lundi 17 février 2014

1Q84 Livre 3 (Octobre - Décembre) - Haruki Murakami

Mon résumé : Le second tome s'est refermé sur un "suicide" et l'apparition d'une chrysalide de l'air devant Tengo, laissant plein d'interrogations aux lecteurs. Il est maintenant temps d'avoir des révélations mais aussi de se poser d'autres questions : Quel est ce père qui sans cesse revient frapper à notre porte ? La réalité est-elle jamais véritable ? Et le temps, cette illusion, à jamais perdu ? Sous les deux lunes de 1Q84, Aomamé et Tengo ne sont plus seuls. Un troisième personnage fait son apparition....
 
Mon avis : Troisième et dernier volet de cette trilogie. A peine terminé et ce monde fantastique et ses deux personnages me manquent déjà. Il faut dire que j'ai eu le temps de m'habituer à eux au long de ces 1588 pages que comptent ces trois tomes.
Toutes les explications arrivent les unes après les autres, mais, comme dans les deux  précédents tomes, le lecteur peut interpréter les évènements comme il le souhaite. En effet, l'auteur nous propose des pistes et des explications volontairement un  peu floues et c'est à mon avis ce qui a fait le succès de cette histoire. Chacun peut  faire travailler sa propre imagination.
Comme d'habitude, l'auteur consacre alternativement un chapitre à Tengo et Aomamé, mais, cette fois-ci il y a un autre personnage : Ushikawa. Cet ancien avocat au physique très ingrat a été engagé par les Précurseurs pour enquêter sur la mort de leur Leader. Le dénouement de l'histoire est donc plus lent et fait davantage durer le suspens du fait de ce troisième personnage.
Petit à petit le lien se resserre entre Tengo et Aomamé mais vont-ils enfin se retrouver et comprendre ce monde si étrange nommé 1Q84 par Aomamé et "La Ville des Chats" par Tengo?
Même si j'ai trouvé ce dernier volet un peu en dessous des précédents (certainement à cause d'Ushikawa qui fait  traîner l'histoire et (trop) durer le suspens) je vous conseille de le lire pour enfin avoir des explications sur ces étranges phénomènes, mais aussi découvrir un heureux secret et des révélations sur Fukaéri et sur le père de Tengo.
 Je ne peux malheureusement pas vous en dire plus sur ce troisième livre car il est essentiellement composé de révélations...
 
L'image que je retiendrai : Aomamé cachée seule dans un appartement dont elle ne peut sortir mais où tout a été organisé et pensé par Tamaru et la vieille dame pour qu'elle ne manque de rien.
 
Citations"Les hommes ne meurent pas seulement quand leur temps est venu. Ils meurent lentement, de l'intérieur, et finalement arrive le jour du dernier règlement. Personne ne peut y échapper. Les gens doivent payer pour ce qu'ils reçoivent. C'est seulement maintenant que je l'ai compris."
"En réalité, le temps n'est pas rectiligne. Il n'a même aucune forme. C'est quelque chose qui, dans tous les sens du terme, ne possède pas de forme. Mais comme nous ne sommes pas capables de concevoir des choses qui n'ont pas de forme, nous le figurons sous l'apparence, nous le figurons sous l'apparence d'une ligne droite, par commodité. Pour l'instant, la possibilité d'opérer cette substitution conceptuelle est propre aux hommes."
 
Mes autres impressions : 1Q84 livre 1
                                      1Q84 livre 2
 
 
Éditions Belfond - Littérature contemporaine - 530 pages.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi une trace de votre passage!

Recevoir les prochains articles par mail

* obligatoire

Partagez!