lundi 17 février 2014

La délicatesse - David Foenkinos

Mon résumé : Tout va pour le mieux pour Nathalie, une jeune femme d'une vingtaine d'années qui adore lire et rire. Elle vient de se marier à François et a obtenu un  poste de direction dans l'entreprise suédoise Krisprolls. Mais sa vie va basculer un dimanche ou François ne reviendra pas de son jogging : il a été renversé par une camionnette de livraison de fleurs. Commence alors pour elle une longue période de deuil mais, étant très jolie, elle ne laisse pas les hommes indifférents. Contre toute attente, elle  va tomber sous le charme d'un de ses collègues qui n'a pourtant rien pour lui...
 
Mon avis : J'ai aimé cette histoire dans laquelle David Foenkinos nous raconte comment Nathalie arrive à faire le deuil de son mari en rencontrant son collègue suédois Markus, qui , de prime abord n'a rien pour lui, mais chez qui elle va petit à petit trouver beaucoup de "délicatesse". En effet, il est austère, s'habille mal, mais en faisant connaissance  lors d'une situation complètement incongrue, sa singularité va la pousser à en savoir davantage de lui : "Vous êtes sûr que vous êtes suédois ? demanda-t-elle.
- Comme je suis heureux de cette question. Vous ne pouvez pas imaginer. Vous êtes la première à mettre en doute mes origines... vous êtes vraiment fabuleuse.
- C'est si dur que ça d'être suédois ?
- Vous ne pouvez pas imaginer. Quand je retourne là-bas, tout le monde me dit que je suis un boute-en-train. Vous imaginez ? Moi, un boute-en-train ?
- Effectivement.
- Là-bas, être sinistre est une vocation."
Il va l'aider inconsciemment à sortir de sa souffrance : "C'est exactement comme un chagrin d'amour : on ne sait pas quand on s'en remettra. Au pire moment de la douleur, on pense que la plaie sera toujours vive. Et puis, un matin, on s'étonne de ne plus ressentir ce poids terrible."  Comme le pense Nathalie, il s'est trouvé là au bon moment : "Il y a des gens formidables qu’on rencontre au mauvais moment. Et il y a des gens qui sont formidables parce qu’on les rencontre au bon moment".
J'ai aussi aimé les notes laissées en marge par l'auteur qui sont des informations sur la vie des personnages ou sur des évènements survenus, qui sont  complètement inutiles mais pleines d'humour. par exemple : "C'est étrange de s'appeler Alice et de se retrouver dans ce genre de soirée pour rencontrer un homme. En général, les Alice rencontrent facilement des hommes." ou encore : " Il regrettait d'avoir de grandes jambes et c'était un regret absolument stérile.* * La location de petites jambes n'existe pas".
Les caractères des personnages sont fouillés et j'ai aimé la jalousie de Charles, le chef de Nathalie qui a des vues sur elle mais qui n'arrivera pas à ses fins mais ira jusqu'à vouloir renvoyer Markus en Suède...
Toujours selon l'auteur, chaque prénom correspond à un caractère. Ainsi un Markus ne peut être que laid, un Charles que orgueilleux, une Nathalie que belle, charmante et nostalgique. Ce sont tous ces petits détails travaillés par l'auteur qui m'ont fait aimer ce livre et qui ont aussi dû contribuer à ses dix prix littéraires...
 
Je remercie Livr@ddict et les éditions Folio de m'avoir offert ce très bon moment de lecture dans le cadre d'un partenariat.
 
Éditions Folio - 210 pages - Roman

1 commentaire:

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!