lundi 17 février 2014

Bienvenue à Beau-Mirage - Laurence Plard

Mon résumé : A quelques minutes de Bergerac, Beau-Mirage est un hôtel de luxe appartenant à Léonard et Albertine De Victi. Le quotidien des propriétaires change radicalement lorsqu'ils accueillent les nouveaux directeurs de l'établissement, Albert et Maryse Januron. Ils viennent tout droit de Paris et se délectent déjà de leurs nouvelles fonctions et de l'autorité dont ils vont devoir faire preuve sur le personnel qu'ils viennent juste de recruter. Très vite, Beau-Mirage devient le théâtre d'intrigues amoureuses tumultueuses. Les membres du  personnel, pour la plupart incompétents accumulent les bévues et de nombreuses rancœurs  s'installent entre les uns et les autres. Tous les coups bas sont alors permis....
 
Mon avis : Tout d'abord, je tiens à remercier Laurence Plard qui m'a gentiment envoyé son livre en échange d'une chronique. Et j'ai passé un très bon moment! J'ai ri de toutes ces situations improbables ou tout le monde trompe tout le monde  et des personnages tous plus odieux les uns que les autres.
Léonard a mauvaise réputation à Miramier. Il aurait  accumulé sa richesse sur le dos des paysans. Il n'a pas de remords à tromper sa femme avec Sacha la garce réceptionniste.
Sa femme Albertine qui le trompe avec Albert, le Directeur nouvellement arrivé.
Maryse, bien que très laide trompe aussi Albert  mais avec Maria, la cuisinière lesbienne. Certainement pour se venger de son mari car elle a mené sa petite enquête, et elle sait qu'Albert la trompe avec Albertine mais fait comme si de rien était. Elle n'aura alors de cesse de provoquer des disputes entre les deux amants.
Albert, qui voue une étrange passion à sa collection de capsules de bouteilles de champagne et qui n'est pas le dernier non plus pour cocufier sa femme.
Maria, qui a une double  relation avec Maryse et une journaliste culinaire, va demander à Albert d'être le géniteur de son futur enfant. C'est sa petite vengeance envers Maryse qui l' a déjà quittée.
Jean-Robert, le sommelier susceptible qui répond aux clients.
Brian, le jeune serveur maladroit qui va se tromper de table en servant une bague de demande en mariage enrobée dans du foie gras. Cette bague finira dévorée par Marni le bouledogue...
Enfin, Paul Douze, le chef de rang qui semble être le seul compétent à Beau-Mirage et fait de son mieux pour réparer les bourdes de ses collègues. 
Sans oublier les clients soit pingres soit concupiscents, parfois même les deux. Dans ce huis-clos, tous semblent contaminés par la débauche.
Toutes ces situations loufoques m'ont bien amusée. J'ai lu le livre d'une traite. Le moment le plus désopilant est quand Maryse se rend compte qu'Albert la trompe avec Albertine. Elle va échafauder tout un tas de plans pour faire capoter leur histoire. Mais il y a encore plein d'autres situations cocasses que je vous laisse découvrir par vous même.
Pour commander le livre version papier ou version numérique sur le site de l'éditeur, c'est ici.
Je pense que cette histoire serait parfaite pour une adaptation au théâtre : c'est un bon vaudeville.
 
Extrait : " Le sommelier occupé à décanter un grand cru se trompa et indiqua un mauvais numéro de table à Brian  qui apporta la coupe et le foie gras à la famille normande. Le gamin se saisit de la boulette et la fourra dans la gueule de la bête baveuse. [...] Paul Douze promit de récupérer la bague dès que possible et mit un savon au sommelier  et lui asséna une tache précise : ne pas perdre le chien de vue jusqu'au lendemain et récupérer la bague par les voies naturelles."
 
Éditions Edilivre - Littérature contemporaine humoristique - 111 pages

2 commentaires:

  1. Bonjour, j'ai lu le livre de Laurence Plars, je vis dans le village voisin d'où elle est domiciliée et j'aimerais la joindre ou la rencontrer afin de l'inviter à participer à une rencontre spéciale puisque je participe aux ateliers d'écriture mensuels se déroulant aux château des Tourelles de Pauillac (nous publions notre premier recueil le 28/06/2014). En effet, notre démarche qui rejoins en cela le travail de Laurence pour ce livre, a été, cette saison, une unité de lieu à respecter, comme l'hôtel Beauséjour pour elle, nous ce fut le château des Tourelles, de créer des personnages et des intrigues qui se croisent et s'entrecroisent. J'ai adoré son livre car il y a tous les registres, le noir, la moquerie, le réalisme... des personnages plus improbables les uns que les autres mais pourtant on y croit, on s'attache même, on compatit... On vit presque avec eux un moment charnière de leurs vie, et tout bascule dans l'inattendu et pourtant on continue de suivre, on en redemande. Merci de me lire, et à bientôt Patricia Normanton

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Patricia, je viens de lire votre commentaire, vous pouvez me joindre sur Facebook en mp. Merci pour votre message! LP

    RépondreSupprimer

Laissez-moi une trace de votre passage!

Partagez!