samedi 15 février 2014

Le livre sans nom - Anonyme

Mon résumé : Santa Mondega, une petite ville d'Amérique du Sud fait parler d'elle essentiellement pour les crimes sordides qui s'y déroulent. La police locale n'arrivant plus à faire  face décide de dépêcher sur place un enquêteur spécialisé  : Miles Jensen. Il devra enquêter en ville  surtout aux endroits ou les crimes ont lieu en majorité c'est à dire dans les bars. Tout a commencé avec la venue d'un étrange homme encapuchonné au  "Tapioca" un bar local, l'étranger commande un bourbon et, après une démonstration de l'hospitalité locale, le boit et... tout ce que l'on sait c'est que les seuls survivants furent cet étranger et Sanchez, patron du bar. Il est aussi question d'une pierre magique appelée "L'oeil de la Lune" censée apporter invulnérabilité à celui qui la porte et aussi d'une jeune fille sortie miraculeusement du coma cinq ans après avoir été victime d'une tentative de meurtre.... L'enquêteur Jensen se  rendra vite compte que les victimes ont comme point commun d'avoir lu un livre bien mystérieux : un livre sans nom écrit par un auteur resté anonyme...
 
Mon avis : Un coup de coeur! J'ai vraiment aimé l'ambiance  dans cette ville malsaine décrite comme la plus dangereuse du monde. Comme certains le disent, il est vrai que plusieurs références cinématographiques sont faites dans ce livre à savoir :
La première scène de l'homme à la capuche et le fait qu'on ignore tout du massacre qui suit son arrivée est une référence à Desperado.
Jessica se réveillant d'un coma de plusieurs années après une tentative de meurtre est une référence à Kill Bill.
Toutes les victimes du tueur en série ont un point commun : ils ont tous lu un certain livre sans nom écrit par un auteur anonyme, ce qui évoque Le Cercle.
Ces allusions rendent ce livre encore plus mystérieux et impliquent directement le lecteur, car, lui aussi est en train de lire un livre bien étrange. Est-ce un cinéaste connu qui l' a écrit?
Miles Jensen n'est pas au bout de ses peines car il va falloir qu'il dénoue les fils du mystère entre  un parrain de la mafia (El Santino) , deux tueurs à gage (Elvis et Rodéo Rex) , un chasseur de primes (Jefe), le Bourbon Kid, deux moines venus chercher "L'oeil de la Lune" pour obtenir l'invulnérabilité (Kile et Peto) , un voyou (Marcus la Fouine) un couple travaillant dans l'hôtel de la ville (Dante et Kassie) , Jessica, la fille revenue de son coma après que le Bourbon Kid eut tenté de la tuer, mais aussi son associé pour l'enquête : le vieil inspecteur à la retraite (Archibald Somers).
Le fil conducteur de l'histoire qui entraîne les intrigues est la recherche de cette pierre précieuse baptisée 'L'oeil de la Lune". Elle va passer de mains en mains, sera volée plusieurs fois car il n'est pas besoin de préciser que tous ces habitants de Santa Mondega ont pour point commun la vénalité et chacun se frotte les mains de l'argent que pourrait rapporter la vente d'une telle pierre.
Chaque chapitre met en scène différents personnages et se termine comme dans une série :  à chaque fois sur une nouvelle intrigue, ce qui pousse le lecteur à dévorer les chapitres les uns derrière les autres.
J'ai vraiment apprécié cette lecture et je sais qu'il y a certainement plein de références à d'autres films mais que je ne connais pas.
J'ai hâte de lire en format poche la suite de cette histoire : "L'oeil de la Lune" et "Le Bourbon Kid" et surtout j'aimerai savoir qui a écrit ces livre!!
 
Premier Chapitre (extrait) :Sanchez avait horreur que des inconnus entrent dans son bar. En fait, il détestait également les habitués, mais il les accueillait tout simplement parce qu'il avait peur d'eux. Éconduire un habitué, ce serait signer son propre arrêt de mort. Les criminels qui fréquentaient le Tapioca étaient toujours à l'affût de la moindre occasion d'y prouver ce qu'ils valaient, parce que c'était le plus sûr moyen d'acquérir une renommée, jusqu'au sommet de la hiérarchie du monde du crime. Le Tapioca était un bar qui avait vraiment du caractère. Ses murs étaient jaunes, et pas d'un jaune agréable : plutôt un jaunâtre de fumée de cigarette. Rien d'étonnant à cela : l'une des nombreuses règles tacites du Tapioca était l'obligation, pour l'ensemble de la clientèle, de fumer. Cigares, pipes, cigarettes, joints, narguilés, cigarillos, bangs, tout était autorisé, excepté ne pas fumer. Ne pas fumer était tout à fait inacceptable. Le fait de ne pas boire de l'alcool était aussi considéré comme un péché, mais le plus grand des péchés, c'était d'être un inconnu dans ses lieux. Dans ce bar, personne n'aimait les inconnus. Les inconnus n'apportaient que des problèmes. On ne pouvait pas se fier à eux. Aussi, lorsqu'un homme, vêtu d'une longue cape, capuche rabattue sur la tête, entra et s'assit sur un tabouret de bois au bar, Sanchez eut la certitude qu'il ne ressortirait pas en un seul morceau. La vingtaine d'habitués attablés cessèrent leur conversation et toisèrent longuement l'homme encapuchonné assis au bar. Sanchez remarqua qu'ils s'étaient également arrêtés de boire. C'était mauvais signe. S'il y avait eu une musique d'ambiance, elle se serait sûrement interrompue dès l'entrée de l'inconnu. Le seul son audible était à présent le bourdonnement continuel du gros ventilateur fixé au plafond.
 
Éditions le Livre de Poche - Thriller - 508 pages 
 
 

14 commentaires:

  1. une pure merveille, pour ceux qui sont fans de Tarantino, d'humour noir et de vampires.
    Je recommande fortement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai adoré ce premier tome mais malheureusement un peu moins les autres...

      Supprimer
  2. Les livres de cet auteur me font très envie, il va falloir que je les lise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être qu'un jour l'auteur se montrera... Certains disent que c'est quelqu'un de célèbre (beaucoup pensent que c'est Tarantino).

      Supprimer
  3. Pas encore lu, il faut que je me le procure!
    Je trouve vraiment intrigante cette histoire d'anonymat!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'un jour l'auteur sortira de sa cachette. Il s'agit peut être de quelqu'un de célèbre.

      Supprimer
  4. Il est dans ma PAL ! Ta chronique me donne vraiment envie le lire sur le champs ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu aimes l'univers des films de Tarantino, je pense que tu vas apprécier!

      Supprimer
  5. J'ai très envie de le découvrir ... titre déjà intrigant, l'auteur a réussi son coup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement! C'est le titre et cette couverture sombre qui m'ont poussée à l'acheter!

      Supprimer
  6. Il est dans ma PAL ! On me l'a recommandé, je l'ai acheté, maintenant reste plus qu'à l'ouvrir. =D Surtout que vous en dites tous beaucoup de bien !

    RépondreSupprimer
  7. Il me tentait déjà avant de lire ta chronique mais là, IL ME LE FAUT!!! :p

    RépondreSupprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!