cette correspondance secrète. Dès lors, elle va elle aussi tenter de mener sa propre enquête parallèlement à la police.  Elle va vite se rendre compte que beaucoup ont un mobile pour ce meurtre car Fiona n'avait pas que des amis, et en premier lieu Dave Tanner le fiancé de Gwen à qui Fiona reprochait de n'être intéressé que par l'argent et la perspective d'héritage de la ferme. Nobody aurait aussi toutes les raisons de lui en vouloir car Fiona lui avait toujours promis de passer le voir et ne l'a jamais fait. Le petit garçon était vraiment très lié à elle bien qu'elle lui fasse endurer les pires misères. Il a aujourd'hui 50 ans et peut-être cherche t-il lui aussi à se venger? ou pas? Je ne peux pas vous en  dire plus mais vous encourage vivement à lire ce thriller psychologique habilement mené. Charlotte Link nous décrit parfaitement les états d'esprit de chaque personnage, et on rentre très très vite dans l'histoire qui nous tient en haleine jusqu'au bout. Moi qui n'apprécie pas spécialement les thrillers, je trouve que celui-ci sort du lot! Suivre le fil est aisé et jusqu'à la fin, je ne me doutais vraiment pas de qui pouvait être le meurtrier.
 
Extrait : « Valérie réfléchit. Elle avait rassemblé les habitants de la ferme dans la salle de séjour et leur avait posé des questions sur la soirée tragique, puis avait eu un entretien personnel avec chacun d'eux. Elle leur avait demandé si, à leur connaissance, la victime avait des ennemis. Cela n'avait rien donné. Le seul à entrer en ligne de compte semblait être Tanner. D'après les témoignages, Fiona l'avait cruellement humilié devant tout le monde. (...) A ce stade de l'enquête, elle ne pouvait éliminer aucune possibilité, mais, en même temps, elle ne possédait aucun élément plausible. Un correspondant anonyme qui en voulait à la vie de Fiona ? Comment savait-il qu'elle irait se balader seule en pleine nuit sur une route de campagne déserte ? Cet élément avait été impossible à prévoir. Seuls ceux qui avaient participé à cette lamentable fête de fiançailles étaient susceptibles d'être au courant. Mais lequel d'entre eux eût été capable d'assassiner la vieille dame de manière aussi barbare, et avec quel mobile ? »
  .
Éditions Presse de la Cité - Thriller - 464 pages

2 commentaires:

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!