lundi 17 février 2014

La ferme des Neshov - Anne B. Ragde

Mon résumé : (attention, ne pas lire ci-dessous si vous n'avez pas fini le premier tome " La terre des mensonges" . Risque de divulgations importantes). Suite à la révélation de la fin du premier tome, la vie reprend son cours progressivement et les frères Neshov retournent à leur occupations respectives. Cependant, chacun va devoir faire face à un choix déterminant  pour la suite de sa vie.
Torunn va-t- elle accepter de seconder son père dans l'élevage de porcs pour ensuite reprendre le flambeau et laisser à Oslo son métier d'assistante vétérinaire qu'elle affectionne tant?
Erlend va-t-il céder au désir d'enfant de son compagnon?
Margido peut il laisser une femme entrer dans sa vie? Tous ces événements vont-ils permettre à cette famille de récréer des liens depuis si longtemps mis à rude épreuve?
 
Mon avis : Un deuxième tome tout aussi captivant que le premier. Pourtant, il n'y a pas beaucoup d'action ni de rebondissements mais la psychologie des personnages est très fouillée. On a l'impression de vivre à côté d'eux tellement leurs ressentis sont décrits avec détails. Le chagrin et la douleur se mêlent à l'humour, la chaleur et l'amour.
J'ai particulièrement aimé suivre le cheminement du couple homo Erlend et Krumme dans leur choix de se faire concevoir deux enfants et j'attends la lecture du troisième tome pour savoir si les fécondations ont fonctionné. Ces deux là me font bien rire car ils sont dans leur petit monde où le luxe et la fête sont leur quotidien. Ils se moquent un peu des femmes " Les hormones se transforment. Tout est une question d’hormones quand il s’agit des femmes, c’est pour ça qu’on est infiniment mieux ensemble, nous deux." Mais on comprend bien qu'Erlend préfère pour le moment s'occuper de sa collection de cristaux Swarovski que d'enfant. Lui aussi va devoir faire des concessions pour garder son compagnon. "Des enfants. Il ne connaissait pas d'enfants, ne voyait jamais d'enfants, n'avait aucun rapport avec les enfants, en dehors des mannequins raides et froids de chez Benetton. Et la collection Swarovski qu'il était en train de contempler - il serait obligé de faire creuser des douves autour du meuble et d'y mettre de jeunes crocodiles vivants. Les enfants et les crocodiles apprendraient à grandir ensemble, c'était bon pour les enfants d'être élevés avec des animaux avait-il entendu dire."
Torunn aussi m'a impressionnée par son courage. Tiraillée entre le désir de renouer avec son père qu'elle connaît si peu et reprendre sa vie d'assistante vétérinaire à Oslo son choix n'est pas facile. Mais elle va être contrainte de devoir faire un choix très rapidement....
Encore une fois, la dernière phrase du livre fait l'effet d'une bombe  et laisse présager le pire. Du coup, ayant le dernier volume ( "L'héritage impossible") sous la main je n'ai pas pu m'empêcher de lire le premier chapitre dans la foulée pour savoir ce qui s'est passé et pourquoi les porcs de Tor hurlaient à la mort... Si cette saga a reçu le Prix des Libraires et des Lecteurs et a été traduite dans plus de quinze langues, ce n'est pas un hasard.
Alors vous savez ce qu'il vous reste à faire...!
 
 
Éditions 10/18 Domaine Étranger - Drame - 350 pages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!