mercredi 26 février 2014

Certaines n'avaient jamais vu la mer - Julie Otsuka

Certaines n'avaient jamais vu la mer - Julie OtsukaMon résumé : 1919. Des centaines de femmes quittent le Japon en bateau pour aller aux États-Unis. Là-bas, elles vont rencontrer leurs maris, des japonais qui sont censés avoir réussi. Mais en arrivant sur place, elles vont de déconvenues en déconvenues. En effet, là bas, les japonais sont considérés comme des traîtres. Elles croyaient en un avenir meilleur, elles vont se retrouver parquées dans des bidonvilles, obligées à travailler dans les champs pour subsister. Leurs voix se lèvent et racontent leurs misérables vies d'exilées...Leurs nuits de noces, souvent brutales, leurs rudes journées de travail dans les champs ou en tant que domestiques, leurs combats pour apprivoiser une langue inconnue, la naissance de leurs enfants, l'humiliation des Blancs, jusqu'au silence de la guerre et la détention dans les camps d' internement. Bientôt, l'oubli emporte tout, comme si elles, leurs époux et leurs progénitures n'avaient jamais existé.

Mon avis : Julie Otsuka est une auteure américaine d'origine japonaise. Dans ce livre, elle revient sur un drame dont je n'avais jamais entendu parler : le rêve américain de centaines de japonaises qui va tourner à l'horreur. 
Choisies sur photos par leurs futurs maris habitant à San Fransisco, elles voient dans ce voyage la fin d'une vie misérable. Hors, les hommes raffinés dont elles ont rêvé se révèlent, pour la plupart, des paysans qui les font travailler sans relâche.
L'originalité de ce livre vient de la narration : le "nous" qui nous fait comprendre qu'elles sont toutes dans la même galère. Il ne s'agit pas d'une femme en particulier, mais de toutes les femmes dont la voix s'élève pour dénoncer des conditions inhumaines. Cette vie, déjà très dure va encore se dégrader lorsque le Japon déclarera la guerre aux États-Unis  et que ces japonais seront parqués dans des camps avant d'être réexpédiés chez eux.
Dans le dernier chapitre "disparition" ce sont les américains qui prennent la parole. Ils regardent ces japonais partir sans émotion malgré que ce soient des quartiers entiers de la ville qui sont maintenant à l'abandon. De ces 20 ans de cohabitation, ils ne garderont pas grand chose en mémoire, mais diront toujours qu'ils sont partis volontairement...
Un livre que je recommande pour apprendre une part de l'Histoire bien souvent méconnue.

Extrait : " Sur le bateau nous étions presque toutes vierges.
Nous avions de longs cheveux noirs, de larges pieds plats et nous n’étions pas très grandes. Certaines d’entre nous n’avaient mangé toute leur vie durant que du gruau de riz et leurs jambes étaient arquées, certaines n’avaient que quatorze ans et c’étaient encore des petites filles. Certaines venaient de la ville et portaient d’élégants vêtements, mais la plupart d’entre nous venaient de la campagne, et nous portions pour le voyage le même vieux kimono que nous avions toujours porté – hérité de nos sœurs, passé, rapiécé, et bien des fois reteint. Certaines descendaient des montagnes et n’avaient jamais vu la mer, sauf en image.
"

Éditions 10/18 - Roman historique - 143 pages

10 commentaires:

  1. Coucou, j'ai voté +5 pour ton blog. Moi qui aime lire, je suis époustouflée par ta vitesse de lecture...J'attends avec impatience ton commentaire sur le livre de Laurent Gounelle "Les dieux voyagent toujours incognito" et je te dirais si j'ai pensé la même chose.
    Bonne lecture.
    Monique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. J adore lire et je lis vite, mais pas tant que ça! En fait j avais 10 chroniques de retard! Alors je me rattrape! Encore une plus celle de Laurent Gounelle et je serai à jour.

      Supprimer
  2. J'avais entendu parlé de cette affaire mais pas lu ce livre!
    Bonne soirée
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, je n'en avais jamais entendu parler!
      Bonne soirée à toi aussi.
      Bisous

      Supprimer
  3. Ca fait un moment que ce livre me tente beaucoup, il faudra décidément que je me l'achète :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me diras ce que tu en auras pensé!

      Supprimer
  4. Je ne suis pas tentée....Je passe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chacun ses goûts! Je pense que ça aurait pu te plaire! ;-)

      Supprimer
  5. J'aime bien ta chronique. Il m'attire depuis un bout de temps mais lâ j'ai très envie de le découvrir ^^

    RépondreSupprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!