lundi 17 février 2014

Le mystère de la chambre jaune - Gaston Leroux

Mon résumé : Joseph Rouletabille, un jeune journaliste de 19 ans mène l'enquête sur une tentative de meurtre à l'encontre de Melle Mathilde Stangerson, une jeune bourgeoise vivant au château du Glandier avec son père, célèbre chercheur et éminent professeur. Mais comment un tel méfait a t-il pu être commis alors que la jeune fille était enfermée à double tour dans sa chambre et qu'il n'y a eu aucune trace d'effraction? Frédéric Larsan, réputé meilleur enquêteur de la région est dépêché sur les lieux et tente de trouver la clé du mystère. Parallèlement, le jeune Rouletabille tente lui aussi de trouver le coupable...
 
Mon avis : Un classique de la littérature française que j'ai pris grand plaisir à découvrir. Le narrateur n'est pas Rouletabille mais Sainclair, son ami. Il nous permet de suivre parallèlement le raisonnement de Rouletabille et Frédéric Larsan. Tout les oppose. En effet, Frédéric Larsan suit ses intuitions et se borne à penser à ce qui est "probable" et tire parfois des conclusions hâtives alors que Rouletabille a, quant à lui, un  esprit logique. Ce qui provoque parfois des petites piques entre les deux hommes : " Ah, observation brutale, instinctive.... prenez garde, vous êtes trop directement logique monsieur Rouletabille, la logique vous jouera un mlauvais tour si vous la brutalisez ainsi. il est de nombreuses circonstances dans lesquelles il faut la traiter en douceur, "la prendre de loin"...".
J'ai apprécié suivre le raisonnement de Rouletabille étape par étape. Sainclair (le narrateur) nous lira même toutes les notes prises lors de l'enquête afin qu'on réfléchisse nous aussi pour trouver le coupable. Jusqu'à la fin, je ne me doutais pas une seconde de l'auteur de cette tentative d'assassinat, et j'ai été très surprise.
Le lecteur apprendra le nom du réel assasin lors du jugement du coupable désigné par Frédéric Larsan. Rouletabille va alors prendre la parole et faire de terrible révélations....
J'ai apprécié la simplicité de l'énigme car elle se passe en "huis clos" exclusivement dans la demeure des Stangerson. Comme il n'y a en tout et pour tout que 12 protagonistes, les soupçons pèsent tour à tour sur les une et sur les autres et Rouletabille peut procéder par éliminations.
Je ne peux pas en dire plus pour ne pas dévoiler le coupable, mais en le lisant, vous comprendrez que sans Rouletabille, une grosse erreur judiciaire aurait été commise...
 
Extrait : "Tout ce que vous offrent les sens ne saurait être une preuve…, moi aussi je me suis penché sur "les traces sensibles" mais pour leur demander uniquement d'entrer dans le cercle qu'avait dessiné ma raison. Ah ! bien des fois, le cercle fut si étroit, si étroit… Mais si étroit était-il, il était immense "puisqu'il ne contenait que la vérité" !… Oui, oui, je le jure, les traces sensibles n'ont jamais été que mes servantes… Elles n'ont point été mes maitresses… Elles n'ont point fait de moi cette chose monstrueuse, plus terrible qu'un homme sans yeux, un homme qui voit mal ! Et voilà pourquoi je triompherai de ton erreur et de ta cogitation animale, ô Frédéric Larsan !"
 
Éditions j'ai Lu - Policier - 254 pages - Paru en 1908

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!