lundi 17 février 2014

La valse lente des tortues - Katherine Pancol

Résumé de l'éditeur : Ce livre est une bourrasque de vie...
Un baiser brûlant du seul qu’on ne doit pas embrasser…
Deux bras qui enlacent ou qui tuent…
Un homme inquiétant, mais si charmant…
Une femme qui tremble et espère ardemment...
Un homme qui ment si savamment…
Une femme qui croit mener la danse, mais passe son tour…
Des adolescents plus avertis que les grands...
Un homme qui joue les revenants…
Un père, là-haut dans les étoiles…
qui murmure à l’oreille de sa fille...
Un chien si laid qu’on s’écarte sur son passage…
Des personnages qui avancent obstinément...
Comme des petites tortues entêtées…
qui apprendraient à danser lentement, lentement…
dans un monde trop rapide, trop violent...
Après l’extraordinaire succès des Yeux jaunes des crocodiles (plus d'un million d'exemplaires vendus), une suite très attendue.
 
Mon résumé : (à ne pas lire si vous n'avez pas lu le début de l'histoire : "les yeux jaunes des crocodiles" )
Après le succès de son livre, Josephine s'installe à Paris avec  Zoé dans le très huppé 16ème arrondissement pour faire plaisir à sa fille aînée Hortense (qui, elle , est partie continuer ses études de stylisme à Londres) Dans son immeuble, elle va faire connaissance avec de nombreux personnages hauts en couleurs, snobs et qui n'ont pas vraiment de points communs avec elle.
Iris, soigne sa dépression (due à sa très médiatique imposture) dans une clinique spécialisée. Philippe et Alexandre sont eux aussi partis habiter à Londres.
La filiation de Gary avec la Reine ayant été révélée, lui et sa mère Shirley sont aussi partis en Angleterre.
De nombreux évènements tragiques vont se passer à Paris pour Joséphine... Une tentative d'homicide raté sur elle, trois meurtres sordides dans son quartier, des lettres reçues de son mari Antoine qui était prétendu mort au Kenya mangé par un crocodile... Sa rupture avec son copain Luca...
 
Mon avis : Voilà beaucoup d'événements qui s'enchaînent dans ce deuxième volume et qui nous tiennent en haleine au long des 750 pages.... Comme le précédent, j'ai beaucoup aimé, mais reproche parfois à l'histoire d'être un peu longue et avec beaucoup de rebondissements inattendus qui donnent parfois un peu de mal à situer les personnages. J'ai néanmoins hâte de lire le prochain tome " Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi".
 Edit du 5 05 11 :  voici ma chronique sur "Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!