lundi 17 février 2014

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates M.A. Shaffer

Mon résumé : Janvier 1946. Tandis que Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale, Juliet Ashton, jeune écrivain, cherche un sujet pour son prochain roman. La lettre d'un de ses fan,  Dawsey, un inconnu, natif de Guernesey, va le lui fournir. Juliet pénètre alors un monde insoupçonné  excentrique ; celui d'un club de lecture au nom étrange inventé pour tromper l’occupant allemand : "Le cercle littéraire des amateurs de tourte aux épluchures de patates". De lettre en lettre, Juliet découvre l’histoire d’une petite communauté insulaire et est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs autres membres du Cercle (et même d'autres habitants de Guernesey), découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec ce Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va vivre là-bas changera le cours de sa vie.
 
Mon avis : Ce livre est le premier des quatre  qui ont eu la chance d'aller faire du bateau avec moi aux îles Grenadine! Cette fois ci, c'est le titre farfelu et la jolie couverture qui m'ont convaincue de le lire. De plus, toutes les critiques l'encensant ont fini de me persuader. Mais je dois avouer que ce fut une très grande déception pour moi. Je savais que c'était un roman épistolaire, mais je ne m'attendais pas à autant de personnages et autant de lettres entre eux. C'est sans doute ce qui m'a le plus déplu : avoir à chaque nouvelle lettre à resituer les personnages et leurs liens (ou leur absence de lien) les uns envers les autres.
En effet,  certains personnages membres du cercle des amateurs de tourte aux épluchures de patates se connaissent déjà entre eux, mais pour le lecteur, ce n'est pas le cas, alors j'ai eu du mal à comprendre certains passages (puisque l'auteur n'intervient à aucun moment, car ce ne sont que des lettres!)
Par contre, à la lecture de ce livre, on en apprend un peu plus sur ce qu'a pu être la vie de ces insulaires qui n'ont pas été emmenés dans des camps pendant la guerre et leurs vies après guerre.
Par contre, j'ai aimé l'idée de ce cercle ou les membres se racontent entre autres leurs lectures. (ça me rappelle quelque chose!!!)
J'ai relevé deux phrases qui m'ont fait sourire : "Les hommes sont plus intéressants dans les livres qu'ils ne le sont en réalité" et "Lire de bons livres vous empêche d'apprécier les mauvais"
Peut être était-ce parce que j'étais dans un endroit paradisiaque que, contrairement à la majorité, je n'ai pas réussi à  m'émerveiller.... J'en ferai sans doute une relecture avec un peu de recul.
Je remercie néanmoins GUU de m'avoir envoyé ce livre que j'ai gagné sur son blog lors d'un concours de commentaires!
 
Éditions 10/18 - 410 pages - Roman épistolaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!